LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. ” Michelle Obama

Droits des enfants au Burkina : Un état des lieux pour une meilleure protection

Publié le jeudi 30 mars 2023 à 14h43min

PARTAGER :                          
Droits des enfants au Burkina : Un état des lieux pour une meilleure protection

Le Bureau international des droits des enfants (IBCR) a organisé un atelier national de présentation officielle de l’état des lieux sur le système de protection de l’enfant du Burkina Faso et les violences sexuelles et sexistes commises à l’égard des enfants, ce vendredi 24 mars 2023 à Ouagadougou.

Après deux années d’analyse, l’ONG IBCR a lancé officiellement l’état des lieux sur le système de protection de l’enfant du Burkina Faso et les violences sexuelles et sexistes commises à l’égard des enfants.

Les recherches ont été menées auprès des acteurs étatiques, des partenaires et des enfants. « C’est un atelier qui résume l’état du système. Ce qui a été fait jusque-là. On a fait également ressortir des constats sur les différentes formes de violences, particulièrement les violences sexuelles et sexistes », a indiqué la cheffe de bureau projet au Burkina Faso, Ndeye Astou Fall.

Dans cette étude, il y a la problématique des enfants de la rue, les enfants en difficulté liée à la justice, l’exploitation économique et la protection de l’enfant en termes de droit notamment lié à l’état civil.

Selon Ndeye Astou Fall, les trois années restantes pour le projet permettront de mettre en œuvre toutes les recommandations.

Au cours de cet atelier, il s’est agi également pour IBCR de présenter les forces et les faiblesses du système de protection de l’enfant en matière de lutte contre les violences faites aux enfants. Ainsi, plusieurs recommandations ont été formulées. A en croire Ndeye Astou Fall, il y a par exemple le renforcement des acteurs du système de protection de l’enfance que IBCR a déjà commencé notamment avec le secteur de la justice, le secteur du réseau de protection de l’enfance et le secteur militaire.

Cet atelier intervient dans le cadre du projet « Prévenir et lutter contre les violences sexuelles et sexistes à l’égard des enfants au Burkina Faso » pour la période 2021-2026. Le but de ce projet, selon les responsables, est de réduire les violences sexuelles et sexistes chez les filles et les garçons au Burkina Faso.

« La mise en œuvre de ce projet va renforcer les actions du ministère en matière de la protection de l’enfance », dixit Palamanga Ouoba.

Du côté du ministère en charge de la famille, ce projet est bien accueilli. Palamanga Ouoba, le conseiller technique de la ministre en charge de la famille, a souhaité que des actions puissent aller à l’endroit des enfants.

Le Bureau international des droits des enfants (IBCR ou le Bureau) est une organisation non gouvernementale internationale établie à Montréal au Canada et agissant pour les droits de l’enfant depuis près de 30 ans dans le monde entier. Sa mission est de promouvoir et protéger les droits de l’enfant dans le monde, en renforçant les systèmes de protection de l’enfant et les compétences de celles et ceux qui les composent. Au Burkina Faso, l’IBCR est présent depuis 2015. Leur premier projet s’est achevé en 2021.

Cryspin Laoundiki
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique