LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Vœux du nouvel an : La CGT-B attend des autorités burkinabè une gestion rigoureuse des richesses nationales

Publié le dimanche 19 février 2023 à 22h16min

PARTAGER :                          
Vœux du nouvel an : La CGT-B attend des autorités burkinabè une gestion rigoureuse des richesses nationales

Les membres du collectif syndical Confédération générale des travailleurs du Burkina (CGT-B) se sont présenté les vœux pour la nouvelle année 2023, le samedi 18 février 2023 à Ouagadougou. A l’occasion, la CGT-B a remis un chèque d’un million de francs CFA au profit des personnes déplacées internes.

Faire le bilan de l’année 2022 et envisager les perspectives pour l’année 2023 qui a commencé, c’est l’objectif recherché par le collectif syndical CGT-B à travers cette cérémonie sobre. Pour le porte-parole et secrétaire général de la CGT-B, Moussa Diallo, au niveau national, l’année 2022 a été marquée par la recrudescence des attaques terroristes avec comme conséquences des milliers de morts dont des populations civiles et des éléments des Forces de défense et de sécurité (FDS) et des déplacés internes ; la destruction de nombreuses infrastructures scolaires, sécuritaires, de production agricole...

« Cette dégradation de la situation sécuritaire a été utilisée essentiellement pour justifier les coups d’Etat successifs qui, jusque-là, n’ont pas permis d’améliorer substantiellement la sécurité et de restaurer le pays dans ses limites territoriales. C’est pourquoi, notre collectif a décidé d’organiser sobrement la cérémonie de présentation de vœux cette année, et nous avons mobilisé un montant d’un million de francs CFA qui sera remis à l’Association burkinabè d’assistance et de secours populaire (ABASSEP) comme soutien aux personnes déplacées internes », a expliqué Moussa Diallo.

Moussa Diallo, porte-parole et secrétaire général de la CGT-B

Le collectif syndical CGT-B exige des nouvelles autorités, le respect des libertés démocratiques et syndicales, notamment la gestion rigoureuse des richesses nationales, la prise de mesures conséquentes contre la vie chère, un examen sérieux des préoccupations des travailleurs et une prise en charge efficace de la crise sécuritaire.

« Nous pouvons affirmer que l’année 2023 qui commence s’annonce avec de nouveaux défis. C’est pourquoi, nous invitons nos militants et sympathisants à rester vigilants et fermes dans la défense de nos acquis démocratiques et sociaux. Il est donc urgent de dynamiser nos structures pour faire d’elles des cadres organisés pour la défense ferme des intérêts matériels et moraux des travailleurs, de renforcer le travail de mobilisation des travailleurs à la base autour de leurs préoccupations, de lier nos luttes à celles des couches populaires », a laissé entendre le secrétaire général de la CGT-B.

M. Diallo a par ailleurs invité l’ensemble des membres du collectif syndical à redoubler de vigilance, à faire preuve de plus de détermination, d’esprit de sacrifice et de solidarité pour défendre leurs acquis et contrer les « mesures anti-travailleurs et antidémocratiques », d’où qu’elles viennent.

Carine Daramkoum
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique