LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La nature rend chacun de nous capable de supporter ce qui lui arrive. ” De Marc-Aurèle

Commune de Gomponsom : Des animaux et des équipements agricoles pour des ménages vulnérables

Publié le jeudi 9 février 2023 à 12h00min

PARTAGER :                          
Commune de Gomponsom : Des animaux et des équipements agricoles pour des ménages vulnérables

Le ministre délégué chargé des ressources animales, Amadou Dicko, a présidé, dans la matinée du mardi 7 février 2023, dans la commune de Gomponsom, province du Passoré, région du Nord, la cérémonie officielle de remise symbolique d’animaux à des ménages vulnérables et d’équipements agricoles à des organisations de producteurs. Cette remise symbolique d’animaux et d’équipements s’est tenue en présence du gouverneur du Nord, du coordonnateur national du Pro-ARIDES et de nombreux agropasteurs hommes et femmes venus de toute la région du Nord.

Au total, 300 ménages vulnérables et cinq organisations de producteurs de 12 communes bénéficieront respectivement d’animaux et équipements d’une valeur de plus de 81 millions de FCFA dans le cadre de la mise en œuvre au Burkina Faso du programme agroalimentaire pour la résilience intégrée et le développement économique du Sahel (Pro-ARIDES). Pour cette présente remise qui s’est voulue symbolique, 25 ménages de la commune de Gomponsom et trois organisations ont reçu leur part ce 7 février 2023 composée, entre autres, de 75 têtes d’animaux à raison de 2 chèvres et un bouc par ménage, 75 sacs de sous-produits agro-industriels (SPAI), 300 comprimés de déparasitant et de 25 barres de pierres à lécher.

Toujours dans le cadre de ce programme, les organisations de producteurs ont aussi reçu des équipements agricoles composés de broyeurs polyvalents, de batteuses polyvalentes, de tricycles, de motoculteurs et de ses accessoires au cours de la cérémonie.

En recevant donc ces animaux et équipements agricoles, Fatimata Kinda et Boureima Ouédraogo ont exprimé leur joie d’être parmi les heureux bénéficiaires pour la seconde fois. « Car durant la saison hivernale, nous avons également bénéficié de semences pour la culture et d’engrais et cette fois-ci, nous recevons encore des animaux et des équipements et voyant tout le bien que ça nous fait, il n’y a pas de mots pour exprimer notre gratitude et notre souhait, c’est que le projet puisse aller encore de l’avant », ont-ils lâché.

Le président de l’union communale des producteurs du riz de Bassy, Boureima Ouédraogo a poursuivi en indiquant qu’en bénéficiant de cette machine de dernière génération, il ne peut qu’être heureux et son souhait, c’est qu’elle puisse leur servir et servir le Burkina Faso tout entier.

Quant au coordonnateur national du programme Pro-ARIDES, Didier Coulidiaty s’adressant à son tour aux autorités et aux bénéficiaires, il a souligné que l’opération se poursuivra dans 12 autres communes de la zone d’intervention où le Pro-ARIDES est mis en œuvre. Il a rappelé que Pro-ARIDES est un programme multi-pays et multi-secteurs qui est mis en place à travers une série d’accompagnements de proximité avec l’appui des services techniques de l’Etat. Des accompagnements allant de la restauration des terres dégradées, des formations, des aménagements hydro-agricoles et pastoraux, la reconstitution de la volaille dans un contexte post-grippe aviaire, le renforcement des capacités des PME et des collectivités territoriales sont des actions engagées par le programme en vue d’améliorer la sécurité alimentaire des ménages, la résilience, mais aussi les revenus des populations, a-t-il éclairé.

« Faire bon usage pour ne pas que les efforts soient vains »

Si la remise symbolique de ces animaux et équipements aux ménages vulnérables et aux organisations paysannes réjouit les bénéficiaires, le ministre délégué chargé des ressources animales, Amadou Dicko, qui a présidé la cérémonie l’est encore plus. Car selon lui, s’il y a des gens que la crise sécuritaire affecte le plus, ce sont les ménages agro-sylvo-pastoraux et le fait de les doter d’animaux et d’équipements ne fera que les aider à être résilients face à la situation. C’est pourquoi, il a invité les différents bénéficiaires à faire bon usage de ce qu’ils reçoivent pour que les efforts ne soient vains.

Pour rappel, le Pro-ARIDES est mis en œuvre dans trois pays à savoir le Burkina, le Niger et le Mali pour une durée de dix ans et qui s’exécutera en deux phases (2021-2025 et 2025-2030). Ce, à travers le renforcement des capacités des institutions et des acteurs locaux, la promotion des entreprises plus inclusives et la mise en place des infrastructures agricoles. Ce programme multi-pays est financé à plus de 65 milliards de FCFA par le ministère néerlandais des Affaires étrangères (DGIS) et mis en œuvre par le consortium SNV, CARE, WUR et KIT et des organisations locales partenaires telles que la Chambre nationale d’agriculture (CNA), l’Observatoire national du foncier (ONEF), l’ONG Tin Tua, l’Institut de l’environnement et de recherches agricoles du Burkina Faso (INERA), etc.

Yvette Zongo
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique