LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Sécurité alimentaire au Burkina : Plan Burkina et ses partenaires réfléchissent sur comment lutter contre l’insécurité alimentaire

Publié le jeudi 6 avril 2023 à 18h19min

PARTAGER :                          
Sécurité alimentaire au Burkina : Plan Burkina et ses partenaires réfléchissent sur comment lutter contre l’insécurité alimentaire

Plan Burkina a organisé un atelier de réflexion autour de la question de la sécurité alimentaire au Burkina Faso ce jeudi 6 avril 2023 à Ouagadougou. Cette rencontre a pour objectif d’initier un processus de plaidoyer pour une meilleure action visant à créer les conditions pour une lutte plus efficace et durable pour la sécurité alimentaire au Burkina Faso.

L’atelier de ce jeudi entre dans le cadre de l’initiative de plaidoyer Red Alert, qui est un instrument de plan international qui permet de mobiliser les fonds et d’aller vers les bailleurs pour venir en aide aux pays qui traversent une crise humanitaire importante.

Selon la représentante pays de Plan Burkina, Anka Krstic, l’insécurité alimentaire menace certaines populations surtout avec l’arrivée de la période de soudure et avec la crise que traverse le Burkina Faso. Elle a indiqué qu’au cours de cet atelier des idées vont être dégagées pour voir quelles sont les actions à mener pour lutter contre l’insécurité alimentaire au Burkina.

Photo de la une, la représentante pays de Plan Burkina, Anka Krstic

Elle a signalé que pour les travaux il s’agira entre autres de cartographier l’ensemble des acteurs majeurs du domaine de la sécurité alimentaire, de créer le cadre d’échanges entre les acteurs clés du domaine, partager les réflexions majeures sur la situation et identifier les défis majeurs qui entravent l’action.

« On va mettre en place quelque chose qui est vraiment une réponse pluridisciplinaire. Parce que la sécurité alimentaire ce n’est pas uniquement la non disponibilité de la nourriture. Il y a tout un tas de choses dans la société qui font que certains dorment sans avoir manger », a laissé entendre la représentante pays de Plan Burkina.

D’après le représentant du ministère en charge de l’agriculture, Emilien Bakoné, secrétaire exécutif du Conseil national de sécurité alimentaire, Plan Burkina est un partenaire du ministère qui aide à juguler la crise humanitaire.

« Ce cadre d’échange va nous permettre de réfléchir aux défis auxquels nous sommes confrontés. Et quelles peuvent être les solutions que nous pouvons dégager et éventuellement mettre en œuvre un plaidoyer pour qu’il y ait des actions à court, moyen et long terme. Pour nous permettre vraiment de juguler cette crise humanitaire », a notifié le secrétaire exécutif du Conseil national de sécurité alimentaire.

Le représentant du ministère en charge de l’agriculture, Emilien Bakoné, secrétaire exécutif du Conseil national de sécurité alimentaire

Il a dit que le ministère en charge de l’agriculture travaille avec ses différents partenaires pour apporter de l’assistance alimentaire aux populations, et leur permettre de préserver leur moyen d’existence.

« Selon les analyses du cadre harmonisé en situation projetée la période de juillet à septembre si rien n’est fait nous aurons environ 3,351 millions de personnes qui vont être dans une situation assez compliquée en matière d’alimentation » a relevé monsieur Bakoné. Pour lui, cet atelier va permettre de trouver des solutions pour vite prendre des mesures afin de lutter efficacement contre l’insécurité alimentaire.

Rama Diallo
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
BEPC session 2024 au Nayala : 412 admis au premier tour