LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. ” Michelle Obama

XVIe Dialogue politique : Le Burkina et l’Union européenne passent en revue leur coopération

Publié le mardi 28 février 2023 à 18h41min

PARTAGER :                          
XVIe Dialogue politique : Le Burkina et l’Union européenne passent en revue leur coopération

La XVIe session du dialogue politique entre le Burkina Faso et l’Union européenne s’est tenue ce mardi 28 février 2023 à Ouagadougou. Ce cadre visait à dresser le bilan des engagements pris de part et d’autre, et d’analyser l’évolution de la situation socio-politique et humanitaire.

Il s’agit donc de passer en revue la coopération entre les deux entités, l’Union européenne et le Burkina Faso. « La coopération entre l’UE et les Etats membres de l’Organisation des Etats d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique est un exemple de partenariat qui résiste au temps et aux péripéties, malgré les crises internationales et régionales majeures qui ont quelques fois ébranlé la stabilité socio-politique et économique des Etats et disséminé ainsi au sein de nos populations des sentiments dubitatifs », a situé le ministre d’Etat, ministre de la fonction publique, du travail et de la protection sociale, Bassolma Bazié, représentant le Premier ministre.

Il a souligné que la situation exceptionnelle que traverse le pays, requiert un plan d’action ambitieux et réaliste, dont la réalisation exige un soutien franc, constant et approprié de tous les partenaires et amis du Burkina, notamment l’Union européenne et ses Etats membres.

« Dans la même dynamique, et dans le cadre de la mutualisation de tous les efforts, je reste convaincu que les partenaires du Burkina Faso que vous êtes, sauront mobiliser les autres partenaires bilatéraux, multilatéraux, techniques et financiers pour un accompagnement conséquent de la transition à la hauteur des défis sécuritaire, humanitaire, alimentaire de l’heure », a plaidé le ministre d’Etat Bassolma Bazié.

« Ce dialogue nous offrira une fois encore, l’opportunité de nous accorder sur les priorités et les grandes orientations de l’Union européenne au Burkina. Dans la même dynamique, il se veut un cadre de plaidoyer pour plus d’actions multidimensionnelles, génératrices de transformation à fort impact sur le quotidien de nos populations », a poursuivi le ministre des affaires étrangères, de la coopération régionale et des Burkinabè de l’extérieur, Olivia Rouamba.

Elle a, pour l’occasion, renouvelé sa gratitude à l’Union européenne pour sa solidarité envers les populations en difficultés, notamment les personnes déplacées internes, par la fourniture d’aides alimentaire, médicale et nutritionnelle.
Les autorités burkinabè se félicitent également de l’engagement pris par l’Union européenne, à la XVe session le 24 juin 2022, de soutenir la transition.

La session arrive dans le contexte de l’adoption, il y a quelques semaines (en janvier 2023), du Plan d’action pour la stabilisation et le développement. Un référentiel axé sur quatre piliers : la lutte contre le terrorisme et la restauration de l’intégrité territoriale ; la réponse à la crise humanitaire ; la refondation de l’Etat et l’amélioration de la gouvernance ; la réconciliation nationale et la cohésion sociale.

« Nous travaillons déjà beaucoup avec le gouvernement burkinabè pour toutes les questions de sécurité, les questions humanitaires, les questions de développement. Nous devons, maintenant, voir comment nous pouvons améliorer ce programme », a rassuré le chef de la délégation de l’Union européenne, Bernard Quintin.

Il a également indiqué que les diplomates vont, à l’occasion, répondre aux demandes déjà exprimées et aux nouvelles demandes qui pourraient être exprimées.

O.L
Lefaso.net

Crédit-photos : DCRP/MFPTPS

Portfolio

PARTAGER :                              

Vos commentaires

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique