LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “« L’erreur n’annule pas la valeur de l’effort accompli. » Proverbe africain” 

Burkina/Numérique : L’ABDI lance le modèle 3R pour la gestion du nom de domaine « .bf »

Publié le lundi 20 novembre 2023 à 15h10min

PARTAGER :                          
Burkina/Numérique : L’ABDI lance le modèle 3R pour la gestion du nom de domaine « .bf »

En clôture de la célébration des 30 ans du nom de domaine « .bf » et de la deuxième édition du forum sur le système des noms de domaine au Burkina Faso (DNS Forum Burkina Faso), le jeudi 16 novembre 2023, à Ouagadougou, l’Association burkinabè des domaines internet (ABDI) a procédé au lancement du modèle 3R pour la gestion du domaine « .bf ».

Depuis 30 ans, le registre des noms de domaine « .bf » fonctionnait en modèle 2R. Le premier R renvoie au Registre et le deuxième aux Registrants. Le registre, selon Izaï Toé, secrétaire exécutif de l’ABDI, est le responsable de l’annuaire qui contient l’ensemble des noms de domaine. Et les registrants, poursuit-il, sont les titulaires des noms de domaine. « C’est l’ensemble des propriétaires, des détenteurs des noms de domaine » a-t-il expliqué. Dans le cadre du modèle 3R dont le troisième R signifie Registrars, il est introduit dans la chaîne un troisième groupe d’acteurs.

Selon le secrétaire exécutif de l’ABDI, Izaï Toé, ce passage de 2R à 3R a de nombreux avantages

Ce troisième groupe d’acteurs appelés Registrars, indique le secrétaire exécutif de l’ABDI, sont les bureaux d’enregistrement accrédités qui sont des entreprises privées. Elles sont accréditées auprès de l’ARCEP pour pouvoir revendre les noms de domaine « .bf ». Ce sont des entreprises intermédiaires revendeurs des noms de domaine « .bf ». Et un registrar est une organisation qui gère la réservation des noms domaine.
Ce passage du modèle 2R au modèle 3R, confie-t-il, permet de booster le développement de l’industrie des noms de domaine. L’entrée de cet intermédiaire va permettre de booster le développement économique au sein du secteur privé en matière de vente de noms de domaine, a-t-il conclu.

Le secrétaire exécutif de l’ARCEP, Wendlassida Patrice Compaoré, remet des décisions d’accréditation et des cahiers de charges aux bureaux d’enregistrement accrédités pour le domaine “.bf”.

A l’issue des activités, le secrétaire exécutif de l’ARCEP, Wendlassida Patrice Compaoré, a procédé à la remise officielle des décisions d’accréditation et des cahiers de charges aux bureaux d’enregistrement accrédités pour le domaine “.bf”.
Dans le cadre de cette célébration, deux panels ont été animés. Le premier panel modéré par le journaliste Hervé Dapa de la télévision privée BF1 avait pour thème : Le “.bf”, facteur clé de souveraineté numérique du Burkina Faso’’.

Le panel sur « Retour d’expérience des bureaux d’enregistrement accrédités pour les noms de domaine “.bf” » a été modéré par le Dr Cyriaque Paré

Trois communicants, notamment, Dr Serge Roland Sanou, conseiller technique à l’ARCEP, Mariam CONGO, secrétaire exécutive du regroupement des organisations des professionnels des TIC de l’UEMOA et Rasmata Compaoré, commissaire à la Commission de l’informatique et des libertés (CIL) ont animé cette problématique. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Serge Ika Ki
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Safer internet Day : C’est ce 24 mai 2024