LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

WEP Burkina : Les femmes agricultrices de la commune de Koudougou outillées sur le leadership et le plaidoyer

Publié le lundi 20 février 2023 à 10h30min

PARTAGER :                          
WEP Burkina : Les femmes agricultrices de la commune de Koudougou outillées sur le leadership et le plaidoyer

L’ONG Women Environnemental Programme Burkina à travers son projet “souveraineté alimentaire et leadership des femmes” a ouvert le jeudi 16 février 2022 à Koudougou, un atelier de formation sur le leadership et le plaidoyer sur le foncier au profit de 30 femmes bénéficiaires de la commune de Koudougou.

Après la commune de Ziniaré, c’est au tour des femmes de Koudougou d’accueillir l’ONG Women Environnemental Programme Burkina (WEP Burkina) pour un atelier de formation. En effet, c’est dans le cadre de la réalisation de leur projet souveraineté alimentaire et leadership des femmes que s’inscrit ce présent atelier de formation dont le thème est : "Leadership et plaidoyer sur le foncier". Deux jours durant, 30 femmes de la commune de Koudougou et villages environnants, évoluant principalement dans le domaine de l’agriculture, bénéficieront de cette session de formation.

La coordonnatrice de l’ONG WEP Burkina, Mme Zoungrana/Compaoré Marie-Pierre

Mme Zoungrana/Compaoré Marie-Pierre, coordonnatrice de l’ONG WEP Burkina dans son mot, a tenu à remercier les partenaires et les participantes de cette formation avant d’expliquer la raison d’une telle initiative. Selon elle, le régime foncier traditionnel exclut les femmes du contrôle de la terre, une situation qui engendre l’insécurité foncière que connaissent les femmes notamment en milieu rural, aussi s’ajoute les impacts des changements climatiques qui conduisent à la raréfaction des ressources rendant plus difficiles les activités menées par les femmes. Toutes ces difficultés ont valu un tel atelier de formation qui contribuera à renforcer les capacités des femmes en leadership et accroître leurs moyens d’action en terme de plaidoyer.

Le représentant de la directrice provinciale de l’agriculture du Boulkièmdé

Quant à madame Bacyé née Zoungrana Odette, représentante du président de la délégation spéciale de la commune de Koudougou, elle n’a pas caché sa satisfaction quant à la tenue d’une telle formation au profit des femmes de la commune. "Nous accueillons cette formation avec joie, nous saluons l’idée que l’ONG a eu de venir renforcer les capacités de nos productrices" a-t-elle déclaré. Pour elle, les femmes sont confrontées à d’énormes difficultés quand il s’agit de la question du foncier, elles n’ont pas de terre selon la tradition alors qu’elles sont très dynamiques en matière de production agricole aussi bien pendant la saison sèche que pendant l’hivernage. Elle les invite ainsi à être assidues et attentives "je les invite à suivre avec intérêt et assiduité pendant ces deux jours et mettre en pratique ce qu’elles vont apprendre".

Madame Bacyé née Zoungrana Odette représentante du président de la délégation spéciale de la commune de Koudougou

Cette activité a vu également la présence du représentant de la directrice provinciale de l’agriculture du Boulkiemdé, Soro Sanou qui a salué l’élan de l’ONG pour cette formation. Il reconnaît que l’accompagnement des femmes dans son département a toujours été une difficulté d’autant plus qu’elles s’intéressent moins à la question du foncier laissée aux hommes. Cependant, il reste toujours disponible et travaille pour un suivi des femmes qui s’y aventurent « Soyez sans crainte nous allons avoir un œil, nous allons accompagner du mieux que nous pouvons" rassure monsieur Sanou avant d’ouvrir officiellement la session de formation.

Ainsi, pour ces deux jours de formation intense, le cap est mis sur trois axes selon le formateur Dr Salatiemoani Germain Oually enseignant chercheur à l’université Norbert Zongo et promoteur du cabinet "Salatiemoani solution" "Nous abordons trois grands axes à travers cette formation, le premier axe portant sur le leadership féminin, le deuxième axe nous mettons l’accent sur la loi 034/2009 de la RAF pour voir quels sont les créneaux que la loi leur offre pour leur permettre de faire le plaidoyer sur le foncier. Pour la dernière étape, c’est comment les groupements peuvent faire un plaidoyer auprès des collectivités pour avoir des chartes foncières locales qui leur permettent d’avoir un terrain à exploiter". Il ajoute que les 30 femmes ainsi formées auront un suivi d’un mois de la part du cabinet "Salatiemoani solution".

Le formateur, Dr Salatiemoani Germain Oually enseignant chercheur à l’université Norbert Zongo et promoteur du cabinet "Salatiemoani solution"

A l’issue de cette session de formation, ce sont des femmes très comblées. En témoigne la coordonnatrice des femmes de la commune, Mme Zongo/Yaméogo Marie Madeleine : "nous sommes très contentes car ce que nous avons appris va beaucoup nous servir. Nous allons transmettre le message aux autres femmes de la coordination, des associations et des coopératives afin qu’elles s’impliquent. Les femmes doivent sortir de cette peur et apprendre à s’affirmer en posant des actes. "

la coordonnatrice des femmes agriculteurs de la commune, Mme Zongo/Yaméogo Marie Madeleine

A l’entendre, cette formation va leur permettre d’entreprendre des actions à l’endroit des femmes et des autorités pour qu’elles aient plus d’accès à la terre et puissent beaucoup plus s’affirmer et être des leaders dans leur communauté.

En rappel le Projet “Souveraineté alimentaire et leadership des femmes” bénéficie du financement du ministère des Relations internationales et de la francophonie à travers un partenariat entre l’ONG canadienne SUCO et l’ONG Women Environmental Programme Burkina (WEP Burkina), une ONG qui existe depuis 2011 dont la mission est de contribuer au développement durable par l’implication de la femme en tant qu’actrice du développement.

Prince Omar
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique