Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La mémoire doit être un tremplin pour l’avenir.» Joseph Ki-Zerbo

Burkina/Protection sociale : Vers la mise en place d’un programme d’appui à l’autonomisation des ménages pauvres et vulnérables

Accueil > Actualités > Société • • jeudi 25 mai 2023 à 17h00min
Burkina/Protection sociale : Vers la mise en place d’un programme d’appui à l’autonomisation des ménages pauvres et vulnérables

Ce 25 mai 2023 à Ouagadougou, s’est tenu l’atelier national de validation du projet de document du Programme d’appui à l’autonomisation des ménages pauvres et vulnérables (PAMPV). La cérémonie de clôture a été présidée par Karim Zina, secrétaire général du ministère en charge de l’action sociale, représentant sa ministre.

Au sortir des échanges entre les différents acteurs qui ont pris toute la matinée de ce 25 mai, le projet de document a été validé par l’assemblée, en présence de Karim Zina, secrétaire général du ministère en charge de l’action sociale, représentant la ministre.

Clôturant l’atelier, il a signifié que ce document qui vient d’être validé se veut être un outil de mise en œuvre du référentiel national de protection sociale. Lequel document permettra de répondre de façon efficace, réactive et coordonnée aux besoins en matière de filets sociaux, en vue d’un développement humain inclusif et durable.

Vue des acteurs du monde de la protection sociale validant le projet de document du futur programme PAMPV

Ainsi, il a rappelé que le pays s’est engagé à faire de la protection sociale, une réalité à travers la mise en œuvre de ce Programme d’appui à l’autonomisation des ménages pauvres et vulnérables. Car, poursuit-il c’est une condition de la justice sociale et d’un changement dans le monde ainsi que de la réalisation satisfaisante de plusieurs Objectifs de développement durables (ODD).

Par ailleurs, il faut souligner que la mise en œuvre de ce programme d’appui est fait avec le soutien financier de la Banque mondiale, en contrepartie avec celui de l’Etat. Pour ce faire, ce nouveau programme vient pallier les insuffisances et mettre en cohérence les différentes stratégies de filets sociaux à l’échelle nationale.

Ce programme, selon le secrétaire général, vise à accroître l’accès des ménages pauvres et vulnérables aux filets sociaux, tout en renforçant leur résilience face aux chocs et leur autonomisation économique. Lequel programme sera mis en place à travers cinq composantes.

Karim Zina, secrétaire général du ministère en charge de l’action sociale

La composante 1 sera basée sur les transferts monétaires réguliers, la 2e sur les transferts monétaires de réponse aux chocs et la 3e sur l’inclusion économique.
La quatrième renvoie plutôt à la promotion de comportements positifs et le renforcement de la cohésion sociale. La cinquième et la dernière composante se penchera sur la gestion et la pérennisation du programme.

En clair, il est prévu, selon Karim Zina, que pendant les cinq premières années de mise en œuvre, ce programme touche le quintile le plus pauvre de la population, à savoir 877 000 ménages. C’est un programme qui sera en effet financé à hauteur de plus 468 milliards de FCFA. « Mais le gouvernement prévoit un financement de 170 milliards pour les cinq ans à venir, ce qui correspond à une part de financement de 39, 11% », a-t-il souligné.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Développement endogène : « Beaucoup d’initiatives de l’Etat échouent par l’absence d’adhésion populaire » (Michel Zoubga, formateur en mobilisation de ressources)
Insertion socioprofessionnelle : WACCLASS veut outiller les jeunes pour une bonne réussite socioprofessionnelle
Jugement de l’affaire "Kamao" : Le dossier en appel renvoyé au 23 juin 2023
Burkina/Santé : La performance évaluée des projets et programmes entre 2021 et 2022 est en baisse
Organisation démocratique de la jeunesse (ODJ) section Houet : Ilassa Ouédraogo retrouvé sain et sauf
Education : l’UNAPES-B apporte son soutien à la Transition pour un retour à la norme du système éducatif
Burkina Faso : Plus de 300 agents de santé communautaire de Koupéla bientôt formés sur la prévention des maladies non transmissibles
Entreprenariat communautaire : Le Directeur général de l’APEC reçoit les orientations du Chef de l’Etat
Région du Nord / Promotion de l’entrepreneuriat féminin : Educo et ses partenaires volent au secours des filles et femmes en situation difficile
Santé sexuelle et reproductive : Huit pays de l’Afrique de l’Ouest partagent leurs expériences
Burkina/santé : Le plan de communication du CHU Yalgado en cours de validation
Burkina/Effort de paix : Les agents de la DGTTM contribuent à hauteur de plus d’un million de francs CFA
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés