LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. ” Michelle Obama

Région du Nord : Un nouveau projet lancé pour venir en aide aux populations vulnérables

Publié le vendredi 17 mars 2023 à 11h39min

PARTAGER :                          
Région du Nord : Un nouveau projet lancé pour venir en aide aux populations vulnérables

L’ONG, Solidarité développement inclusif (SOLIDEV) en collaboration avec la Fédération burkinabè des associations pour la promotion des personnes handicapées (FEBAH) a initié le projet « Assistance alimentaire, articles non-nourriture et soins spécialisés (santé mentale et prise en charge psychosociale, chirurgie de la cataracte, réadaptation physique) au profit des personnes déplacées internes et communautés hôtes vulnérables de la région du Nord. Le lancement officiel du projet a eu lieu le jeudi 16 mars 2023 à Ouahigouya au cours d’un atelier organisé à cet effet.

Depuis 2016, le Burkina Faso vit une crise sécuritaire complexe sans précédent due aux attaques terroristes. Cette situation est à l’origine de mouvements de population vers d’autres zones dites plus sécurisées. A la date du 31 janvier 2023, la région du Nord comptait 251 976 personnes déplacées internes. Pour venir en aide à ces personnes vulnérables, l’ONG Solidarité développement inclusif (SOLIDEV) en collaboration avec la Fédération burkinabè des associations pour la promotion des personnes handicapées (FEBAH) a initié le projet « Assistance alimentaire, articles non-nourriture et soins spécialisés (santé mentale et prise en charge psychosociale, chirurgie de la cataracte, réadaptation physique au profit des personnes déplacées internes et communautés hôtes vulnérables de la région du Nord », grâce au financement de la Mission chrétienne pour les aveugles (CBM).

le secrétaire général de la région du Nord Albert Zongo qui a présidé les travaux au nom du gouverneur

Le lancement officiel du projet a eu lieu le jeudi 16 mars 2023 à Ouahigouya au cours d’un atelier organisé à cet effet. Pour l’occasion, les autorités administratives, techniques et les communautés bénéficiaires des communes de Ouahigouya, Gourcy et Yako, se sont réunies dans la salle de réunion du Conseil régional du Nord pour s’approprier le projet alimentaire et humanitaire.

C’est le secrétaire général de la région du Nord, Albert Zongo qui a présidé les travaux au nom du gouverneur. Dès l’entame de son propos, monsieur Zongo a remercié les différents acteurs pour leur participation effective, gage de leur volonté d’implication au projet. Il a par la suite salué les ONG nationales et internationales qui s’emploient à trouver une réponse humanitaire aux difficultés que vivent les personnes déplacées internes.

Wendyam Michel Vincent Ouédraogo, président du conseil d’administration de l’ONG SOLIDEV

Selon Wendyam Michel Vincent Ouédraogo, président du conseil d’administration de l’ONG nationale Solidarité développement inclusif (SOLIDEV), la présente initiative est la suite de deux précédents projets qui ont connu du succès dans la région. SOLIDEV entend donc intégrer une particularité à savoir les soins spécialisés au profit des personnes vulnérables et des communautés hôtes. Les soins spécialisés s’apprécient selon lui en terme de prise en charge psychosociale, de chirurgie de cataracte et de réadaptation physique. L’intégration de soins spécialisés vise à soutenir les efforts de l’Etat pour soulager les souffrances des personnes déplacées internes et les communautés hôtes inhérentes à la double crise sécuritaire et humanitaire.

Les participants lors des échanges

Pour le représentant du directeur de la CBM, le projet que SOLIDEV est en train d’implémenter en collaboration avec la FEBAH fait partie d’un programme plus vaste dénommé "Grain d’espoir, cultivons ensemble une réponse humanitaire au Burkina Faso". Il a soutenu que certes « le plus pressé est l’assistance humanitaire », mais il ne faut pas occulter la nécessité de l’intégration de soins spécialisés.

Une photo de famille pour immortaliser l’événement

Le projet va aussi porter sur du cash transfert, la mise à disposition de nourriture. Il a une durée de deux ans. A terme, le projet vise à atteindre 1500 ménages de personnes vulnérables, de personnes en situation de handicap dans les trois communes de la région du Nord à savoir Ouahigouya, Gourcy et Yako.
Le président de la FEBAH, dans son allocution, a lancé un appel au secrétaire général afin qu’il plaide en faveur des personnes handicapées dans toutes les activités humanitaires dans la région du Nord. A ce plaidoyer qui lui est adressé, monsieur Zongo a rassuré que des dispositions seront prises en ce sens. Les participants au lancement ont aussi salué l’implantation du projet qui va sans doute améliorer les conditions de vies difficiles des populations.

Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique