LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Centenaire de la Türkiye : « Ce parcours de votre pays est un exemple pour des Etats comme le Burkina Faso », admire le ministre Olivia Rouamba

Publié le dimanche 29 octobre 2023 à 22h56min

PARTAGER :                          
Centenaire de la Türkiye : « Ce parcours de votre pays est un exemple pour des Etats comme le Burkina Faso », admire le ministre Olivia Rouamba

Le 29 octobre 1923, la République de Türkiye est proclamée, et Mustafa Kemal Atatürk, élu président. Cette année, 2023, marque donc le centenaire, que le peuple turc célèbre non seulement au pays, mais également à travers le monde par ses représentations diplomatiques. Au Burkina, la date est marquée d’une pierre blanche par une cérémonie de retrouvailles entre peuples turc et burkinabè à la résidence de son ambassadeur, sise à Ouaga 2000, le vendredi, 27 octobre.

L’occasion a donc réuni autour de l’ambassadeur Nilgün Erdem Ari et son personnel, plusieurs invités, dont des membres du gouvernement burkinabè. Parmi ces derniers, le ministre des Affaires étrangères, Olivia Rouamba ; le ministre d’État, ministre de la Défense, le général de brigade Kassoum Coulibaly ; le ministre délégué en charge de la Coopération, Karamoko Jean-Marie Traoré.

Après l’exécution des hymnes nationaux du Burkina et de la Türkiye par le groupe artistique de la soirée, l’ambassadeur Nilgün Erdem Ari a livré le message du président Recep Tayyip Erdoğan à l’occasion du centenaire. « Aujourd’hui, nous ressentons l’enthousiasme et la fierté d’avoir atteint le centième anniversaire de notre République. En cette période où nous abordons un tournant dans notre glorieuse histoire, je commémore tous nos héros, en premier lieu, Mustafa Kemal Atatürk, le fondateur de notre République, qui ont été les pionniers de l’établissement de notre nouvel Etat et leur souhaite la Miséricorde d’Allah. Je souhaite la Miséricorde d’Allah à nos glorieux martyrs et vétérans, qui ont imprégné de leur sang les terres de notre patrie. Je remercie tous ceux qui ont servi notre patrie, notre nation et entre Etats, pendant des siècles, en vertu de leur conviction en l’éternité de l’Etat. La République de Türkiye dont nous célébrons aujourd’hui le centenaire avec beaucoup d’enthousiasme, est le dernier Etat que nous avons fondé sur ces terres », a-t-elle cité, évoquant les succès engrangés par le pays durant ce temps.

« En comblant les négligences et les lacunes d’un siècle, et par des investissements, nous avons pris des mesures pour élever notre République au-delà du niveau de la civilisation contemporaine. Nous avons mis en œuvre une série de réformes, historiques, dans tous les domaines : de la démocratie à l’économie, de la sécurité à la justice, de l’éducation à la santé, de l’agriculture à la politique étrangère. Avec le système de gouvernement présidentiel, nous avons concrétisé, près d’un siècle plus tard, la vision de Mustafa Kemal Atatürk qui l’avait déclaré ainsi : ‘‘le but et l’objectif de la lutte nationale est d’assurer et de maintenir la pleine indépendance la souveraineté inconditionnelle de la nation’’. (…). A présent, avec l’objectif du siècle de la Türkiye, nous travaillons de tous nos efforts pour le deuxième siècle de notre nation dans le monde. Avec une économie en pleine croissance, une démocratie renforcée, une réputation grandissante, une sphère d’influence élargie, une politique étrangère visionnaire et fondée sur des principes, nous continuons à être le protecteur des délaissés dans le monde entier. Nous sommes heureux de constater que chaque succès de la Türkiye est suivi avec espoir par tous les peuples opprimés dans notre région et dans le monde entier. Nous sommes déterminés à glorifier l’idéal d’une Türkiye grande et forte, en dépit des cercles mal intentionnés extérieurs et intérieurs. Malgré les organisations terroristes qui servent d’armes aux impérialistes, malgré les envahisseurs qui poursuivent encore les intrigues d’il y a un siècle, malgré ceux qui dans leur incompétence et ambition sont perturbés par les réussites de la Türkiye ; en d’autres termes, malgré les ennemis de la nation et du pays, si Allah le permet, nous réaliserons le siècle de la Türkiye, tout comme nos autres objectifs », a rapporté l’ambassadeur Nilgün Erdem Ari.

