LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Lutte contre la fraude au Burkina : 750 poulets congelés saisis dans le quartier Gounghin de Ouagadougou

Publié le mercredi 22 février 2023 à 22h00min

PARTAGER :                          
Lutte contre la fraude au Burkina : 750 poulets congelés saisis dans le quartier Gounghin de Ouagadougou

La Coordination nationale de lutte contre la fraude a saisi après investigation 750 poulets congelés dans le quartier Gounghin de Ouagadougou en cette journée du mercredi 22 février 2023.

Sur l’axe menant vers l’église Saint Pierre située dans le quartier Gounghin de Ouagadougou, le propriétaire d’une poissonnerie reçoit la visite inopinée de la Coordination nationale de lutte contre la fraude. Une odeur désagréable accueille le visiteur dès l’entrée de la poissonnerie en question, quand l’équipe antifraude s’y introduit aux environs de 10h.

Les poulets d’origine italienne, ont transité par le Ghana à en croire le propriétaire de la poissonnerie. Des poissons carpes ont aussi été trouvés sur place

Une fois à l’intérieur, l’équipe procède au contrôle des poulets conditionnés dans des cartons de dix unités, tous conservés dans trois congélateurs. Dans la cour arrière, un quatrième congélateur est installé avec également une bonne quantité de poulets. Selon le propriétaire trouvé sur les lieux et interrogé par l’inspecteur des douanes Yves Kafando, ces poulets dont la vente est interdite au Burkina Faso, sont au nombre de 750.

« J’ai reçu un coup de fil de la part du chef de brigade de la coordination qui m’a informé de l’existence d’un dépôt de vente de poulets de chair, notamment de poulets surgelés. J’ai instruis d’envoyer le service sur le terrain pour vérifier cela afin de savoir concrètement de quoi il s’agit », a situé Yves Kafando, coordonnateur national de lutte contre la fraude.

« Le souci, c’est que quand on ouvre les appareils censés conserver ces produits de chair, il y a une odeur qui nous accueille », inspecteur des douanes Yves Kafando, coordonnateur national de lutte contre la fraude

M. Kafando dit avoir donné l’ordre de sécuriser les lieux après avoir eu confirmation qu’il s’agissait bel et bien de poulets congelés dont la vente et l’importation sont interdites au Burkina Faso. L’autorité nationale de lutte contre la fraude a indiqué que ces poulets feront l’objet de contrôle approfondi par les services vétérinaires. Ce, aux fins d’apprécier la qualité des produits saisis.

Pour l’inspecteur des douanes Yves Kafando, les conditions de conservation posent problème à vue d’œil car les poulets devraient être conservés dans des conteneurs frigorifiques hermétiquement fermés.

« Après enquête, il nous est revenu que ces produits ont été convoyés sur ce site dans un moyen de transport de personnes, à savoir une Toyota Avensis », inspecteur des douanes Yves Kafando

« Ces produits sont certes interdits, mais pas forcément impropres à la consommation. C’est pourquoi il appartient aux services techniques d’apprécier s’ils sont consommables ou pas. S’il est confirmé que ces produis peuvent être consommés, ils pourront être offerts aux familles vulnérables que sont les personnes déplacées internes à travers le service de l’action sociale », a-t-il souligné.

Le cas échéant, ces produits feront l’objet de destruction conformément à ce que recommande la législation, selon M. Kafando. L’inspecteur des douanes précise que ces marchandises n’ont pas suivi les voies et les règles appropriées d’importation.

« Ce type d’action que nous menons participe à la sécurité de la santé publique », rappelle inspecteur Yves Kafando en s’adressant au propriétaire du dépôt adossé à la porte

N’ayant pas usé de moyen de transport destiné aux marchandises, le coordonnateur national de lutte contre la fraude a mentionné qu’il était difficile pour les autorités compétentes d’appréhender ces produits depuis les frontières. « Nous osons croire que c’est par des pistes que ces produits ont été acheminés sur notre territoire », a-t-il déploré.

Quant au sort réservé au propriétaire de la poissonnerie, M. Kafando déclare que la législation prévoit des amendes de pénalité à l’encontre des contrevenants.

Le message adressé à l’endroit de la population est de retenir que les produits surgelés sont interdits au Burkina Faso. Afin de promouvoir la consommation des produits locaux, la Coordination nationale de lutte contre la fraude invite tout citoyen burkinabè à collaborer en dénonçant toute personne qui se livrerait à de telles pratiques.

Hamed NANEMA
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 22 février 2023 à 16:19, par A qui la faute ? En réponse à : Lutte contre la fraude au Burkina : 750 poulets congelés saisis dans le quartier Gounghin de Ouagadougou

    Quand on observe les mines, on sent la tristesse. C’est la débrouille seulement.
    L’école c’est la clé. Les citoyens ne sont pas en phase du tout avec l’Etat qui est vu comme un corps étranger contre les affaires alors que c’est vital pour l’Etat.
    Il faut beaucoup de pédagogies !!!

  • Le 22 février 2023 à 17:16, par Sidpanongo En réponse à : Lutte contre la fraude au Burkina : 750 poulets congelés saisis dans le quartier Gounghin de Ouagadougou

    Bravo a la coordination nationale de lutte contre la fraude. Il y a lieu effectivement de protéger les aviculteurs locaux qui sur place font des efforts, résorbent le chômage et participent au dynamisme économique dans nos régions. C est très simple d importer de façon frauduleuse de la volaille et transférer nos devises a l extérieur , mais il n y a pas de création de valeur ajoutée au plan national. Il faut donc sévir fermement et communiquer la dessus pour dissuader d autres personnes de le faire.

  • Le 22 février 2023 à 19:11, par kenfo En réponse à : Lutte contre la fraude au Burkina : 750 poulets congelés saisis dans le quartier Gounghin de Ouagadougou

    s’il s’agit de poules avariés, la viande est impropre à la consommation , que l’importation soit régulière ou pas ;

    Kenfo

  • Le 23 février 2023 à 11:43, par jan jan En réponse à : Lutte contre la fraude au Burkina : 750 poulets congelés saisis dans le quartier Gounghin de Ouagadougou

    Ceux qui aiment manger poulet moins cher là encourage ces importations frauduleuses tout en risquant leur santé. Aujourd’hui le blanc se cherche avec cette "merde" qui bouffe leur santé, je refuse que l’on donne ces poulets à manger à des oeuvres caritatives même s’ils sont "consommables", les processus de "fabrication" de ces poulets que j’appelle" minutes" sont cancérigènes à long terme, tous ces cargaisons doivent être incinérées. Vous voulez manger du poulet déboursez les sous c’est tout, si vous n’avez pas les moyens du poulets, contentez-vous de la viande de boeuf, de mouton ou de chèvre le tout made in Burkina au moins la santé est préservée.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
BEPC session 2024 au Nayala : 412 admis au premier tour