LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. ” Michelle Obama

Burkina / Leadership féminin : Un atelier pour accentuer la prise de parole des femmes dans les médias

Publié le jeudi 12 octobre 2023 à 17h00min

PARTAGER :                          
Burkina / Leadership féminin : Un atelier pour accentuer la prise de parole des femmes dans les médias

Les femmes, malgré leur nombre, sont très peu représentées sur les espaces médiatiques au Burkina Faso. C’est suite à ce constat que le média Moussonews, organise un atelier sur " l’accentuation de la couverture médiatique sur le leadership féminin au Burkina Faso". La rencontre se tient ce 12 octobre 2023.

L’ objectif de cette rencontre est de présenter la problématique de la prise de parole des femmes dans les médias, la difficulté à approcher les femmes et les raisons de leur réticence à accepter prendre la parole dans les médias.

" Nous espérons qu’à l’issue de cette rencontre, nous puissions avoir quelques raisons qui empêchent les femmes de s’exprimer et pourquoi les médias n’arrivent pas à avoir l’expression des femmes " a déclaré Basseratou Kindo, promotrice de Moussonews. Elle espère que ce cadre aboutisse à un réseau solide pour les femmes de médias.

Basseratou Kindo, promotrice de moussonews

Selon Michel Nana, communicateur de l’atelier et journaliste aux éditions le Pays, il faut inciter les médias à créer plus de rubriques consacrées à la femme et il faut accompagner les femmes responsables de médias.

L’atelier a réunit une trentaine de participantes et participants composés de responsables de médias, de journalistes et de femmes leaders dans divers domaines. Elles ont profité de l’occasion pour émettre leurs préoccupations ainsi que les freins de leur présence active dans les médias.

Michel Nana communicateur du jour pense qu’il faut faciliter la prise de parole des femmes dans les médias

Pour la rédactrice en chef de Queen Mafa même s’il y a des femmes qui acceptent prendre la parole sans conditions, la majorité reste réticent. "De l’autre côté il y a celles qui n’aiment pas parler. L’une des raisons c’est le complexe physique. Aussi elles ont besoin de l’autorisation de leur mari pour parler dans les médias. Malgré son statut et ses compétences, si son mari ne veut pas qu’elle s’affiche par rapport à un sujet donné, elle ne peut pas faire autrement. Il y a aussi le fait qu’elle manque de confiance en elle en ayant peur des considérations autour d’elles" a justifié Françoise Tougri Ouédraogo.

Françoise Tougri Ouédraogo, rédactrice en chef du média Queen Mafa

L’initiative est née d’un projet mis en place par Moussonews dans le cadre du programme Voix et leadership de femmes. Lancé en 2022, Moussonews est un média en ligne engagé pour la promotion, la valorisation de l’ensemble des initiatives portées par les femmes ou en faveur des femmes.

Farida Thiombiano
Lefaso.net

Portfolio

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique