LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Service national pour le développement (SND) : La 77e promotion prête à affronter le marché de l’emploi

Publié le samedi 23 septembre 2023 à 11h40min

PARTAGER :                          
Service national pour le développement (SND) : La 77e promotion prête à affronter le marché de l’emploi

La cérémonie officielle de démobilisation de la 77e promotion des appelés du Service national pour le développement (SND) s’est déroulée le vendredi 22 septembre 2023 à Dédougou, en présence du Premier ministre, Me Apollinaire Joachim Kyélèm de Tambèla. Cette cérémonie marque la fin de douze mois de formation de 362 jeunes, initiés à divers métiers professionnels.

La 77e promotion des appelés du Service national pour le développement (SND) a effectué sa sortie dans la matinée du vendredi 22 septembre 2023. Par cet acte solennel, les 362 jeunes formés entre autres à la maçonnerie, à la mécanique, à la soudure, à la sécurité privée et à l’électricité bâtiment dans les centres de production de Badala, région de la Boucle du Mouhoun, et de Loumbila dans le Plateau central, sont confirmés aptes à faire valoir leurs compétences professionnelles apprises durant 365 jours. L’honneur a échu à la ville de Dédougou, capitale de la région de la Boucle du Mouhoun, d’abriter la cérémonie de démobilisation.

Ici le Premier ministre remet une attestation de succès au major de la branche menuiserie en bois

Selon le délégué des démobilisés, Moctar Kondé, le SND a fait d’eux des citoyens valeureux prêts à affronter le marché de l’emploi. « Nous sommes tous nantis du certificat de qualification professionnelle, de l’attestation de filière, du permis de conduire ; et nous disposons d’une épargne de plus de 46 000 F CFA chacun », a-t-il laissé entendre du haut de la tribune. Ce dernier d’opiner que le succès de leur passage dans les centres de production du SND est tributaire de l’accompagnement constant, de la disponibilité et de l’écoute des plus hautes autorités du pays. Au nom de la promotion, Moctar Kondé a invité les premiers responsables du SND à la réhabilitation, mais aussi à la construction d’infrastructures dont les centres ont besoin pour assurer une formation de qualité aux futurs appelés.

Moctar Kondé, porte-parole de la 77e promotion des appelés SND

Le directeur général du SND a rappelé que le Service national pour le développement a un caractère obligatoire et civique pour tout jeune âgé de 18 à 30 ans et dont le but ultime est le développement socioéconomique du Burkina Faso. « Le SND participe à la promotion de l’égalité des chances, à l’accroissement de l’employabilité et à l’offre d’opportunités d’insertion professionnelle et sociale à la jeunesse », a déclaré l’intendant colonel-major Mathieu Benao. Il a souligné que les jeunes formés se recrutent dans les 45 provinces et leur âge se situe entre 18 et 25 ans. Le patron du SND a par ailleurs interpellé les lauréats sur la nécessité de continuer à se perfectionner. « Vous devez toujours avoir à l’esprit que l’apprentissage se poursuit au-delà de nos centres. L’avenir est un état d’esprit et c’est à vous de l’inventer chers jeunes », a-t-il conseillé.

Le DG du SND, l’intendant colonel-major Mathieu Benao a prodigué des conseils aux lauréats

A en croire Aguiratou Tou/Nana qui a livré le discours du Premier ministre, le SND, à travers la formation professionnelle des jeunes, donne un coup de pouce à « leur participation citoyenne et à l’édification de notre nation ». Pour elle, la formation professionnelle est un « véritable outil de responsabilisation des jeunes ». Car, ajoute madame Tou, elle permet aux personnes formées d’acquérir les compétences et les connaissances nécessaires pour exercer un métier, développer une carrière et contribuer de manière efficace au progrès économique. La présidente du conseil d’administration du SND a reconnu que le chômage des jeunes, très tôt déscolarisés de l’école classique, reste préoccupant et constitue un frein à leur quête de bien-être.

Aguiratou Tou a porté la voix du Premier ministre

C’est pourquoi, citant le Premier ministre, elle a promis que le gouvernement poursuivra ses initiatives en vue de pallier cette menace et que le SND demeurera un acteur engagé auprès des jeunes pour leur donner de l’espoir et des perspectives.
Une visite guidée a permis de découvrir quelques œuvres produites par les démobilisés et de jauger leurs capacités professionnelles acquises durant la formation. Le Premier ministre a enfin procédé à une plantation symbolique d’arbres sur le site qui a abrité la cérémonie.

La population de Dédougou a été témoin de l’événement

Yacouba SAMA
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique