LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Quand un enfant a les mains propres, il prend son repas dans le cercle des anciens.” Les proverbes et adages du Burkina Faso

Education aux médias : L’ABPEMIN lance un programme d’éducation aux médias dans les établissements secondaires du Burkina Faso

Publié le jeudi 23 mars 2023 à 23h15min

PARTAGER :                          
Education aux médias : L’ABPEMIN lance un programme d’éducation aux médias dans les établissements secondaires du Burkina Faso

L’Association burkinabè pour la promotion de l’éducation aux médias, à l’information et au numérique (ABPEMIN) a lancé, ce jeudi 23 mars 2023 à Ouagadougou, un programme d’éducation aux médias, à l’information et au numérique dans dix établissements de la ville de Ouagadougou et de la commune rurale de Saaba dans une phase-pilote.

La formation va se dérouler sur trois jours. L’objectif est d’apprendre aux élèves une meilleure utilisation des outils numériques et une meilleure consommation des contenus numériques et de l’information médiatique.

L’ABPEMIN initie cette formation avec l’accompagnement de ses partenaires. Il s’agit de l’ambassade de France au Burkina, du ministère en charge de l’éducation nationale et de celui en charge de la communication.

C’est au total 50 élèves de dix établissements de la ville de Ouagadougou et de la commune de Saaba qui prennent part à cette formation. Chaque établissement est représenté par cinq élèves et un enseignant accompagnateur qui vont par la suite animer un club d’éducation aux médias au sein de leur établissement. C’est une première phase-pilote de cette initiative de l’association qui compte étendre le programme à l’ensemble du pays.

Cette première session est une initiation des membres des clubs d’éducation aux médias, à l’information et au numérique (CEMIN) dont l’ABPEMIN a accompagné la mise en place, selon son président, Dr Cyriaque Paré.

« Ce sont des clubs qui vont organiser des activités d’éducation aux médias au bénéfice de leurs communautés et de leurs établissements. Parce qu’aujourd’hui toutes les polémiques qui entourent la question de la consommation de l’information, le fonctionnement des médias, l’utilisation des outils numériques et des contenus numériques montrent qu’il y a des dérives qu’on observe. Il y a les Fake news qui sont un terme très populaire mais qui en fait symbolisent tout ce qui est aujourd’hui manipulation de l’information, la mauvaise utilisation de l’information. L’éducation aux médias vient comme une réponse à ces dérives pour apprendre au citoyen à comprendre le fonctionnement des médias, à bien utiliser l’information et les outils numériques », a expliqué Dr Paré le Fondateur de l’institut supérieur de la communication et du multimédia (ISCOM).

Il a ajouté qu’à travers ces clubs, il y aura des conférences publiques dans les établissements. Et surtout il y aura de la production de contenus. « Parce que bien consommer l’information c’est déjà apprendre d’abord à savoir la produire. C’est pourquoi nous voulons aider ces établissements à produire de l’information à travers des plateformes comme des sites web des réseaux sociaux que nous allons les aider à mettre en place pour leur permettre de voir comment on produit l’information et où ils peuvent trouver de la bonne information. Parce qu’aujourd’hui il faut sensibiliser les citoyens à une bonne consommation de l’information », a indiqué le fondateur du journal en ligne Lefaso.net Cyriaque Paré.

Le président de l’ABPEMIN espère que l’association aura le soutien d’autres partenaires pour pouvoir étendre ses activités à plusieurs autres établissements du pays pour que le jeune public qui est en contact avec les outils et contenus numériques sache faire la part des choses. Peut-être même puisse être un vecteur pour sensibiliser ses parents. Pour qu’à la fin les citoyens soient bien informés.

Guillaume Reisacher, représentant de l’ambassade de France au Burkina, a exprimé tout le soutien de son institution à cette initiative très pertinente en cette période de grande désinformation avec des conséquences parfois dommageables pour les citoyens et les États.

Guillaume Reisacher représentant de l’ambassade de France au Burkina

« L’ambassade de France se réjouit de pouvoir apporter sa modeste contribution à cette formation qui, au regard de l’expérience et du riche parcours de vos formateurs, permettra à chacune et à chacun, dans son club respectif, de s’adapter aux nouveaux usages des NTICS, de maîtriser les nouvelles technologies et - in fine- d’être des citoyens numériques responsables », a laissé entendre monsieur Reisacher. Il a précisé que la formation au bon usage des outils numériques et à la lutte contre les fakes news est une priorité de l’Ambassade de France.

Le représentant du ministère en charge de l’éducation nationale, le directeur régional des enseignements post-primaire et secondaire de la région du Centre, Henri Prosper Paré, a rappelé aux élèves que le monde est à l’ère de l’information. « Aujourd’hui c’est l’information qui est au cœur du développement économique et social. Vous êtes nés dans cette ère de l’information. Vous êtes bombardés de toutes sortes d’informations. Vous, en tant que jeunes et élèves, vous devez vous parer des armes nécessaires pour traiter l’information et l’utiliser », a signalé le directeur. Il a conseillé aux élèves de saisir l’occasion pour mieux se former dans le domaine des médias, car la formation classique qu’ils suivent dans les établissements ne permet pas de prendre en compte tous les domaines. Et cette formation au numérique est une aubaine.

Le représentant du ministère de l’Education nationale, Henri Prosper Paré

Participante à la formation, Grâce Alicia Bouda, élève en classe de seconde au lycée mixte de Gounghin, pense que cette formation va lui permettre d’apprendre beaucoup de choses surtout comment manier un ordinateur. Car elle désire être une journaliste plus tard. Pour elle, cette formation pourra lui permettre de mieux utiliser les outils et contenus numériques.

Grâce Alicia Bouda, participante

Créée en 2022 à l’initiative du média en ligne Lefaso.net et l’Institut supérieur de la communication et du multimédia (ISCOM), l’ABPEMIN a pour objectif la promotion de l’éducation aux médias, à l’information et au numérique à travers des clubs d’éducation aux médias qu’elle veut mettre en place dans les établissements secondaires du Burkina Faso. Les dix établissements engagés dans la première phase sont :
- Collège St Jean-Baptiste de la Salle
- Lycée Bogodogo
- Lycée Bambata
- Lycée mixte de Gounghin
- Lycée Marien N’Gouabi
- Lycée départemental Wend Puiré de Saaba
- Complexe Scolaire Sainte famille de Pissy
- Groupe Scolaire Académie de Ouagadougou
- Lycée Technique National Aboucacar Sangoulé Lamizana
- Complexe Scolaire Notre Dame de l’Espérance (Ave Maria)

Rama Diallo
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Safer internet Day : C’est ce 24 mai 2024