LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. ” Michelle Obama

TGI de Ouagadougou : Il écope de douze mois d’emprisonnement pour avoir agressé son débiteur à la machette

Publié le mercredi 8 février 2023 à 22h15min

PARTAGER :                          
TGI de Ouagadougou : Il écope de douze mois d’emprisonnement pour avoir agressé son débiteur à la machette

L’audience du mercredi 8 février 2023 a vu le jugement de plusieurs affaires au Tribunal de grande instance de Ouagadougou. L’une d’entre elles portait sur des coups et blessures portés publiquement par monsieur X sur la personne de monsieur Y, après que ce dernier ait opposé un refus de lui payer sa dette.

Les faits remontent à un peu plus de trois mois. Monsieur X s’est rendu au lieu de travail de monsieur Y pour réclamer le paiement de sa dette. Face au refus de ce dernier de satisfaire à l’exigence de son créancier, monsieur X se saisira d’une machette qu’il utilisera pour entailler le bras de monsieur Y et détruire les phares de sa moto. Cette atteinte physique va provoquer chez ce dernier une incapacité totale de travail de deux jours.

Le procureur, dans son réquisitoire, va regretter l’acte posé par le prévenu, rappelant du même coup que peu importe la somme qu’il lui devait, rien ne pourrait justifier que celui-ci réclame son dû en tailladant son débiteur. « Ce que vous avez fait est très grave et si ce n’est par pur coup de chance, monsieur Y aurait trépassé ou perdu l’usage de son bras. Pour réclamer ce qu’on vous doit, il y a des voies de droit pour ça », a-t-il rappelé à ce propos. Vu que monsieur X n’avait jamais été condamné auparavant, le procureur requerra contre lui, une peine d’emprisonnement ferme de six mois ainsi qu’une amende de 250 000 FCFA, assortie de sursis.

Face à l’indifférence du prévenu qui, visiblement n’affichait aucun signe de regret, le verdict sera dit sur place après une très brève entrevue entre les juges. Il sera finalement condamné à une peine d’emprisonnement de 12 mois dont trois fermes, ainsi qu’à une amende de 500 000 FCFA.

Erwan Compaoré
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique