LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La nature rend chacun de nous capable de supporter ce qui lui arrive. ” De Marc-Aurèle

Procès dit "Charbon fin" : La Défense a failli quitter la salle suite a une déclaration du Parquet

Publié le mardi 5 décembre 2023 à 22h15min

PARTAGER :                          
Procès dit

Un incident est survenu, ce jour à l’audience. En effet, avant la suspension, l’avocat de l’État est allé vers le Parquet et les deux parties se concertaient. Interpellé par la Défense, le Parquet lance cette phrase publiquement : "Oui. On est avec l’État, on est ensemble".

Il n’en fallait pas plus pour faire réagir la Défense. "C’est une déclaration grave parce que nous sommes convaincus que c’est la preuve que les droits de nos clients ne seront pas respectés. Nous vous (Tribunal) demandons de récuser ces "parquetiers". Chose d’ailleurs que nous avons demandée depuis le début de ce procès. S’ils sont là, nous ne serons pas là", declare Me Sagnon, avocat de AGL.

Et le parquet de répliquer : "Dans un procès pénal, le rôle du ministère public c’est pour faire respecter la loi. Il représente la société, la victime. Comment peut-il être en désaccord avec une victime qu’il défend ?, interroge-t-il et d’ajouter en s’adressant au Tribunal : "Vous seul savez où est le droit. On s’en remet à votre décision. Nous pouvons nous tromper royalement. Et c’est pourquoi vous êtes là".

Pour le Parquet, suffisamment de temps a été perdu. Si les rôles sont bien connus par toutes les différentes parties, il serait bien que chacun les joue et qu’on poursuive les débats. Il termine en stipulant qu’il ne suit pas l’État de façon aveugle et qu’il y aurait même des points où ils sont en désaccord.

L’avocat de l’État, a pour sa part invité toutes les parties à rester concentrées sur l’essentiel. "Nous avons vu des situations où on se soufflait des réponses à cette barre. On a aussi vu des concertations entre les avocats de AGL et ceux de IAMGOLD Essakane SA. Mais on n’a pas soufflé mot", rappelle Me André Ouédraogo.

Selon le REN-LAC, cet incident n’aurait pas dû avoir lieu parce que rien ne l’explique.

La Défense reste droite dans ses bottes en soutenant que tant que les membres du Parquet ne seront pas recusés, elle quittera la salle d’audience. Parce qu’elle estime qu’il y a des choses qui sont dites à cette barre qui ne peuvent pas garantir un procès équitable.

"Depuis le début de ce procès, il y a eu une concertation permanente entre l’avocat de l’État et le Parquet. Je n’ai jamais vu pareil défilé entre l’État et le parquet. Vous pouvez vous concerter avant le procès, personne ne le saurait mais pas à la barre publiquement. Parce que, le parquet doit garder un minimum de d’impartialité. "On est avec l’État, on est ensemble", on n’a pas besoin de dire cela publiquement. Parce qu’un procès équitable n’est pas seulement le jugement qui sera dit mais le suivi de la procédure jusqu’à la fin", regrette Me Sagnon, avocat de AGL.

Me Kopiho prend la balle au bond affirmant que ce n’est pas parce qu’elle (Défense) n’est plus prête à se laisser faire qu’on lui demande de la retenue. Dès le début, nous avons demandé que chacun s’y mette, clame-t-il.

Après avoir écouté les différentes parties, le Tribunal, reprenant la parole, a invité toutes les parties à la sérénité. "On n’est pas là pour faire du spectacle. Revenons aux fondamentaux. Pour ce qui concerne les différentes observations, le Tribunal prend note", déclare le Tribunal. Il ajoute qu’on est en procès pénal. Le ministère public accuse et la Défense, défend.

"Le procès pénal est inquisitoire et non accusatoire. pour ce qui concerne la question de la récusation du Parquet, elle a été débattue mille et une fois ici. Le tribunal ne compte pas revenir là dessus. Il appartient à toutes les parties de tirer les conséquences" décide le Tribunal avant d’autoriser l’administration douanière à la barre pour la suite des débats.

Obissa Juste Mien
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 6 décembre 2023 à 09:37, par Sheikhy En réponse à : Procès dit "Charbon fin" : La Défense a failli quitter la salle suite a une déclaration du Parquet

    La défense a raison cette fois, même si leur volonté de récuser le Parquet depuis le début me semble très suspect. Le Tribunal doit recadrer et limiter les échanges. Le Parquet sait bien qu’il y a une discipline à respecter au cours des audiences, surtout pour les magistrats pour marquer leur indépendance et leur impartialité. Le fait qu’ils soient de plein pied dans le dossier ne doit pas entrainer une désinvolture dans les audiences.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Le métier de Marketeur avec Lionnel Olivier Sankara