LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. ” Michelle Obama

Burkina /Lutte contre la cybercriminalité : Un présumé cyber escroc aux arrêts

Publié le mardi 28 novembre 2023 à 11h15min

PARTAGER :                          
Burkina /Lutte contre la cybercriminalité : Un présumé cyber escroc aux arrêts

La Brigade Centrale Lutte Contre Cybercriminalité (BCLCC) a interpellé et auditionné un présumé cyber escroc qui a reconnu les faits qui lui sont reprochés.
Selon le communiqué du 28 novembre 2023 de la Brigade Centrale de Lutte Contre la Cybercriminalité, deux (02) ordinateurs portables de marque HP et Eee PC, quatre (04) petits téléphones, un (01) modem TP LINK, cinq (05) clés USB, un disque dur externe et un lot de fiches de demande de service de Moov Africa sont entre autres objets saisis des mains d’un présumé auteur d’usurpation d’identité, faux et usage de faux en écriture suivi d’escroquerie via les technologies de l’information et de communication (TIC).

T. C, âgé de 28 ans et résidant à Ouagadougou, se faisait passer pour un agent de l’opérateur de téléphonie mobile Moov Africa et se servait de la promotion de la fibre FTTH de Moov Africa à des fins d’escroquerie.

En effet, c‘est à travers une page Facebook usurpant le logotype de Moov Africa, que T. C appâtait ses victimes. Pour paraître crédible, il publiait sur la page usurpée des contenus publicitaires issus de la page officielle Facebook de Moov Africa portant sur la promotion de leur fibre optique tout en laissant ses propres contacts. Lorsqu’un client manifeste son intérêt pour l’installation de la fibre optique Moov, il est redirigé vers un de ses comptes WhatsApp pour la suite des échanges concernant les conditions.

Prétextant avoir été recruté pour un contrat de 20 jours pour faire la prospection sur la Fibre optique Moov Africa-mais dont le contrat est à terme-, il s’adonnait toujours à des souscriptions contre le paiement de la somme de cinq mille (5000) ou dix mille (10.000) F CFA en plus des frais de souscription qui s’élèvent à 40 000 F CFA.

Interpellé puis auditionné dans les locaux de la BCLCC, il reconnait les faits qui lui sont reprochés.

Au terme de l’enquête, le présumé cyber escroc a été déféré devant le Procureur du Faso près le Tribunal de Grande Instance Ouaga 1 pour répondre de ses forfaits.

La BCLCC réitère ses remerciements à l’ensemble de la population dont les contributions ont permis d’atteindre ce résultat. En outre, elle recommande aux utilisateurs de rester vigilants face aux offres de service en ligne.

Lefaso.net
Source : Page Facebook de la Brigade Centrale Lutte Contre Cybercriminalité

PARTAGER :                              

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique