LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Prise en charge des psycho-traumatismes : Des professionnels formés par l’Institut privé de médecine et sciences alliées (IMSA)

Publié le mardi 30 mai 2023 à 10h00min

PARTAGER :                          
Prise en charge des psycho-traumatismes : Des professionnels formés par l’Institut privé de médecine et sciences alliées (IMSA)

L’Institut privé de médecine et sciences alliées (IMSA) a organisé, du 20 au 27 mai 2023 à Ouagadougou, une formation sur la prise en charge des cas de psycho-traumatisme au profit de neuf professionnels de santé et autres venus du Burkina et d’autres pays.

Ils sont neuf professionnels de santé et autres issus de trois pays à savoir le Burkina Faso, le Burundi et le Mali. Ils ont renforcé leurs capacités en psycho-traumatisme. « L’objectif visé par la formation consiste à rendre les participants capables de prendre en charge les personnes souffrantes de troubles psychologiques suite à la survenue d’évènements de traumatisme », a indiqué Mariam Traoré, la directrice administrative de l’Institut privé de médecine et sciences alliées (IMSA).

Le profil des participants était composé de psychologues médecins, de gestionnaires de ressources humaines, d’étudiants en psychologique clinique, santé communautaire et santé mentale. Selon Mariam Traoré, la formation a été dispensée par des enseignants de plusieurs profils et de disciplines variées.
Les modules dispensés ont été regroupés en trois unités d’enseignement : approche clinique et psycho-pathologique du psycho-traumatisme ; prise en charge spécifique des personnes traumatisées ; aide et assistance aux personnes victimes de situations traumatiques.

Michaëlla Mutoni a un master en psychologie clinique

Une évaluation sur la satisfaction de la formation a été effectuée à la fin. « Le niveau général de la formation a été estimé à 99% de satisfaction », a indiqué la directrice administrative.

« Cela va beaucoup m’aider dans la pratique »

Venue du Burundi, Michaëlla Mutoni s’est inscrite pour la formation en prise en charge de psycho-traumatismes pour enrichir ses connaissances. « Ce qu’on a appris a largement dépassé nos attentes. Cette formation nous a permis de connaître les attentes du terrain, ce qu’on a besoin d’apprendre pour le terrain. On a fait une présentation sur le thème de la culture et du psycho-traumatisme et l’importance de considérer la culture du patient parce que cela impacte beaucoup la manière dont on peut faire la prise en charge. On a aussi vu les violences basées sur le genre particulièrement pour les personnes déplacées et avec cela, on a appris comment gérer avec ce genre de femmes qui sont traumatisées avec ces événements », a-t-elle confié.

« Cette formation est l’occasion qui m’a amené ici pour mes études de master », dixit Fayçal Touré, étudiant en santé mentale

« Cette formation a contribué sur ma performance de la prise en charge de personnes traumatisées. En réalité, j’ai trop apprécié cette formation. Elle m’a beaucoup apporté, car je réalise ce qu’on appelle la prise en charge des malades mentaux. Cette formation m’a permis de restructurer mes connaissances pour une bonne prise en charge des personnes traumatisées. Ce qui m’a trop marqué, c’est la relation qu’il y a entre la prise en charge, la société et la culture », a laissé entendre Fayçal Touré, qui est venu du Mali.

Pour Désiré Birba, doctorant en psychologie clinique et pathologique, ce qui l’a le plus marqué, c’est la pertinence des unités d’enseignement et l’investissement même des formateurs. « Cela va beaucoup m’aider dans la pratique », s’est-il réjoui.
Au nom du Pr Kapouné Karfo, le fondateur de l’IMSA, le directeur académique, le Pr Jean Gabriel Ouanga, a réitéré ses remerciements envers les participants pour avoir choisi cette école. Dans son mot de fin, il leur a prodigué certains conseils : « Si vous arrivez à aider les personnes qui sont en souffrances psychologiques, ce sera une bonne chose ».

« Cette semaine, nous avons suivi plus de 20 unités d’enseignement portant sur le psycho-traumatisme, les différents types de trauma et la prise en charge pharmacologiques des patients souffrant de psycho-trauma », selon Désiré Birba

L’Institut de médecine et sciences alliées, situé à Tanghin, a ouvert ses portes en 2020, à l’initiative du Pr Kapouné Karfo, professeur titulaire de psychiatrie, fondateur de la clinique Assinan et du premier Institut privé de santé mentale au Burkina Faso.
L’IMSA forme des attachés de santé mentale (master en soins infirmiers option santé mentale), un master professionnel en psychologie clinique, une licence professionnelle en psychomotricité et une licence professionnelle en orthophonie.

Cryspin Laoundiki
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique