LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “« L’erreur n’annule pas la valeur de l’effort accompli. » Proverbe africain” 

50 ans de L’Observateur Paalga : Une journée portes ouvertes pour revisiter le parcours du journal

Publié le jeudi 25 mai 2023 à 22h25min

PARTAGER :                          
50 ans de L’Observateur Paalga : Une journée portes ouvertes pour revisiter le parcours du journal

A l’occasion de son jubilé d’or, la doyenne de la presse burkinabè, L’Observateur Paalga, a organisé ce jeudi 25 mai 2023, une journée portes ouvertes de ses locaux.

A l’occasion de la célébration de son cinquantenaire L’Observateur Paalga, a organisé toute une panoplie d’activités dont une journée portes ouvertes. Cette journée, dont la cérémonie de lancement a eu lieu dans les locaux du journal à Ouagadougou, a connu la participation de plusieurs personnalités parmi lesquelles le président de l’Assemblée législative de transition, Dr Ousmane Bougouma, qui a profité de l’occasion pour féliciter tous les acteurs de la chaîne pour le travail abattu quotidiennement afin de mettre un journal de qualité à la disposition du lectorat.

C’était aussi un plaisir, à l’entendre, de participer à cette journée et par la même occasion d’apprendre un peu plus de l’histoire de cet organe de presse important dans le paysage médiatique du Burkina à l’occasion de son demi-siècle d’existence.

« A travers cette journée, nous avons appris beaucoup des co-fondateurs, des animateurs mais aussi de l’évolution du journal depuis la machine à écrire jusqu’au numérique. Nous avons aussi vu l’engagement de ces fondateurs parce que l’histoire n’a pas été un fleuve tranquille, de L’Observateur à L’Observateur Paalga. Il y a eu des événements et cela montre véritablement à souhait la résilience de ce média », a indiqué le président de l’Assemblée législative de transition, Ousmane Bougouma.

Le président du Conseil supérieur de la communication, lui aussi, est passé visiter et féliciter l’organe. En visitant l’organe et l’exposition photo, selon lui, on refait non seulement le parcours de L’Observateur Paalga mais aussi le parcours du Burkina Faso. « J’ai vu les différentes étapes que le journal a connu et les photos d’illustrations montrent aussi les éléments clés de l’histoire du Burkina auxquels L’Observateur Paalga a été un témoin de premier plan », a laissé entendre Abdoul Aziz Bamogo.

Il a saisi l’occasion pour inviter les jeunes médias à emboîter le pas de la doyenne dans le respect de l’éthique, de la déontologie professionnelle et des lois qui encadrent leur activité au Burkina Faso.
Comment négocier ce tournant et continuer de paraître pour les lecteurs ? C’est là, la vision pour les années à venir de L’Observateur Paalga, selon son directeur de publication, Edouard Ouédraogo.

Cette question a par ailleurs été l’un des sujets abordés lors du colloque organisé à l’occasion du jubilé d’or les 23 et 24 mai 2023 à l’université Joseph Ki-Zerbo de Ouagadougou sur le thème : « Les médias traditionnels africains face au développement du numérique : résilience opportunités et défis ».
Ce colloque a débouché sur un certain nombre de conclusions et de recommandations qui, selon Edward Ouédraogo, les aiderons à négocier victorieusement ce tournant du numérique.

H.K
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 25 mai 2023 à 23:46, par Citoyen ordinaire En réponse à : 50 ans de L’Observateur Paalga : Une journée portes ouvertes pour revisiter le parcours du journal

    On a beau faire, l’Observateur devenu l’Observateur Paalga est sera toujours considéré par ceux qui connaissent, verront ce Journal comme le "Jeune Afrique" burkinabe, fossoyeur de la Révolution Sankariste et son fondateur, Mr OUEDRAOGO comme le Bechir Ben Yahmed, premier patron de Jeune Afrique. Jusqu’à maintenant on sent que Mr Edouard OUEDRAOGO ne semble pas être à l’aise quand il aborde certains sujets comme la tragédie de Norbert Zongo et il sait pourquoi ! L’histoire ne ment pas et lhistoire remettra tout le monde à sa place coûte que coûte, vaille que vaille ! "A vaincre sans périls, on triomphe sans gloire !"

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Safer internet Day : C’est ce 24 mai 2024