LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. ” Michelle Obama

Burkina : Le projet PREPARE-Burkina fait de l’engagement communautaire son cheval de bataille

Publié le lundi 11 décembre 2023 à 17h56min

PARTAGER :                          
Burkina : Le projet PREPARE-Burkina fait de l’engagement communautaire son cheval de bataille

Dans le cadre du projet USAID-PREPARE-Burkina, l’ONG Pathfinder a organisé, du 5 au 8 décembre 2023, une caravane de presse dans la région du Centre-Nord, plus précisément dans le village de Soaga, commune de Boussouma. L’objectif de cette caravane était de faire découvrir à l’opinion publique les approches mises en œuvre par le projet pour renforcer la résilience des communautés, en matière de santé dans ce contexte à hauts défis multiformes.

Le projet PREPARE-Burkina est financé par l’Agence américaine pour le développement international (USAID) et mis en œuvre par l’ONG Pathfinder. Il a débuté le 1er juin 2020 et prendra fin le 31 mai 2025. Le projet est mis en œuvre dans les régions du Sahel, du Centre-Nord et l’Est. L’objectif principal est d’aider le gouvernement à gérer les services de santé et les services sociaux de routine, ainsi que les interventions d’urgence en cas de crise, afin de rendre les communautés plus résistantes aux crises et d’améliorer la santé et le bien-être.

Grâce au programme, des accoucheuses villageoises ont été formées dans les régions d’intervention du projet pour accompagner les femmes enceintes. En effet, à cause du contexte sécuritaire, des centres de santé de certaines localités sont fermés ou sont inaccessibles à certains moments.

Le projet a permis également de former des agents de santé à base communautaire dans la prise en charge des enfants malnutris, la prévention de la malnutrition avec des méthodes de préparation de la bouillie enrichie pour les enfants. De nouvelles approches ont été apprises aux agents de santé à base communautaire dans le domaine de la sensibilisation sur la planification familiale.

Le chef de bureau de Pathfinder de Kaya et coordonateur régional du projet USAID-PREPARE-BURKINA Soulama Assonsi

Le chef de bureau de Pathfinder à Kaya, et coordonnateur régional du projet USAID-PREPARE-Burkina, Assonsi Soulama, a indiqué que l’ONG travaille à renforcer les capacités des communautés pour qu’elles soient plus résilientes dans le domaine de la santé. « En 2022, nous sommes venus ici à Soaga avec l’équipe-cadre de Boussouma. On a travaillé avec ces communautés dans le cadre de la carte de performance communautaire. Donc elles se sont organisées. Et elles ont elles même identifié leurs problèmes de santé. Même au-delà de la santé, tout ce qu’elles ont comme problèmes qui peuvent influencer leur état de santé. Elles ont analysé ces problèmes et les ont priorisés. Puis elles ont organisé un plan d’action, de concert avec le personnel de santé, pour pouvoir trouver des réponses endogènes par leurs propres moyens. C’est vrai que plusieurs problèmes ont été énumérés. Nous leur avons dit que tous les problèmes ne peuvent pas être résolus en un seul temps, mais il faut qu’ils soient priorisés. C’est ce qui a été fait », a expliqué le chef de bureau.

Selon le coordonnateur régional du projet, tous les travaux prévus par la communauté ont été réalisés. « Ils ont fait plus. Même les actions dont on pensait qu’ils n’avaient pas les capacités endogènes, on s’est rendu compte qu’ils ont pu les faire. Ce qui montre que si les communautés ont l’accompagnement nécessaire en termes d’organisation, elles peuvent vraiment poser des actions assez concrètes », a ajouté Assonsi Soulama.

À Soaga, les résultats du projet sont visibles

À l’entrée du village de Soaga, le cortège de Pathfinder est escorté par des jeunes à moto, munis de vuvuzelas. Au centre de santé où se tient la cérémonie, la délégation est accueillie par une animation bien nourrie avec des pas de danse traditionnelle.

La joie et la satisfaction se lisaient sur le visage des habitants. Pour eux, le projet PREPARE-Burkina leur a été d’un grand apport, parce qu’il a renforcé leur engagement communautaire. Ce qui leur a permis de construire une cuisine, un logement, des aires de lavage et un hangar au sein du centre de santé. « Le projet a encadré la communauté qui, à son tour, a recensé les maux et s’est fixé des objectifs. Ce qui nous a permis de conduire un hangar, un incinérateur et d’autres choses. L’apport du projet est inestimable pour nous », a indiqué Adama Sawadogo, fils du village. Selon lui, d’autres défis restent à relever. Il s’agit de la construction d’un collègue, l’acquisition d’une ambulance et l’aménagement des routes reliant le village à la commune et aux autres villages.

Adama Sawadogo, fils du village

Agent de santé à base communautaire, Kayaba Zabré affirme que le projet PREPARE-Burkina a contribué à changer les mentalités dans le village. « Le projet nous a éclairés sur plusieurs choses. Aujourd’hui, avec les nouvelles approches que nous avons apprises, nous arrivons à sensibiliser facilement les femmes et les hommes sur la planification familiale et sur la prise en charge des enfants malnutris. Nous pouvons dire que grâce au projet, le nombre d’enfants malnutris a considérablement baissé dans notre village. Avec la sensibilisation, les femmes suivent mieux leurs enfants », a-t-il confié. Et d’ajouter : « Nous sensibilisons les femmes sur les consultations prénatales et postnatales. Nous leur parlons des bienfaits des pesées et de la vaccination des enfants ».

Agent de santé à base communautaire, Kayaba Zabré

Le chef du village a salué l’initiative du projet PREPARE-Burkina. Il a invité ses habitants à toujours rester engagés pour le développement du village. Cependant, l’autorité traditionnelle a fait une doléance : elle demande au projet et aux autorités de les aider à avoir un collègue dans le village.

A Soaga, grâce à l’accompagnement du projet PREPARE-Burkina, la population a pu construire, sur fonds propres, une cuisine et un hangar à la maternité. Le projet a permis la production de savon pour l’entretien du Centre de santé et promotion sociale, la construction d’un incinérateur, la construction d’une aire de lavage avec l’appui d’un partenaire, la construction d’un poste d’eau autonome avec l’appui d’un partenaire et la construction d’un logement en cours avec l’appui de la mairie de Boussouma.

Cette caravane de presse a été rendue possible grâce ou soutien du peuple américain par l’intermédiaire de l’Agence américaine pour développement international (USAID). Le contenu de l’activité relève de la responsabilité exclusive de Pathfinder et ne reflète pas nécessairement les points de vue de l’USAID ou du gouvernement des États-Unis.

Rama Diallo
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique