LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Gendarmerie nationale : La 50e promotion des élèves sous-officiers présentée au drapeau

Lefaso.net

Publié le samedi 8 avril 2023 à 15h48min

PARTAGER :                          
Gendarmerie nationale : La 50e promotion des élèves sous-officiers présentée au drapeau

La 50e promotion des élèves sous-officiers de la gendarmerie nationale a été présentée au drapeau, ce vendredi 7 avril 2023 à l’Ecole nationale des sous-officiers de la gendarmerie (ENSOG) sis à Bobo-Dioulasso. Après plusieurs mois de formation, ces élèves, au nombre de 1 250, ont été jugés dignes par leurs aînés d’être des leurs. Ils ont reçu par la même occasion leurs passants de première année.

C’est devant leur hiérarchie, familles, amis et connaissances, que ces élèves sous-officiers de la 50e promotion ont été jugés aptes à intégrer la grande famille des forces armées nationales en général et celle de la gendarmerie nationale en particulier. Ils ont été ainsi présentés au drapeau au cours d’une cérémonie solennelle qui a eu lieu le vendredi 7 avril 2023, au sein de l’Ecole nationale des sous-officiers de la gendarmerie (ENSOG), sis au camp Ouézzin-Coulibaly de Bobo-Dioulasso. Désormais, ils sont appelés à se présenter « élèves sous-officiers ».

Le port de passants aux élèves sous-officiers de gendarmerie.

Venus d’horizons divers, ces jeunes qui ont porté leurs passants au cours de la cérémonie ont bénéficié d’une formation militaire initiale de base. Selon le commandant de l’ENSOG, le chef d’escadron Stéphane Séssouma, la présentation au drapeau vise à montrer à ces jeunes le sens de leur engagement au service de la nation, et le port de passants marque la fin de la formation militaire initiale et fait d’eux des élèves sous-officiers à part entière.

Cependant, il convient de distinguer la cérémonie de sortie de promotion qui marque la fin de la formation professionnelle, de la cérémonie de présentation au drapeau. Instituée en 2014, la cérémonie de présentation au drapeau vise à souligner l’importance de la phase de la formation militaire initiale dans le cycle de formation des élèves sous-officiers de la gendarmerie. Il vise surtout à rappeler le sens profond de leur engagement au service de la nation. En effet, cette 50e promotion d’élèves sous-officiers a foulé le sol de l’école le 28 novembre 2022, et elle a débuté la formation le 5 décembre de la même année par le bivouac d’entrée, pour une durée de trois mois.

Les élèves sous-officiers s’engagent à honorer et à défendre le drapeau national.

Durant leur formation, ils ont appris beaucoup de valeurs dont la discipline, la rigueur, l’ardeur au travail et surtout l’exemplarité. Ces jeunes gens ont pu aussi apprendre les fondamentaux de la vie militaire. « Au cours de leur formation, les élèves sous-officiers ont pu cultiver en eux l’esprit de cohésion et de solidarité qui sont le socle des valeurs fondamentales de la vie militaire », a indiqué le chef d’escadron Stéphane Séssouma. Selon lui, la présentation des élèves sous-officiers au drapeau est une étape très importante dans la vie du militaire. En s’adressant donc aux élèves sous-officiers, il leur a rappelé le sens de leur engagement au service de la nation. Ils doivent incarner et défendre les valeurs qu’inspire le drapeau national.

Le commandant de l’ENSOG, le chef d’escadron Stéphane Séssouma, rappelant aux élèves sous-officiers le sens du drapeau national.

Il a par ailleurs saisi cette occasion pour rappeler aux élèves le sens même du drapeau. Selon lui, le drapeau n’est pas un simple morceau de tissu, même richement décoré ; c’est un symbole. « Le drapeau symbolise le ralliement de tous les fils et filles du pays qui partagent les valeurs communes de dignité, de tolérance, de paix et de sécurité. Il incarne notre unité de penser et notre volonté générale et ferme de vivre ensemble. Il nous rappelle la bravoure des devanciers qui ont dû se tenir débout pour faire obstacle à toutes sortes d’adversité, afin de léguer un avenir meilleur aux générations futures. Ils ont obligation de défendre ce drapeau afin qu’il continue de flotter sur toute l’étendue du territoire », a-t-il laissé entendre.

Au cours de la cérémonie, les élèves sous-officiers ont prêté serment. Ils se sont engagés à se conformer au règlement intérieur de l’école ainsi qu’aux valeurs qu’elle prône. En outre, ils s’engagent à honorer et à défendre le drapeau de l’école. Les passants qu’ils ont reçus, loin de symboliser la fin d’un calvaire, n’est que le début d’une nouvelle vie. La cérémonie a été présidée par le commandant du commandement des écoles et centres de perfectionnement de la gendarmerie nationale, le lieutenant-colonel Moctar Maïga.

Il a affirmé qu’après cette phase de formation, ces élèves sous-officiers ont acquis les fondamentaux de la vie militaire. « C’est un moment de solennité pour nous, les chefs, qui ont été responsabilisés pour la formation de ces jeunes. Et pour ces jeunes eux-mêmes, c’est un moment de responsabilité. Cette cérémonie est un moment où des civils passent à la vie militaire et ils ne sont qu’à la première étape d’une longue échelle d’ascension », a souligné le lieutenant-colonel Moctar Maïga.

Le défilé des troupes marquant la fin de la cérémonie de présentation au drapeau.

Certes, la formation militaire est terminée, mais celle professionnelle et juridique continue. A la fin, ils seront des « gendarmes accomplis », dignes de défendre l’image de l’armée et d’assurer les missions de sécurité du territoire national. Toutefois, ils sont invités à la discipline qui reste « l’arme de l’armée ».
Au terme de la formation, les apprenants disent être animés de sentiments de joie et de fierté d’appartenir désormais à la grande famille de la gendarmerie.

Ayant été présenté au drapeau national et avec les passants à l’épaule, l’élève sous-officier de première année Ambroise Méda a salué l’encadrement de l’école qui consent d’énormes efforts pour assurer une formation de qualité aux sous-officiers de gendarmerie. « C’est un grand honneur pour nous d’avoir été présentés au drapeau. Cette présentation marque la fin de notre formation initiale de base. C’est un ensemble de valeurs cardinales militaires qui nous ont été inculquées en tant que civils, en vue de nous rendre militaires. Durant ces trois mois, nous avons eu à apprendre beaucoup de valeurs fondamentales qui relèvent du militarisme. Ce qui nous a permis d’être aptes à assumer certaines responsabilités », s’est-il réjoui.

L’élève sous-officier de la première année Ambroise Méda salue la qualité de l’encadrement.

L’élève sous-officier de première année Jessica Bambara, quant à elle, se réjouit de faire partie de la grande famille de la gendarmerie et de façon générale, de l’armée burkinabè. « C’est un honneur pour moi d’être présentée au drapeau avec l’ensemble de mes camarades, car la présente cérémonie nous permet d’adhérer à la grande famille des forces armées nationales en général et celle de la gendarmerie nationale en particulier, en qualité d’élèves sous-officiers », a-t-elle fait savoir.

Cette cérémonie de présentation au drapeau s’est tenue au camp Ouézzin-Coulibaly de Bobo-Dioulasso. Elle a été marquée par le cérémonial de présentation des élèves sous-officiers au drapeau national, le port de passants, les allocutions, des séances de démonstration et de défilé des troupes.

Romuald Dofini
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Messages

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Sofitex Dédougou : Les producteurs de coton passent à la caisse