LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Éducation nationale au Burkina : L’ambassadeur du Japon visite deux CEG construits par son pays à Ouagadougou

Publié le mardi 28 février 2023 à 14h24min

PARTAGER :                          
Éducation nationale au Burkina : L’ambassadeur du Japon visite deux CEG construits par son pays à Ouagadougou

L’ambassadeur du Japon au Burkina, Kato Masaaki, a visité, dans la matinée de ce mardi 28 février 2023 à Ouagadougou, deux collèges d’enseignement généraux (CEG) construits par son pays. La visite de ces deux établissements scolaires s’est faite avec le premier responsable du département, Joseph André Ouédraogo, et son équipe.

Ces deux collèges d’enseignement généraux (CEG) sont situés aux quartiers Bendogo (arr.4) et Wayalghin (arr.10) de la ville de Ouagadougou.

Ils ont été construits dans le cadre de la mise en œuvre de la phase 2 du projet de construction d’infrastructures éducatives en appui au post primaire, symbole de l’amitié et de la coopération entre le Burkina Faso et le Japon.

Vue des acteurs de l’éducation burkinabè et de leur partenaire japonais visitant le CEG de Bendogo (situé à l’arr. 4 de Ouagadougou)

Au cours de cette visite guidée de ces deux établissements, le diplomate a exprimé sa satisfaction de savoir que ces salles de classe vont bénéficier à des centaines d’élèves. Tout en précisant que cette visite réaffirme ainsi l’engagement de son pays à accompagner le Burkina Faso, avec un accent sur la formation des ressources humaines.

Kato Masaaki, ambassadeur du Japon au Burkina Faso, parlant de l’importance du capital humain pour le développement

Par ailleurs, les CEG de Bendogo et de Wayalghin ont été construits grâce à la coopération japonaise. Au total, une soixantaine de CEG ont été construits dans les régions du Centre, du Centre-nord, du Centre-sud et du Plateau central par le Japon pour un montant de plus de 13 milliards de FCFA, a noté Kato Masaaki. Et d’ajouter que son objectif, c’est de pouvoir accueillir le maximum d’élèves qui viennent de l’école primaire.

Joseph André Ouédraogo, ministre en charge de l’éducation nationale satisfait de l’engagement du Japon en faveur du Burkina

En s’adressant à cette occasion à ses hôtes, le premier responsable du département en charge de la question, Joseph André Ouédraogo, a salué la coopération japonaise qui a beaucoup fait pour ce pays. « Vous contribuez ainsi à la résistance et à la résilience du Burkina Faso », leur a-t-il lancé.

Quant aux deux principaux de ces CEG, ils ont exprimé également leur satisfaction de la construction de ces établissements qui ont amélioré leurs conditions de travail. Une occasion pour eux de faire des doléances à leur ministre de tutelle. C’est ainsi que le principal du CEG de Bendogo, Jules Zongo, a d’abord rappelé les bienfaits de la construction de ces salles pour les enseignants et les élèves.

Les élèves posant des questions au diplomate japonais afin de connaître son pays

Par la suite, il a fait savoir au ministre que la construction de ces salles est une bonne chose, mais il souhaiterait qu’ils ajoutent une classe de terminale pour faciliter le cursus des élèves, une salle d’enseignants, un laboratoire, une salle de lecture et une bibliothèque. Des doléances qui ne sont pas tombées dans l’oreille d’un sourd. Car le ministre les a rassurés que leurs doléances seront prises en compte, tout en les encourageant à être résilients, résistants, ainsi qu’avoir le moral haut, parce que le jour va se lever bientôt sur la terre du Burkina.

Yvette Zongo
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique