LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. ” Michelle Obama

Burkina / Football : « Saboteur était un modèle pour l’entraîneur que je suis aujourd’hui », confie Kamou Malo

Publié le mardi 5 décembre 2023 à 22h35min

PARTAGER :                          
Burkina / Football : « Saboteur était un modèle pour l’entraîneur que je suis aujourd’hui », confie Kamou Malo

Le monde sportif burkinabè en général et du football en particulier pleure la disparition de Drissa Malo Traoré dit ‘’Saboteur’’. Ancien joueur et ancien entraîneur des Etalons, l’illustre disparu a été le premier coach à qualifier, sur le terrain, les Etalons du Burkina Faso à une phase finale de CAN, en 1996. Il a contribué entre autres au développement du football burkinabè et a inspiré de nombreux acteurs du football burkinabè. C’est le cas de Kamou Malo, ancien coach des Etalons, qui dit avoir été piqué par le virus de l’encadrement grâce à ‘’Saboteur’’. Il espère que les dirigeants du football burkinabè lui rendront un hommage à la hauteur car dit-il « c’est quelqu’un qui aimait réellement son pays et a vécu football jusqu’à la fin de ses jours ». De son côté, Daouda Sanou dit Famoso retient de lui, un homme de rigueur et un entraîneur plutôt physique, psychologue et stratégique.

Le football burkinabè est en deuil. L’ancien joueur et ancien entraîneur du Burkina Faso, Drissa Malo Traoré dit Saboteur, a tiré sa révérence le dimanche 3 décembre 2023 de suite de maladie à l’âge de 80 ans. Après cette disparition, de nombreuses personnalités du monde du football burkinabè rendent hommage à l’illustre défunt. C’est le cas de Kamou Malo, actuel entraîneur de l’AS Douanes et ancien coach des Etalons et du RCK.

Selon les déclarations de Kamou Malo, Drissa Traoré dit Saboteur a été un modèle, un oncle, une source d’inspiration pour lui. « Je voudrais d’abord souhaiter paix à l’âme de l’illustre disparu. Pour moi, d’abord, l’homme, ce n’est pas seulement l’entraîneur pour moi, il y a des liens de parenté, c’est un oncle pour moi. Quoi de plus normal que de suivre les traces de cet illustre oncle ? Quand il est revenu pour la deuxième fois de la Côte d’Ivoire, on était vraiment très proche, il connaissait très bien ma famille. Je me rappelle que j’étais allé pour une formation en Egypte et ma femme avait fait un accident. C’est Saboteur qui est allé rendre visite en famille, m’appelé pour donner l’information », confie-t-il.

« Ensuite, dans le football, il a été un modèle pour l’entraîneur que je suis aujourd’hui. C’est sous lui que j’ai eu ce virus de l’encadrement. Nous avons également appartenu à la même corporation, la police. C’est vraiment le modèle qui nous a inspiré dans cette vie. J’ai eu la chance de côtoyer Saboteur durant notre stage de Licence A CAF (formation d’entraîneur), j’ai eu la chance de prendre des conseils. Quand j’étais au RCK, à la sortie du stade, il ne tardait pas à m’appeler pour me donner des conseils. C’est un homme qui a enrichi ma petite carrière d’entraîneur », a-t-il déclaré.

Kamou Malo n’a pas eu l’opportunité de travailleur sous les ordres de ‘’Saboteur’’ mais il retient de lui, un homme de principes qui a révolutionné le football burkinabè sur tous les plans. « Au moment où j’étais encore en sélection nationale comme joueur, je n’ai pas eu la chance de travailler sous lui. C’est quand je quittais la sélection que ‘’Saboteur’’ est arrivé. C’est à son arrivée que l’équipe nationale a véritablement connu une révolution non seulement dans son encadrement mais aussi dans son entretien. Une petite histoire, quand on était encore en sélection, on avait 2 500 francs CFA par semaine. Avec ‘’Saboteur’’, quand il est arrivé, la prime est passée au triple, 15 000 francs par semaine. Donc en sélection qui était constituée de beaucoup de particuliers et dans les clubs à l’époque, il n’y avait pas de salaire, alors, en un mois de regroupement, vous pouvez être sûrs de revenir à la maison avec au moins 60 000 francs. Ce n’est pas comme aujourd’hui, en un seul regroupement, ce sont des milliers de francs que cela vous rapporte », révèle-t-il.

