LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. ” Michelle Obama

Burkina Faso : Les personnes handicapées plaident pour une réponse humanitaire inclusive

Publié le mercredi 29 mars 2023 à 19h00min

PARTAGER :                          
Burkina Faso : Les personnes handicapées plaident pour une réponse humanitaire inclusive

La Fédération burkinabè des associations pour la promotion des personnes handicapées (FEBAH) en partenariat avec l’ONG CBM Burkina organise un atelier de validation du plan de plaidoyer pour une réponse humanitaire inclusive au Burkina Faso. Cet atelier se tient ce mercredi 29 mars 2023 à Ouagadougou.

Le Burkina Faso vit depuis quelques années une crise sécuritaire et humanitaire sans précédent. Ainsi, l’Etat et ses partenaires font de leur mieux pour apporter une réponse humanitaire afin de couvrir les besoins de base des personnes déplacées internes (PDI) et les communautés hôtes impactées. Malheureusement, on note une insuffisance d’interventions humanitaires inclusives dans les régions les plus affectées par la crise sécuritaire. C’est fort de ce constat que la Fédération burkinabè des associations pour la promotion des personnes handicapées (FEBAH) en partenariat avec CBM, a élaboré ce projet « Plaidoyer pour une réponse humanitaire inclusive au Burkina Faso et des activités génératrices de revenus au profit des personnes handicapées vulnérables de la région du Centre ».

Issoufou Zoungrana, responsable des questions de santé au sein de la FEBAH a rappelé qu’il s’agit de prendre en compte les spécificités des personnes handicapées dans les actions humanitaires

Ce projet est constitué de plusieurs activités dont une des principales est d’élaborer et mettre en œuvre un plan de communication/plaidoyer y compris la diffusion de programmes intégrés radiotélévision et digitalisés sur les pratiques clés d’inclusion.
Cet atelier de plaidoyer a pour but de rendre les réponses humanitaires inclusives aux personnes handicapées en levant les barrières et obstacles structurels qui empêchent l’accès des personnes handicapées aux interventions et assistances humanitaires. La FEBAH rappelle notamment la nécessité d’envisager des actions de relèvement au profit des plus vulnérables y compris les personnes handicapées dont la vulnérabilité est accrue dans ce contexte de crise sécuritaire.

Pour Issoufou Zoungrana, responsable des questions de santé de la FEBAH, il s’agit de valider le plan de communication et d’avoir un document consensuel pour la prise en compte des besoins spécifiques des personnes handicapées dans cette situation d’urgence humanitaire. Selon Issoufou Zoungrana, les interventions humanitaires doivent prendre en compte les besoins spécifiques des personnes handicapées.

Joël Nassa, de la direction de la protection et de la promotion des personnes handicapées du ministère de l’Action sociale a réitéré ses félicitations à la FEBAH et à CBM pour cette initiative

« L’objectif de cet atelier, c’est de permettre aux différents participants d’apporter leurs contributions pour enrichir un plan de plaidoyer que nous avons élaboré avec l’appui de nos partenaires. Ce plan de plaidoyer vise à mener des actions de plaidoyer auprès des autorités, des acteurs humanitaires, afin de faire en sorte que la réponse humanitaire au Burkina Faso soit inclusive et prenne en compte les besoins spécifiques des personnes handicapées dans leur diversité », a-t-il précisé.

Dramane Traoré, chargé des projets humanitaires à CBM

Pour lui, les principales contraintes constatées sur le terrain sont la non identification des personnes handicapées, la non prise en compte des personnes handicapées dans le ciblage notamment l’enregistrement des personnes déplacées internes, la non connaissance des besoins spécifiques des personnes handicapées en matière d’aide humanitaire. « Ce sont ces insuffisances qui sont constatées sur le terrain. Le travail qui sera fait, c’est d’aider d’abord à identifier les personnes handicapées en tant que déplacées internes, bien déterminer leurs besoins spécifiques et les prendre en compte dans toutes les actions humanitaires. C’est primordialement les personnes handicapées au sein des PDI qui sont visées mais on parle également de personnes vulnérables et les personnes handicapées sont naturellement des personnes vulnérables et la situation d’urgence concerne toutes ces personnes même si elles ne sont pas en situation de déplacées internes », explique Issoufou Zoungrana.

Les participants lors de cet atelier

Joël Nassa, chargé de l’expédition des affaires courantes à la direction de la protection et de la promotion des personnes handicapées du ministère de l’Action sociale a présidé l’ouverture de cet atelier. Il soutient que ce plan de plaidoyer permettra à tous les acteurs d’avoir un consensus sur la manière de prendre en compte les personnes handicapées dans cette situation d’urgence humanitaire. « Beaucoup d’actions sont entreprises par l’Etat et les acteurs humanitaires mais le plus souvent la dimension personnes handicapées semble être oubliée. C’est l’occasion d’avoir un consensus sur la meilleure façon de prendre en compte ces personnes dans les moments difficiles que connaît notre pays », souligne-t-il.

Photo de famille

Selon Dramane Traoré, coordonnateur des projets humanitaires à l’ONG CBM Burkina, l’accompagnement de l’ONG est d’ordre technique et financier et entre dans le cadre du projet « Plaidoyer pour une réponse humanitaire inclusive et des activités génératrices de revenus au profit des personnes handicapées vulnérables de la région du Centre ». Ce projet financé par l’ONG CBM à hauteur de 175 millions de FCFA est prévu pour durer 24 mois. Il s’étend jusqu’à fin décembre 2024.

Mamadou ZONGO
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Marché de Larlé : Il faut libérer l’emprise de la route
Le métier de logisticien avec Bouma Ferdinand Neya