LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Ce n’est pas la montagne à gravir qui vous fera abandonner, c’est le caillou dans votre chaussure” Mohamed Ali

Pèlerinage au sanctuaire Notre-Dame de Yagma : Les fidèles catholiques prient pour la paix au Burkina

Publié le dimanche 5 février 2023 à 22h24min

PARTAGER :                          
Pèlerinage au sanctuaire Notre-Dame de Yagma : Les fidèles catholiques prient pour la paix au Burkina

Les fidèles catholiques du Burkina se sont réunis au sanctuaire Notre-Dame de Yagma, ce dimanche 5 février, à l’occasion du pèlerinage national, pour prier pour eux-mêmes et pour le pays. Cette année, cet important rendez-vous de l’Eglise catholique au Burkina a été placé sous le thème « Avec Marie, notre mère, avançons au large dans l’évangélisation ». La messe a été présidée par monseigneur Gabriel Sayaogo, archevêque de Koupèla.

Récitation du chapelet, chants, adoration et prières ont rythmé ce pèlerinage national. Venus des diocèses de Ouagadougou, Koupèla, Manga, Dédougou, Ouahigouya, et bien d’autres, les pèlerins ont demandé à Dieu des grâces pour le Burkina Faso. Ils ont aussi confié au Seigneur la préparation des 125 ans d’évangélisation au pays des hommes intègres. « Comme vous le savez, les premiers missionnaires sont arrivés en Haute Volta entre 1900 et 1925. Fidèles donc à la tradition de l’Eglise, nous allons célébrer un grand jubilé en 2025. C’est une action de grâce au Seigneur pour les missionnaires qui nous ont apporté Jésus et son évangile, avec les œuvres sociales », a expliqué le cardinal Philippe Ouédraogo, archevêque métropolitain de Ouagadougou, à la fin de la célébration eucharistique.

Monseigneur Michael Francis Crotty, nonce apostolique

Se prononçant sur le thème du pèlerinage de cette année, Mgr Gabriel Sayaogo a dit ceci : « En recevant le baptême, nous nous sommes engagés à quelque chose. C’est renoncer à la séduction de ce monde, c’est renoncer aux tentations de ce monde. Malheureusement, au fur et à mesure que nous vivons, nous retombons dans ces séductions et tentations. Mais ce qui est important pour nous, en tant que chrétiens, et sachant que la grâce du Christ est avec nous, sachant qu’il nous tient la main pour nous relever, c’est de nous relever comme lui-même il l’a fait en portant sa croix. Nous devons, à chaque moment, engager la marche ; à chaque moment demander au Seigneur de nous tenir la main, et à chaque moment avancer ».

Monseigneur Gabriel Sayaogo, archevêque de Koupela

Présent à la messe du jour, le nonce apostolique, Mgr Michael Francis Crotty, a dit sa joie de se joindre aux fidèles catholiques du Burkina pour prier pour la paix, la réconciliation et la cohésion sociale.

Son Eminence le Cardinal Philippe Ouedraogo ,archevêque métropolitain de Ouagadougou

Les fidèles pèlerins sont repartis la joie au cœur et surtout soulagés d’avoir pu effectuer le déplacement pour communiquer avec Dieu. « J’ai prié pour mon pays bien-aimé, le Burkina Faso. J’ai prié pour que la paix revienne dans mon pays. Le pèlerinage s’est bien passé et je repars toute soulagée. Quand je suis arrivée, j’ai prié pour la famille j’ai prié pour tout le monde », a confié Marie Madeleine Zio, un des pèlerins.

Marie Madeleine Zio, pèlerin

Carine DARAMKOUM
Lefaso.net

Portfolio

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique