LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Suivi des politiques foncières au Burkina Faso : Un projet met à contribution les OSC et les médias

Publié le vendredi 27 octobre 2023 à 14h16min

PARTAGER :                          
Suivi des politiques foncières au Burkina Faso : Un projet met à contribution les OSC et les médias

La commission épiscopale Justice et paix a lancé ce 27 octobre 2023 à Ouagadougou, le projet "contribution des OSC et des médias au suivi citoyen des politiques foncières au Burkina Faso". Il vise à renforcer la cohésion sociale par l’influence des OSC et des médias sur l’élaboration et la mise en œuvre des politiques d’accès équitable à la terre d’ici 2026 et sera mis en œuvre dans les communes de Fada N’Gourma, de Ouahigouya et de Kampti.

Selon le rapport 2021 de l’Observatoire national de prévention et de gestion des conflits communautaires, 67,5% des conflits communautaires sont liés au foncier. Un taux révélateur de l’ampleur des problèmes fonciers, qui mettent à mal le vivre ensemble. C’est fort de ce constat, que la Commission épiscopale Justice et paix, a initié le projet "contribution des OSC et des médias au suivi citoyen des politiques foncières au Burkina Faso".

A en croire l’Abbé Hermann Ouédraogo, secrétaire général de la Commission épiscopale Justice et Paix (CJP), la question foncière a un impact majeur sur la cohésion sociale. C’est pourquoi depuis quelques années, la CJP s’investit dans diverses actions en lien avec le foncier, au profit des populations. Il s’agit notamment de la sensibilisation sur le bradage et l’accaparement des terres, l’appui à la rédaction de chartes foncières ou encore l’accompagnement pour l’obtention d’attestations de possession foncières rurales.

Abbé Hermann Ouédraogo secrétaire général de la commission épiscopale Justice et Paix

Le projet "contribution des OSC et des médias au suivi citoyen des politiques foncières au Burkina Faso", s’inscrit dans ce même ordre d’idée. Il sera mis en œuvre dans les communes de Fada N’Gourma, de Ouahigouya et de Kampti. Abbé Hermann Ouédraogo explique que ces communes ont été choisies sur la base de trois critères. Ce sont l’évolution des conflits liés au foncier, l’accessibilité des communes par rapport au contexte sécuritaire ainsi que la pression foncière liée au nombre de personnes déplacées internes reçues dans ces communes et l’exploitation anarchique et artisanale des ressources minières.

Zio Babou, représentant du Laboratoire citoyennetés

Des activités de sensibilisation seront menées dans le cadre de la conduite du projet. Les acteurs comptent également s’appuyer sur les structures existantes, pour renforcer le suivi citoyen des politiques foncières. A termes, il s’agira de faire des propositions de réformes, en vue d’améliorer les politiques foncières dans leurs aspects négatifs, a laissé entendre Abbé Hermann Ouédraogo.

photo de famille

Le projet bénéficie de l’accompagnement du Laboratoire citoyennetés et de la Fondation Hirondelle, à travers le programme "Faciliter la redevabilité et la veille citoyenne avec ma société civile (FASOVEIL). Le Laboratoire citoyennetés à travers son représentant Zio Babou, espère qu’au bout de trois années de mise en œuvre, les résultats qui seront obtenus par le projet, contribueront à améliorer la gouvernance foncière.

Yves Kaboré, représentant du ministre de la réconciliation nationale

Pour le représentant du ministre de la réconciliation nationale, Yves Kaboré, les conflits fonciers constituent une préoccupation majeure du gouvernement, eu égard au fait qu’ils sapent la paix et la cohésion sociale dans la société. C’est pourquoi des initiatives telles que le présent projet sont appréciées, car contribuant à renforcer la paix et la cohésion sociale dans sa zone de couverture et dans tout le pays.

Armelle Ouédraogo
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Tabaski 2024 : Le message du Mouvement Africa Revolution