LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Burkina : Faso Koom bénéficie une deuxième fois de l’accompagnement du programme Blue Deal

Publié le mercredi 22 février 2023 à 12h56min

PARTAGER :                          
Burkina : Faso Koom bénéficie une deuxième fois de l’accompagnement du programme Blue Deal

Faso Koom bénéficie d’un second accompagnement du programme néerlandais Blue Deal. Cette deuxième phrase va s’étendre de 2023 à 2030. L’accord du partenariat a été signé ce mardi 21 février 2023 à Ouagadougou par le Secrétariat permanent pour la Gestion intégrée des ressources en eau au Burkina Faso (SP/GIRE) et les représentants du Dutch Water Autorities (DWA). Le premier accord a été signé en 2019. Et il a pris fin cette année. Le projet contribue à renforcer le secteur de l’eau au Burkina Faso.

Le partenariat entre les agences de l’eau du Burkina et les agences de l’eau néerlandaises date de depuis 2014, selon le coordonnateur national de Faso Koom, Ghislain Kaboré. Le coordonnateur dit que ce partenariat vise à accompagner les agences de l’eau du Burkina Faso à travers les expériences que les Néerlandais ont en matière de gestion des ressources en eau. « Ils partagent cette riche expérience avec nous pour nous aider à mettre en œuvre convenablement notre programme national des gestions intégrée des ressources en eau », a indiqué monsieur Kaboré.

Ghislain Kaboré, coordonnateur national de Faso Koom

Le coordonnateur national a avoué que Faso Koom est satisfait de tout ce qui a été fait à la première phase. C’est d’ailleurs ce qui les a motivés à demander encore l’accompagnement de Blue Deal. « La première phase a été profitable aux agences de l’eau. Si bien que lorsque nous avons voulu continuer, nos partenaires n’ont pas hésité à nous accompagner quand nous avons voulu continuer pour accentuer les résultats que nous avons obtenus. Cette fois-ci le programme sera sur 2023-2030. C’est une coopération de long terme. C’est-à- dire qu’ils ont cru en nous.

La coordinatrice sous régionale de World Waternet, Janette Worm, dit que Blue Deal est au Burkina Faso pour accompagner les agences de l’eau à mieux gérer les ressources en eau. Pour elle, à cause du changement climatique, il y a la nécessité de mieux gérer les ressources en eau. Dans la réalisation du programme Blue Deal, madame Worm a laissé entendre que des réalisations ont été faites telles que la construction des digues pour capter l’eau, le reboisement de certains espaces et le désensablement des barrages.

La coordinatrice sous régionale de World Waternet, Janette Worm

Elle a précisé que Blue Deal travaille avec les cinq agences de l’eau du pays, qui sont l’agence de l’eau du Nakambé, l’agence de l’eau du Liptako, l’agence de l’eau du Gourma, l’agence de l’eau du Mouhoun et l’agence de l’eau des Cascades. Janette Worm poursuit « Cette deuxième phase consiste à poursuivre les activités débutées pendant la première phase et mieux installer les comités locaux en eau. Nous allons continuer avec le captage d’eau surtout ».

Dans la lutte contre le changement climatique Blue Deal s’adapte aux situations en fonction des réalités. « Au Pays-Bas nous rencontrons des problèmes qui sont différents de ceux du Burkina Faso. Ce sont ces problèmes qui nous poussent à mener des actions de lutte », a souligné Geert- Jan Ten Brink, le président de l’agence de l’eau hollandaise Hunze en Aa’s.

Geert- Jan Ten Brink, le président de l’Agence de l’eau hollandaise Hunze en Aa’s

Pour prendre en compte tous les aspects de la protection de l’eau et de l’environnement, Faso Koom a signé un partenariat avec l’Association pour la promotion des arbres fertilitaires, de l’agroforesterie et la foresterie (APAF).

Monsieur Geert-Jan justifie le choix du partenariat avec APAF en rappelant que dans plusieurs pays les programmes de reboisement échouent. Alors qu’au Burkina Faso, APAF a le privilège de réussir ses reboisements. « Depuis quelques années, ils ont de très bons résultats en matière de reboisement. C’est pour cela que nous avons décidé de financer ce projet avec eux afin de permettre aux populations de la commune de Kassou dans la région du Centre-Ouest de pouvoir apprendre comment réussir le reboisement. Ce qui va permettre de lutter contre l’érosion et le changement climatique », a-t-il argué.

Rama Diallo
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
BEPC session 2024 au Nayala : 412 admis au premier tour