Selon Kamou Malo, ‘’Saboteur’’, au-delà d’être son oncle, a été une source d’inspiration, un homme qui a enrichit sa carrière d’entraîneur

A en croire Kamou Malo, Drissa Malo Traoré était un homme qui aimait réellement son pays et ne vivait que par le football. Pour l’actuel maître à penser l’AS Douanes, ‘’Saboteur’’ est l’homme qui a révolutionné le football burkinabè. « L’homme a révolutionné le football burkinabè. Sous son leadership, il a donné de la confiance aux coachs burkinabè. En termes de revendications, de se faire entendre, c’était un modèle pour nous. On a appris avec lui que quand on a besoin de quelque chose, il faut parfois élever la voix pour avoir satisfaction. Le football est un domaine de passion, parfois on peut ne pas avoir la même vision mais j’ai beaucoup de respect pour cet illustre homme qui a tout donné au Burkina Faso. C’est quelqu’un quand il croit à quelque chose, il fonce. Il aimait réellement son pays et il n’y a pas beaucoup qui ont eu cet amour pour leur pays. Il était prêt à tout donner pour sa nation, on l’a vu en sélection nationale. On a vu aussi tout ce qui a entouré Saboteur, d’aucuns pensent que c’est un homme à polémiques, moi je pense que c’était un homme de principes. Je regrette vraiment sa disparition parce qu’il avait encore beaucoup à donner. Malgré sa maladie, il continuait de venir au stade pour suivre les matchs, à donner des conseils aux plus jeunes. Donc pour moi, il a vécu football jusqu’à la fin de ses jours », soutient-il.

« Quand je vous dis qu’il a révolutionné le football, c’est sous Saboteur qu’on a vu un coach aller chercher les joueurs de la diaspora notamment en Côte d’Ivoire, au Ghana. On a connu les Charles Kaboré, les Baki Koné grâce à Saboteur. Il a amené notre football à un certain niveau, il faut le lui reconnaître. C’est sous Saboteur que l’équipe nationale a pu se qualifier balle au pied, sur le terrain pour une phase finale de CAN et ça ne s’oublie pas. Seulement, nul n’est prophète chez soi, donc parfois l’homme n’a pas été compris mais comme c’est un homme à principes, il a toujours gardé la tête sur les épaules. C’est un bon exemple qu’il nous a donné et nous a donné envie de devenir des coachs que nous sommes », a ajouté Kamou Malo, demi-finaliste de la CAN 2022 au Cameroun avec les Etalons.

Daouda Sanou dit ‘’Famoso’’ a indiqué que ‘’Saboteur’’ était un homme de rigueur et un entraîneur plutôt physique, psychologue et stratégique

Vu l’immensité de la contribution du regretté Drissa Malo Traoré dit ‘’Saboteur’’ au football burkinabè, Kamou Malo espère donc que le monde sportif du Burkina Faso, surtout le monde du football trouvera les moyens nécessaires et l’occasion pour rendre un vibrant hommage à « ce grand monsieur du football burkinabè ».
De son côté, Daouda Sanou dit Famoso, ancien footballeur, coach et fondateur du centre de formation ‘’IFFA Matourkou’’, a également rendu hommage à Drissa Malo Traoré dit ‘’Saboteur’’.

« Je garde de lui l’image d’un homme attachant. Il m’a fait signer à YCO (actuelle ASFA Yennega) en 1981. Il venait me chercher à l’INJEPS (actuel ISSDH) où j’étais en formation pour être maître d’EPS. Et après l’entraînement, il m’amenait chez lui partager son repas avant de me déposer à l’institut où j’étais en internat. C’est un homme déterminé prêt à s’assumer. Ce côté attachant et affectueux dans nos rapports m’a beaucoup aidé. Je crois qu’il transférait beaucoup ses connaissances professionnelles de commissaire de police à l’entraînement, ce qui faisant de lui un homme de rigueur et un entraîneur plutôt physique, psychologue et stratégique. Beaucoup de personnes ignorent que Saboteur a été mon entraîneur à YCO actuelle ASFA-Y », a-t-il indiqué.

Mamadou ZONGO
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique