LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. ” Michelle Obama

Insécurité dans le Sanguié : Abbé Modérât Kinda, une solidarité agissante envers les PDI de la commune de Dassa

Publié le mercredi 22 mars 2023 à 23h20min

PARTAGER :                          
Insécurité dans le Sanguié : Abbé Modérât Kinda, une solidarité agissante envers les PDI de la commune de Dassa

L’insécurité dans le centre ouest a obligé plusieurs personnes à fuir leur localité. A Dassa, zone la plus affectée du Sanguié, les élèves ont trouvé refuge à Réo où ils poursuivent leurs études. Certains ont été accueillis par le curé de la paroisse de Dassa qui tente tant bien que mal d’assurer leur scolarité et leur alimentation.

Le samedi 18 mars 2023, nous étions sur le site qui abrite les filles scolarisées dont l’âge est compris entre 7 et 22 ans. Il était 15h moins le quart quand nous arrivions dans la cour. Coiffure par ci, lessive par-là, on pouvait entendre leurs rires depuis la porte.

Même si l’ambiance était au rendez-vous, la peur et la tristesse se lisaient sur les visages de certaines filles. Cécile (nom d’emprunt) visiblement la plus jeune du groupe, nous accueille avec un sourire éphémère puisqu’elle a fondu en larmes lorsque nous avons commencé à lui poser quelques questions.

« Mes parents me manquent », dit-elle. « On voulait nous tuer et nous avons fui mes sœurs et moi, et le curé nous a emmenées ici », a-t-elle laisser entendre en essuyant ses larmes.

Raïssa Badolo, élève déplacée interne souhaite le retour rapide de la paix et de la sécurité dans la commune de Dassa

Selon Raïssa Badolo, élève en classe en 2nde, la situation sécuritaire est très alarmante dans la commune de Dassa ; raison pour laquelle elle a pris la fuite pour se réfugier à Réo. « Je suis arrivée ici en décembre. Certes nous gagnons à manger grâce au curé mais je ne suis pas contente. La nuit je ne dors pas bien, je pense à mon village. J’aimerais y retourner le plus vite possible », se lamente-t-elle.

Pour l’abbé Modérât Kinda, curé de la paroisse de Dassa et initiateur du musée Da Do, c’est une soixantaine de jeunes filles scolarisées qui ont été accueillies sur ce site et il y a un autre site qui abrite les garçons.

A l’entendre, le site rencontre des difficultés telles que l’alimentation et la question d’hygiène étant donné que ce sont des filles. C’est pourquoi il demande le soutien et l’accompagnement de tous afin de pouvoir construire une maison pour ces filles mais aussi assurer leur alimentation et leur hygiène.

Abbé Modérât Kinda, curé de la paroisse de Dassa exhorte les populations à demeurer solidaires envers les PDI

Modérât Kinda félicite les autorités pour le travail déjà abattu dans la commune de Dassa et souhaite que la situation se régularise le plus tôt afin que tous les déplacés internes puissent retourner chez eux. « Je suis content de voir la situation s’améliorer et je prie toujours pour les autorités et pour les hommes qui se battent pour notre sécurité », a-t-il affirmé.

Avant de clore son propos, abbé Kinda à lancé un appel à tous ceux qui le peuvent, d’apporter leur secours aux personnes en situation de vulnérabilité surtout les élèves déplacés internes.

Sakinatou ROAMBA
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique