LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. ” Michelle Obama

Violences basées sur le genre : L’association C4 Hope sensibilise des élèves à Ouagadougou

Publié le dimanche 10 décembre 2023 à 20h00min

PARTAGER :                          
Violences basées sur le genre : L’association C4 Hope sensibilise des élèves à Ouagadougou

Dans le cadre de la campagne des 16 jours d’activisme contre les violences à l’égard des femmes et filles, l’association Communities for Hope (C4 Hope) a organisé un cross populaire, mercredi 6 décembre 2023 au Collège d’enseignement général de Somgandé, sis arrondissement N°4 de Ouagadougou, dans l’objectif de sensibiliser les élèves.

Il s’est agi pour les responsables de cette organisation de défense et de promotion de droits humains, de sensibiliser et de susciter un engagement des élèves dans la lutte contre les violences basées sur le genre. Le cross populaire a mobilisé environ 200 élèves, désormais tournés à la dynamique de lutte contre le phénomène.

« Nous sommes ici avec ces élèves, car la violence existe également en milieu scolaire. Nous sommes venus marcher avec ces élèves pour les sensibiliser et les amener à s’engager pour lutter contre la violence », a justifié la présidente de l’association C4 Hope, Colette Paré, relevant que la violence se manifeste sous plusieurs formes : physique, morale, psychologique, etc. Elle précise que le but visé par cette activité est d’encourager à une lutte collective contre ces violences, afin de construire une société plus égalitaire, disciplinée et respectueuse des droits humains.

La présidente de C4 Hope, Colette Paré, encourage à combattre toutes les formes de violences.

« En courant ensemble, filles et garçons pourront ressentir cette solidarité et comprendre l’importance de s’engager pour une cause qui les concerne tous. Nous parlons de droits, mais aussi des devoirs de chacun. (…). Les enfants retiennent ce qu’on leur dit…et le message ici est clair : c’est tolérance zéro en matière de violences basées sur le genre », souligne Mme Paré, prônant l’égalité de tous devant les droits, « car nous naissons libres et nous avons les mêmes droits ».

Les élèves, unis contre les violences basées sur le genre.

Message reçu cinq sur cinq, dira-t-on, à en croire les participants à l’activité. Pour l’élève Salimata Sakandé, en classe de 4e, ce cross populaire a permis de mieux comprendre la question des violences basées sur le genre. « Avec les explications de l’association, je vais m’engager à lutter contre les violences faites aux femmes et aux filles. Je suis prête à dénoncer toute violence qui aura lieu dans mon entourage », déclare la jeune fille.

Même sentiment chez sa camarade Awa Ouédraogo, convaincue, elle, que les violences peuvent prendre fin avec l’engagement de chacun. « Si quelqu’un fait du mal à un autre, je vais le dénoncer », prévient-elle.

Environ 200 élèves ont pris part au cross

Wendémi Wandaogo, tout en saluant l’activité, appelle, quant à elle, à la tolérance.

Cette initiative de l’association Communities for Hope (https://c4hope.org/), créée en 2022, entre dans le cadre de la campagne annuelle internationale « 16 jours d’activisme contre la violence à l’égard des femmes et filles ». Ces seize jours, à compter du 25 novembre, s’achèvent le 10 décembre avec la commémoration de la Journée internationale des droits de l’homme.

O.H.L
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique