LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. ” Michelle Obama

Production d’électricité : Le ministre de l’Energie visite les centrales de Zagtouli, Komsilga et Kossodo

Publié le samedi 25 mars 2023 à 21h29min

PARTAGER :                          
Production d’électricité : Le ministre de l’Energie visite les centrales de Zagtouli, Komsilga et Kossodo

Le ministre de l’Energie, des Mines et des Carrières, Simon Pierre Boussim, a visité, le vendredi 24 mars 2023, la centrale photovoltaïque de Zagtouli et les centrales thermiques de Komsilga et de Kossodo. Ces visites lui ont permis de constater les efforts consentis par la Société nationale d’électricité du Burkina (Sonabel) pour assurer la fourniture d’énergie aux Burkinabè. La sortie visait aussi à encourager la nationale d’électricité à affronter sereinement la période de pic de consommation qui s’annonce.

La centrale solaire photovoltaïque de Zagtouli est la première installation visitée par le ministre en charge de l’Energie, Simon Pierre Boussim, dans l’après-midi du vendredi 24 mars 2023. Situé à la sortie ouest de Ouagadougou (route nationale N°1), le site s’étend sur 60 hectares et fournit 33 Mégawatts-crêtes (MWc) d’énergie solaire. Achevée en 2017, la centrale de Zagtouli compte près de 130 000 panneaux photovoltaïques. Elle a une production d’environ 55 gigawatts/heure par an, ce qui représente 4% de la consommation annuelle du Burkina en électricité.

La centrale photovoltaïque de Zagtouli a produit 29 MWc le vendredi 24 mars 2023, à 11h46.

Après quelques vérifications avec les techniciens, le ministre s’est assuré que la centrale fonctionne à merveille. D’ailleurs, au cours de cette journée, la centrale a failli battre un record de production. A 11h46, le compteur affichait 29 MWc. Le record de production de cette centrale date du 30 septembre 2022, avec 34 MWc.

La centrale thermique de Komsilga produit 90 mégawatts-crêtes d’énergie.

Après Zagtouli, le ministre et sa délégation ont mis le cap sur Komsilga, une des communes rurales de la province du Kadiogo. Dans cette centrale thermique, on est à pied d’œuvre pour affronter la période de pic de consommation d’électricité. Les machines tournent à plein régime. Ce site de production comprend sept groupes électrogènes, tous opérationnels, avec une capacité de 90 mégawatts-crêtes. Bien qu’ayant été installés à des périodes différentes, ces groupes électrogènes sont dans une même salle et sont parfaitement intégrés. Ils consomment deux types de combustibles : le fuel lourd et le diesel oil.

La dernière étape de la tournée du ministre a été la centrale de Kossodo, à Ouagadougou. Sur ce site, 50 MWc d’énergie sont produits. La centrale est équipée de trois groupes fonctionnant au diesel.

A chaque étape, le ministre Simon Pierre Boussim a signé le livre d’or.

« Cette année, il n’y aura pas de délestage… »

A l’issue de la tournée, le directeur général de la Société nationale d’électricité du Burkina (Sonabel), Daniel Sermé, a assuré que ses équipes ont pris des dispositions pour faire face à cette période de chaleur qui s’annonce. « Nous avons un ensemble de possibilités d’approvisionnement, notamment les interconnections qui vont nous permettre de satisfaire une partie de la demande de la production locale qui se traduit en productions thermique, hydroélectrique et solaire. Tout cela mis ensemble nous permettra de satisfaire la demande, surtout dans la journée », a-t-il expliqué.

Le directeur général de la Sonabel, Daniel Sermé, a indiqué qu’il n’est pas prévu de délestage cette année.

Cependant, des défaillances sur les lignes d’interconnexion pourraient survenir, ce qui entraînerait des perturbations dans la fourniture d’électricité. « Cette année, il n’y aura pas de délestage. Il pourrait y avoir des perturbations pour des travaux », a lancé Daniel Sermé, qui a profité de l’occasion pour annoncer la connexion d’une centrale solaire à Bobo-Dioulasso le week-end prochain. « Pour ce faire, nous allons devoir interrompre l’électricité pendant une durée assez longue, de six à huit heures, pour permettre de connecter la centrale solaire de Matourkou », a-t-il prévenu.

« S’il y a du gaspillage, il y aura toujours problème »

A son tour, le ministre Simon Pierre Boussim a rappelé que cette visite avait pour objectifs de voir les installations de la Sonabel et de toucher du doigt les efforts que le personnel consent chaque jour afin d’assurer la fourniture d’électricité à la population burkinabè.

Le ministre de l’Energie a demandé aux Burkinabè de rationaliser leur consommation en cette période de pointe.

Le ministre a profité de cette occasion pour inviter les Burkinabè à éviter le gaspillage d’énergie en cette période de pic de consommation. « Même si la Sonabel fournit de l’électricité qui est au-delà de la consommation, s’il y a du gaspillage, il y aura toujours un problème pour assurer l’équilibre entre l’offre et la demande. Parce que la quantité d’énergie n’a pas énormément changé par rapport à ce qui est fourni jusqu’à présent. C’est la demande en cette période qu’il faut rationnaliser pour assurer cet équilibre », a-t-il expliqué.

Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique