LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. ” Michelle Obama

Burkina / Santé : Les femmes des Hauts-Bassins invitées à intégrer le mouvement Women in Global Health

Publié le vendredi 8 décembre 2023 à 19h39min

PARTAGER :                          
Burkina / Santé : Les femmes des Hauts-Bassins invitées à intégrer le mouvement Women in Global Health

Women in Global Health (WGH), en partenariat avec le ministère de la Santé a organisé ce vendredi 8 décembre à Bobo-Dioulasso, un atelier de présentation de Women in Global Health Burkina Faso aux structures décentralisées à l’échelle nationale dans la région des Hauts-Bassins.

Cette journée est organisée sous la présidence du gouverneur de la région des Hauts-Bassins Mariama Konaté/Gnanou, le marrainage du Pr Claudine Lougué, et en partenariat avec le gouvernorat, la direction régionale de la santé et le centre Muraz.
A l’origine, Women in Global Health est un mouvement mondial des femmes professionnelles de la santé créée en 2015 aux Etats-Unis par des femmes, qui comprend à ce jour 53 chapitres répartis dans 49 pays ; avec environ 6 500 membres et 100 000 sympathisants dans plus de 100 pays.

Vue des participants

WGH intervient dans les domaines de promotion ; de plaidoyer ; de santé ; de recherche ; d’appui technique et de réseautage.
Au Burkina Faso, il a été officiellement créé en 2021 et a pour but de promouvoir le leadership des femmes et l’équité du genre dans le secteur de la santé. L’association comporte donc toutes ces femmes soucieuses de la prise en compte de la femme dans les politiques de santé. Elle a pour objectifs de renforcer le leadership et la visibilité des femmes leaders dans le domaine de la santé ; renforcer les compétences des femmes leaders dans le domaine de la santé ; influencer les politiques centrées sur la santé des femmes et de la famille ; plaider pour une meilleure représentation des femmes dans les instances décisionnelles...

Au Burkina Faso, les femmes jouent un rôle central dans la société, que ce soit en tant que mères, épouses, sœurs, ou leaders communautaires. Elles sont souvent en première ligne pour assurer la santé et le bien-être de leur famille, de leur communauté et de leur pays.

Deux femmes leaders choisies par WGH-BF dans les Hauts-Bassins

Toutefois, on note un paradoxe au niveau du leadership féminin en santé comme au niveau mondial où on dénote seulement 25 % de professionnelles de la santé au niveau de la sphère décisionnelle alors qu’elles représentent plus de 70% de l’ensemble du personnel de la santé. Il en résulte qu’il est urgent de promouvoir la représentation et la visibilité des femmes professionnelles en santé dans les instances de décision. Pour combler ce gap en santé, il est nécessaire pour la gente féminine de poser des actions concrètes afin de se faire valoir et entendre. Plus il y a une grande représentativité des femmes aux postes de responsabilité, plus les décisions deviennent inclusives et bénéfiques pour leur bien-être professionnel, personnel et socioéconomique.

Photo de famille

A cet effet, l’une des missions du chapitre WGH-BF est de contribuer à rendre les instances de décisions accessibles aux femmes engagées dans le secteur de la santé tout en promouvant leur leadership à travers des formations, du réseautage, des communications, du partage de connaissances et d’expériences.

Cet atelier est donc une occasion de présenter la mission et les objectifs de WGH-BF aux membres des structures décentralisées de la région des Hauts-Bassins, aux OSC, aux journalistes et à la population ; encourager les femmes leaders de la région des Hauts-Bassins à l’adhésion et la participation active aux actions de WGH-BF ; faire des plaidoyers auprès des autorités et des décideurs des structures décentralisées de la région des Hauts-Bassins afin d’initier des partenariats pour le leadership féminin et du genre ; former et sensibiliser les femmes leaders de la région des Hauts-Bassins sur le leadership féminin en santé.

Dr Madeleine Rouamba, coordonnatrice national de Women in Global Health du Burkina Faso

Deux femmes au niveau des Hauts-Bassins ont déjà été repérées par WGH-BF.
Dr Marie Madeleine Rouamba, coordonnatrice national de Women in Global Health du Burkina Faso a demandé aux femmes des Hauts-Bassins, de se mobiliser car dit-elle « c’est ensemble que nous pouvons construire, c’est ensemble que nous pouvons faire porter notre voix au niveau de la prise de décision. Donc nous les exhortons à adhérer à Women in Global Health afin que nous soyons fortes dans la lutte pour la promotion de la femme et l’équité du genre au niveau du Burkina Faso ».

Pr Léonie Claudine Sorgho/Lougué marraine de la cérémonie

Comme le souligne Pr Léonie Claudine Sorgho/Lougué marraine de la cérémonie, « On devient leader en s’imposant par ses qualités, la capacité de fédérer et de créer des groupes, la capacité de faire régner la confiance au sein de ce groupe et la capacité de faire travailler les membres du groupe par l’exemple ». Aussi, elle a suggéré à WGH-BF, d’utiliser la diversité de formation, la diversité professionnelle, la diversité culturelle, la diversité du lieu d’exercices que ce soit dans le public ou dans le privé pour faire un levier constructeur, un levier de renforcement du groupe afin que les femmes puissent elles-mêmes porter leurs messages au sein de tous les décideurs de la nation pour ensemble construire cette situation.

Dr Thérèse S Kagoné, présidente du comité d’organisation de l’atelier Women in Global Health dans les Hauts-Bassins

Quant à Dr Thérèse S Kagoné présidente du comité d’organisation de l’atelier Women in Global Health dans les Hauts-Bassins, elle a formulé comme attentes l’implication de toutes les femmes leaders en santé dans la région des Hauts-Bassins, l’accompagnement de toutes les structures décentralisées de la région des Hauts-Bassins, l’accompagnement des OSC, des journalistes, afin que l’association puisse plaider fortement pour l’équité au niveau genre, renforcer le plaidoyer sur la participation massive des femmes à des décisions, œuvrer pour le bien-être physique et psychique de l’être humain en santé « parce que si la femme a toutes ces valeurs, nous pensons que la société va bien se sentir. Avec cette plateforme, nous allons non seulement pouvoir recenser ces femmes, mais nous allons coordonner nos énergies afin de pouvoir réveiller le leadership chez les sœurs qui ne sont pas encore actifs » a-t-elle conclu.

En trois ans d’existence, Women in Global Health Burkina Faso a engrangé de grands succès. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Haoua Touré
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique