LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Soyez un repère de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où on s’attend à l’excellence.” Steve jobs

Personnes handicapées visuelles : Le braille en langues nationales vient faciliter leur instruction

Publié le lundi 25 septembre 2023 à 22h45min

PARTAGER :                          
Personnes handicapées visuelles : Le braille en langues nationales vient faciliter leur instruction

C’est en vue de permettre aux personnes handicapées visuelles, qui n’ont pas eu la chance d’être scolarisées, de savoir lire, écrire et compter, que Lucien Naré a inventé depuis l’an 2000, l’alphabet braille en langue locale. Ayant créée premièrement l’alphabet braille en mooré pour commencer, Lucien Naré s’est par la suite intéressé à plusieurs autres langues comme le kassena, le bissa, le dioula, etc. A ce jour, ce sont plusieurs centaines de personnes en situation de handicap visuel, qui bénéficient de session d’alphabétisation en langues dans plusieurs villes et campagnes du pays.

C’est à la faveur d’un voyage en Suisse au compte de la mission évangélique braille, que germe en Lucien Naré, l’idée de créer l’alphabet braille en langues locales. Chargé d’apporter l’évangile aux personnes handicapées visuelles, il se rend compte que beaucoup d’entre elles n’ont pas pu être scolarisés. C’est alors que commence le processus de création de l’alphabet braille en mooré, reconnu par les autorités en charge de l’alphabétisation en 2000. Grâce à cette approbation, le Fonds pour l’alphabétisation et l’éducation non formelle (FONAENF) a apporté un appui financier pour l’ouverture de centres en braille Mooré. Par an, ce sont plus de 60 centres qui forment des handicapés visuels à l’intérieur du pays.

Lucien Naré, inventeur du braille en langues

Lucien Naré ne s’est pas seulement arrêté à l’alphabet braille mooré, il s’est aussi intéressé au kassena, au bissa, au dioula, au liélé, etc. Ce qui permet affirme-t-il aux personnes handicapées visuelles, d’apprendre, à lire, à compter et à calculer dans leurs langues maternelles. "Dans ces centres, nous utilisons des manuels d’alphabétisation. En commun accord avec les structures étatiques, nous avons traduits les livres en mooré et nous les retranscrivons en braille et nous les mettons à la disposition des aveugles. Ce que lisent les voyants, c’est la même chose que lisent les personnes handicapées visuelles", précise M. Naré. Il ajoute que depuis 2022, une évaluation certificative est organisée.

Pour Lucien Naré, devenu aveugle à la suite d’un accident de circulation à 27 ans, ne pas savoir déchiffrer le braille, peut être considéré comme un double handicap. Savoir donc lire et écrire, est déjà un plus pour les personnes handicapées visuelles. Aussi, au cours des sessions d’alphabétisation, elles bénéficient de formation en artisanat ou encore en agro-pastoralisme, afin de leur permettre d’entreprendre au lieu de s’adonner à la mendicité aux coins des rues. "Grâce à l’alphabétisation, certains handicapés visuels sont devenus des animateurs dans les centres, d’autres font l’artisanat comme le tissage de lit de camp, des chaises, etc. Certains aussi après la formation ouvrent des fermes ou font de l’élevage dans leurs domiciles. Toute chose qui permet de lutter contre le chômage, la mendicité, la pauvreté", a laissé entendre Lucien Naré.

Martin Kologho, lisant le Nouveau testament de la Bible en braille mooré

Afin de donner la chance à plus d’handicapés visuels de savoir lire, Lucien Naré ambitionne étendre sa création à d’autres langues comme le fulfuldé, le gulmancéma, etc. Avec l’alliance biblique, le Nouveau testament a pu être traduit en braille mooré depuis 2009. Le Nouveau testament est en cours de traduction et sera bientôt disponible sur le marché, confie Lucien Naré.
Il en appelle à un renforcement de l’appui du ministère en charge de l’éducation et de l’alphabétisation, surtout pour l’acquisition du matériel didactique qui non seulement coûte cher mais aussi n’est pas disponible sur place.

Armelle Ouédraogo/Yaméogo
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Vaccination de routine : : 14 vaccinations (Dioula)
Santé/Alimentation : Ces aliments qui boostent la fertilité
Vaccination de routine : : 14 vaccinations
Burkina : Un camion citerne pour dissimuler des marchandises