En commentaire, l’ambassadeur a adressé ses remerciements « au peuple frère et ami » du Burkina pour la confiance et son soutien depuis le début de sa mission au Burkina Faso. « La Türkiye et le Burkina Faso entretiennent d’excellentes relations de coopération depuis des décennies, et je me félicite de ces relations d’amitié et de fraternité unissant nos peuples. Ceci est la source d’une forte motivation pour l’accroissement et le développement davantage de notre coopération existant dans tous les domaines », souligne la diplomate, pour qui les relations avec le continent africain sont très importantes et stratégiques.

« Nous travaillons très fort pour perfectionner la coopération existante »

« Nous travaillons très fort pour perfectionner la coopération existante, à savoir le développement économique et social, la sécurité, l’énergie, l’agriculture, la santé, l’éducation et la culture. Nous soutenons l’approche globale. C’est avec cette vision que nous partageons notre expérience dans tous les domaines avec les pays africains amis », présente-t-elle, avant d’annoncer, pour les jours à venir, la tenue de la troisième réunion de la commission mixte Türkiye-Burkina Faso en Türkiye. À cette liste s’ajoutent les vols directs avec la Turkish Airlines et le soutien des institutions, à l’image de la fondation Maarif qui œuvre dans le domaine de l’éducation, et la coopération turque (la TIKA).

Vue, au premier plan, des officiels burkinabè, aux côtés de l’ambassadeur de la Türkiye au Burkina, entonnant les deux hymnes nationaux.

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération régionale et des Burkinabè de l’extérieur, Olivia Rouamba, a, en réaction, formulé à l’endroit de ce « vaillant peuple » et de ses dirigeants, les vœux de progrès continu. « Durant les cent ans de son existence, la République de Türkiye a parcouru un chemin qui force l’admiration, et dont beaucoup de pays doivent s’inspirer pour amorcer un développement véritable. En effet, ressusciter des cendres du grand empire Ottoman, grâce à celui que les Turcs appellent affectueusement père de la Türkiye moderne, à savoir Mustafa Kemal Atatürk, le pays a su se forger une identité et une voie originale qui lui ont permis de s’émanciper, puis de se développement pour devenir ce grand pays attractif qui séduit le monde entier aujourd’hui », a-t-elle exprimé, revisitant au passage les réformes majeures menées, avec l’instauration de la laïcité, l’introduction de l’alphabet latin, l’émancipation de la femme, la réforme de l’éducation, etc.

Une « œuvre immense consolidée au fil des années » par des dirigeants visionnaires, dont l’exemple illustratif est l’actuel président Erdogan, poursuit Olivia Rouamba.

« La Türkiye aujourd’hui est donc le produit d’une quête d’authenticité, de reconquête culturelle et d’affirmation de soi », relève-t-elle, faisant observer qu’en cent ans, le pays a su donc s’imposer dans le concert des nations.

« Ce parcours de votre pays est un exemple pour des Etats comme le Burkina Faso, qui saura s’en inspirer pour bâtir une société prospère, les années à venir », admire le ministre Olivia Rouamba, pour qui, depuis quelques années, la coopération entre le Burkina Faso et la Türkiye ne cesse de se raffermir à travers un partenariat fructueux dans divers domaines.

« Et cette coopération empreinte de sincérité se met en œuvre en respectant surtout les principes de souveraineté et de non-ingérence si chers à tout État indépendant. Il me plaît de rappeler que cette coopération a été formalisée le 1er août 2006, avec la signature d’un accord général de coopération. Aujourd’hui, elle est sur de très bons rails, avec de bonnes perspectives de croissance des échanges commerciaux entre les deux pays », rappelle le ministre des Affaires étrangères, de la coopération régionale et des Burkinabè de l’extérieur, Olivia Rouamba. Elle salue l’apport des autorités turques au Burkina dans sa lancée de reconquête du territoire « qui commence à porter fruit ».

O.L.
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique