LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “C’est une grande folie que de vouloir être sage tout seul.” François de la Rochefoucauld

Arrondissement 2 de Bobo-Dioulasso : « Nos ambitions sont limitées par manque de ressources financières », déplore le président Dramane Ouattara

Publié le mardi 7 février 2023 à 22h20min

PARTAGER :                          
Arrondissement 2 de Bobo-Dioulasso : « Nos ambitions sont limitées par manque de ressources financières », déplore le président Dramane Ouattara

Dramane Ouattara est le président de la délégation spéciale de l’arrondissement 2 de la commune de Bobo-Dioulasso. Administrateur civil de profession, il a désormais la lourde tâche de conduire les actions de développement dudit arrondissement. Et pour réussir sa mission, il sait compter sur l’engagement et l’accompagnement des filles et fils de l’arrondissement. Après sept mois passés à la tête de la mairie, le président Dramane Ouattara juge satisfaisant son bilan à mi-parcours, même s’il estime que le « juge suprême » demeure la population.

De secrétaire général de la mairie de Satiri (une commune rurale située à environ 45 km de la ville de Bobo-Dioulasso), Dramane Ouattara a déposé ses valises à la mairie de l’arrondissement 2 de la commune de Bobo-Dioulasso en tant que président de la délégation spéciale. Ce, depuis le 21 juin 2022. Dramane Ouattara a intégré la fonction publique en juillet 2008 et en 2009, il a été nommé secrétaire général de la mairie de Bokin, dans la province du Passoré. Il y reste de 2009 à 2014 avant de repartir à l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM). A l’ENAM, il restera de 2014 à 2016. Après donc ses études, il sera affecté au gouvernorat de Koudougou, de novembre de la même année à février 2017 où il y sera juste pour quatre mois avant « d’atterrir » à Satiri en tant que secrétaire général. Aujourd’hui, il dirige les rênes de la mairie de l’arrondissement 2 de Bobo-Dioulasso, une mission qui, selon lui, est exaltante.

Après sept mois passés à la tête de l’arrondissement 2, Dramane Ouattara juge satisfaisant son bilan à mi-parcours au regard de certaines réalisations. « Faire un bilan à cette étape serait un peu difficile. Nous sommes à environ sept mois de magistère. Pour l’instant, nous sommes satisfaits de la manière dont les choses sont conduites. Il faut dire qu’à notre niveau, nous avons adopté un plan d’action stratégique qui nous permet de travailler. Ce plan d’action a été élaboré suite à nos différentes concertations avec les forces vives de l’arrondissement y compris les villages rattachés. Au terme des échanges, nous nous sommes donnés une feuille de route en termes de besoins et comment planifier pour satisfaire les préoccupations de nos populations », a-t-il expliqué.

Le président de la délégation spéciale de l’arrondissement 2 de Bobo-Dioulasso, Dramane Ouattara, fait son bilan à mi-parcours, après sept mois de gestion de la mairie

Du point de vue du fonctionnement de la délégation spéciale, le président se réjouit pour avoir pu tenir les deux sessions ordinaires au titre de l’année écoulée, conformément aux textes. Au cours de ces sessions, cinq délibérations ont été adoptées. Sur la base du plan d’action, en sept mois de magistère, les réalisations ont touché plusieurs domaines. Sur le plan humanitaire, la délégation a pu planifier et acheter cinq tonnes de riz au profit des déplacés internes de son ressort territorial. Elle a plaidé aussi auprès d’un partenaire qui a mis à sa disposition cinq autres tonnes de riz au profit de ces déplacés. Le même partenaire a bien voulu accepter dans son établissement, de scolariser gracieusement 50 élèves déplacés internes.

« Sur le plan économique, nous avons travaillé aussi, sur instruction de la hiérarchie, à l’ouverture du marché de Léguéma-logo, le 21 janvier. Au regard de l’importance de ce marché dans l’économie de notre arrondissement, son ouverture va permettre à ces femmes de reprendre leurs activités », a-t-il souligné. Outre cette prouesse, lorsque les membres de la délégation spéciale prenaient service, les travaux de construction des marchés d’Accart-ville et de Colma étaient en arrêt du à un certain nombre d’incompréhensions entre les différents acteurs. La délégation a donc travaillé à relancer les travaux sur ces deux chantiers. « Lorsque nous arrivions, les travaux étaient en arrêt et nous avons échangé avec les différents acteurs pour une sortie crise qui a permis à ce que les travaux reprennent. Nous avons convenu que les commerçants laissent les entreprises réaliser les infrastructures et après nous allons mettre en place une commission d’attribution des boutiques. Jusque-là chaque partie respecte son engagement », rassure le président Ouattara.

Le bilan du président a porté également sur le volet de l’éducation. Sur ce plan, il a fait savoir que la délégation a pu acquérir 115 tables-bancs qu’elle a mis à disposition de la Circonscription d’éducation de base de Bobo 2 pour les différents établissements de l’arrondissement. Sur le plan de l’eau, la délégation a réalisé, avec l’appui du partenaire Horizon international, un forage dans le village de Dafinsso (un des villages rattachés de l’arrondissement). Avec l’appui du même partenaire, il y a d’autres réalisations en cours, notamment la réalisation d’un forage à Doufiguisso. « C’est une promesse que le partenaire a fait le 18 janvier dernier, lors de notre journée de l’excellence scolaire. Et nous profitons lui dire merci. Nous lui avons demandé également la réalisation de six forages dans nos six villages rattachés. Il nous a rassuré que notre requête est en train d’être traitée avec la plus grande attention », a signifié Dramane Ouattara.

Par ailleurs, la délégation spéciale a réalisé, avec l’appui de la direction régionale en charge de l’eau des Hauts-Bassins, une adduction d’eau potable dans le village de Santidougou. Pour ce qui concerne la voirie, elle a pu reprofiler la route menant au Centre médical avec antenne (CMA) de Do. Il y a également deux autres voies au niveau du secteur 23 (axe amira oil) qui sont en travaux de reprofilage. « Sept mois après, nous pensons que ce que nous avons pu faire, il y a des éléments de satisfaction en ce qui nous concerne. Bien évidemment c’est pour la population que nous travaillons et la vraie juge c’est cette population », a-t-il indiqué.

Dramane Ouattara invite les fils et filles de l’arrondissement à accompagner la délégation spéciale sur les chantiers de développement

« Notre priorité c’est la gestion de la crise humanitaire », Dramane Ouattara
Toujours sur la base du plan d’action élaboré, la délégation spéciale de l’arrondissement 2 a dégagé un certain nombre de priorités en vue de soulager sa population. A en croire le président Ouattara, la priorité de la délégation spéciale demeure la gestion de la crise humanitaire consécutive à la situation sécuritaire du pays ; suivie de la question de la voirie. « Nous avons estimé également que la voirie est une priorité au niveau de notre arrondissement. Donc lorsque vous prenez notre plan d’action, la voirie occupe une grande place dans nos prévisions de réalisations. Fort heureusement, avec l’appui de la commune, nous intervenons sur les sites les plus urgents. Les besoins d’aménagement de voiries restent toujours énormes au niveau de l’arrondissement », a-t-il rappelé. Lire la suite

Romuald Dofini
Lefaso.net

PARTAGER :                          

Vos commentaires

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Le mérite de 357 citoyens célébré