LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Soyez un repère de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où on s’attend à l’excellence.” Steve jobs

Ouagadougou /Insécurité : De plus en plus de cas d’agressions sur l’échangeur du Nord

Publié le lundi 28 août 2023 à 16h13min

PARTAGER :                          
Ouagadougou /Insécurité : De plus en plus de cas d’agressions sur l’échangeur du Nord

Inauguré officiellement le 15 novembre 2018, l’échangeur du Nord de Ouagadougou contribue à désengorger la circulation dans la capitale, Ouagadougou. Cependant, de plus en plus de cas d’agressions ont été signalés sur cet échangeur. Nous vous proposons les témoignages de quelques riverains que nous avons recueillis ce jeudi 24 août 2023.

Bertrand De Dieu

« A vrai dire, la construction de l’échangeur du Nord participe au développement du pays, mais le souci qui se pose pour nous riverains c’est le côté de la sécurité. De ce fait, L’avènement de l’échangeur du Nord a aussi favorisé au développement des maux sociaux tels que des braquages, des cas de vols, etc. »

Bertrand De Dieu témoigne que des fois, ils surprennent des jeunes en train d’arracher les grillages aux alentours de la voie et la dernière fois qu’il a fait appel à la police il a été menacé, nous confie-t-il. En ce qui concerne les passants, eux sont souvent victimes d’agressions. Il y a eu un moment où on avait placé une caméra de surveillance aux abords, on s’est dit que cette fois-ci l’Etat nous a écouté en plaçant ces caméras de surveillances pour assurer la sécurité en détectant ses malfaiteurs. Mais la question que nous nous posons réellement si seulement cette caméra de surveillance fonctionne à merveille car nous n’avons pas encore entendu qu’ils ont arrêtés des malfrats à travers la vidéo projection »

Bertrand De Dieu

BARRY Assita commerçante

Les enfants font des acrobaties sur l’échangeur. En plus de cela, la voie n’est pas praticable à certaines heures. Vers les 4h souvent 5h du matin il y a des agressions fréquentes. « Une femme faisant le jardinage dans les alentours a été victime d’un braquage récemment par des jeunes roulants sur des motos scooters. Les femmes sont souvent les victimes », a-t-elle affirmé. En vue de tout ça, le point essentiel c’est la présence des panneaux car il n’en existe plus de ce côté. Vous-même vous savez que souvent les panneaux sont là, mais les gens ne respectent pas. N’en parlons pas de leurs absences, tout ça je trouve que c’est à revoir.

BARRY Assita commerçante

Ouédraogo Omar

« Nous sommes ici à côté de l’échangeur menant notre petite activité. Mais à partir de 21h, 22h la sécurité ici c’est un véritable souci surtout à l’encontre des femmes. Souvent tu travailles et tu entends le cri d’une femme victime de braquage au niveau des tournants. Si les policiers peuvent y faire vraiment un tour sur l’échangeur vers les 21heures voire 22heures pour contrôler ça va peut-être réduire l’insécurité.

Ouédraogo Omar

Ablan Yovo

A l’échangeur ici, il y a beaucoup d’accidents, parce que le rond-point fait est large et arrondi plus que le goudron. Pour circuler, les gens ne font pas preuve de modération, c’est comme s’ils étaient pressés donc en tournant ils ne font pas attention et ça cause beaucoup d’accidents.

Ablan Yovo

« Je suis ici dans les abords en faisant mon commerce mais à vrai dire, l’échangeur nous est très bénéfique car il permet d’améliorer une circulation libre. Mais tout ce que nous recommandons c’est des feux tricolores pour encore plus nous faciliter la tâche » déclare madame Ouédraogo.

madame Ouédraogo.

Lefaso.net
Yentemma A. Lankoandé, Urielle Lézogo (stagiaires)

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Infrastructures : Des journalistes sur la rocade de Koudougou
Burkina : La ville de Djibo ravitaillée
Vaccination de routine : : 14 vaccinations (Dioula)