LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La nature rend chacun de nous capable de supporter ce qui lui arrive. ” De Marc-Aurèle

Religion au Burkina : Le Juvénat filles Saint Camille lance un appel à l’aide pour la réalisation de ses infrastructures

Publié le mercredi 22 mars 2023 à 18h21min

PARTAGER :                          
Religion au Burkina : Le Juvénat filles Saint Camille lance un appel à l’aide pour la réalisation de ses infrastructures

Le Juvénat filles Saint Camille organise son cinquantenaire le 15 avril 2023 au sein du juvénat. Des responsables du juvénat ont organisé une conférence de presse ce mercredi 22 mars 2023 pour annoncer l’événement. A l’occasion, les conférenciers ont lancé un appel d’aide pour la réalisation des infrastructures de l’établissement.

Le 15 avril 2023, le Juvénat filles Saint Camille va célébrer ces 50 années d’existence au Burkina Faso. Il a ouvert ses portes en 1971 au Burkina Faso avec 9 juvénistes. Aujourd’hui il compte 388 filles dont 156 internes et 232 externes. Selon la présidente du comité de la communication du jubilé, sœur Clarisse Dakouré les demandes sont très fortes, malheureusement la capacité d’accueil du juvénat ne permet pas de prendre toutes les filles. Par conséquent, Honoré Djigma membre de la commission finances du jubilé a lancé un appel d’aide pour la construction des infrastructures.

Membre de la commission de finance, Honoré Djima

« Nous souhaitons construire d’autres classes pour recevoir des juvénistes. Nous souhaitons avoir un bus pour l’activité des juvénistes. Nous souhaitons mettre des pavés dans la cour. Nous souhaitons une contribution en énergie solaire pour réduire la consommation de l’électricité. Nous avons besoin de réaménager le terrain de sport. Nous souhaitons construire une école supérieure de santé pour les juvénistes. Malheureusement nous n’avons même pas 50% de notre budget. Nous lançons un appel pour que les personnes de bonne volonté puissent venir nous accompagner pour la réalisation de nos infrastructures », a lancé monsieur Djigma.

La sœur Clarisse Dakouré, présidente du comité de la communication du jubilé

Le Juvénat filles Saint Camille obtient chaque année un résultat de 100% d’admis aux examens. Selon la sœur Clarisse, c’est la rigueur dans la discipline qui fait que le Juvénat obtient de bons résultats. « La pédagogie montre que s’il y a la discipline quel que soit le niveau des enfants on peut aboutir à de meilleurs résultats. Ici au Juvénat c’est notre secret. Nous avons vraiment une discipline ancrée. C’est ce qui fait qu’on a des 100%. », a laissé entendre la sœur.

Elle a signalé que les juvénistes, en plus des études et de la vie consacrée, apprennent à faire la cuisine, à entretenir une maison et comment vivre en société. Et elles apprennent aussi l’éducation civique.

Soeur Hélène Douamba, maîtresse des postulantes

« Nous apprenons à ces jeunes filles qui nous sont confiées à être des femmes. Pendant ces 50 ans, nous avons contribué à former des femmes qui occupent aujourd’hui des places très importantes dans la société. Et aujourd’hui certaines mènent une vie religieuse. Nous avons apporté un plus dans l’éducation de la femme » a relevé sœur Hélène Douamba, maîtresse des postulantes. Elle a ajouté que « comme la société est changeante, nous essayerons de nous adapter pour pouvoir vraiment donner cette éducation intégrale aux jeunes filles qui nous sont confiées. Nous sommes satisfaites de ce qui est déjà fait ».

Rama Diallo
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Le métier de Marketeur avec Lionnel Olivier Sankara