LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Survie des médias et communicateurs au Burkina : Le CSC outille les acteurs dans cette situation de crise sécuritaire

Publié le vendredi 26 mai 2023 à 13h39min

PARTAGER :                          
Survie des médias et communicateurs au Burkina : Le CSC outille les acteurs dans cette situation de crise sécuritaire

Le Conseil supérieur de la communication (CSC), dans sa dynamique d’apporter une solution aux différentes préoccupations du secteur de l’information et de la communication, tient un programme dénommé "Médias forts". C’est un programme où les participants bénéficient d’ateliers de formation embrassant les aspects essentiels dans la gestion efficace d’une entreprise dont l’économie de médias et la gestion d’entreprise. Le jeudi 25 mai 2023, ils étaient une vingtaine de managers d’entreprises de presse et de responsables d’agences de communication a bénéficié d’une formation de ce programme.

Cette formation, deuxième du programme, va permettre aux participants de cerner quatre principaux axes selon ses organisateurs. Il s’agit, entre autres, de l’économie et des conditions de viabilité d’une entreprise ; le modèle économique d’une entreprise (cas spécifique des entreprises de presse) ; les principes de management comme base de la bonne gestion d’une entreprise et enfin la contribution des entreprises de presse à l’économie nationale.

Cette session se tient sous le thème : « Comment accroître la vitalité économique d’une entreprise de presse ou de communication » ? Elle est conduite par le premier responsable de TRALASSI consulting group, Yirima Lassina Traoré. Celui-ci entend outiller les dirigeants des entreprises du secteur pour une bonne tenue de leur business.

Abdoul Azize Bamogo, président du Conseil supérieur de la communication

Selon le président du CSC, Abdoul Aziz Bamogo, il y a un véritable besoin d’accompagnement dans le développement des capacités des responsables des entreprises de presse et des agences de communication, dans ce contexte d’insécurité.

« Au vue du défi sécuritaire que nous avons aujourd’hui, nous demandons l’accompagnement des médias pour relever ce défi, notamment la responsabilité sociale des médias (...) mais nous pensons que nous ne devons pas nous arrêter là. Pour que ces derniers puissent contribuer efficacement à relever ce défi, il faut qu’ils en aient les moyens. Ce programme Médias forts a été donc initié pour aider les managers des différentes entreprises du secteur de l’information et de la communication afin qu’ils puissent contribuer à relever ce challenge », affirme Abdoul Azize Bamogo, président du Conseil supérieur de la communication.

Les participants à la formation

Ce qui justifie donc l’initiative de ce programme qui vient apporter aux responsables de ce secteur, des outils et du savoir-faire adaptés aux défis de leurs entreprises toujours selon le président du CSC.

Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique