LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Ce n’est pas la montagne à gravir qui vous fera abandonner, c’est le caillou dans votre chaussure” Mohamed Ali

Burkina Faso : Une association peulh exhorte ceux qui ont pris les armes à les déposer

Publié le vendredi 27 janvier 2023 à 13h30min

PARTAGER :                          
Burkina Faso : Une association peulh exhorte ceux qui ont pris les armes à les déposer

L’association tewtugol laawol jam a appelé le jeudi 27 janvier 2023 à Ouagadougou au cours d’une conférence de presse, ceux qui ont rejoint les groupes armés terroristes à déposer les armes. L’objectif de l’association est de travailler pour le retour de la paix et à l’insertion socioprofessionnelle.

Déclaration liminaire de L’association TEWTUGOL LAAWOL JAM

Bonjour mesdames et messieurs les journalistes ;

Bonjour chers invités en vos rang, grade et titre respectifs ;

Mesdames et Messieurs bonjour.

Aujourd’hui c’est un grand jour pour nous ici présents, et surtout pour la communauté peulh en général de pouvoir dire aux burkinabè ce que nous avons du fond du cœur.

Mais avant tout Propos, nous demandons une minute de silence pour rendre hommage aux victimes civiles et militaires tombés, nous souhaitons un prompt rétablissement aux blessés et encourageons tous les burkinabè qui souffrent des impacts du terrorisme.
Je vous remercie !!!

Mesdames et Messieurs les journalistes, permettez-nous de saisir cette opportunité pour vous traduire toute notre reconnaissance et nos encouragements les plus distinguées au regard du travail que vous abattez chaque jour pour informer l’opinion publique.

Mesdames et Messieurs chers membres de la presse, notre conférence du jour porte sur deux points essentiels :

- La présentation de notre association ,
- La lecture de la situation nationale.

1. L’Association TEWTUGOL LAAWOL JAM est un regroupement de plusieurs leaders peulhs résidents à Ouagadougou et des Peulhs déplacés internes. L’association est trop jeune et est en voie de construction. L’ATELJA a vu le jour avec l’accompagnement de la Fédération des Mouvements Panafricains du Burkina (FMP/BF) qui a travaillé sans relâche avec les leaders de ladite association.

L’objectif général de cette initiative est de travailler au retour de la Paix et à l’insertion socioprofessionnelle .

Pour atteindre cet objectif, l’association a pour mission de renforcer la cohésion sociale, faciliter l’intégration des ethnies, offrir une tribune d’expression aux peulhs innocents et œuvrer pour le développement économique au Sahel.

Mesdames et Messieurs les journalistes, c’est au regard de ce qui précède que l’association est mise en place pour accompagner la Transition en cours au Burkina Faso et travailler au bonheur de la communauté peulh.

2. Lecture de la situation nationale.

Mesdames et Messieurs chers membres de la presse, le Burkina Faso depuis maintenant plus de sept ans est éprouvé par l’hydre terroriste qui ne cesse d’endeuiller des familles et d’afliger de lourdes pertes aux burkinabè dans son ensemble. Une réalité qui a poussé notre pays à des coups de force institutionnelle dont le plus récent est celui porté par le Capitaine Ibrahim TRAORÉ et le peuple Burkinabè dans son ensemble. L’ATELJA prend acte dudit changement et salue déjà la vision et les actions concrètes du gouvernement de la Transition qui se font déjà visibles sur le terrain bien que la paix et le développement est en cours de réalisation.

Le Capitaine Ibrahim TRAORÉ et le peuple Burkinabè sont sur la bonne voie malgré les difficultés rencontrées, nous membres de l’ATELJA décident d’accompagner la Transition dont l’ultime mission est le retour de la paix et la gouvernance vertueuse.

Mesdames et Messieurs les journalistes, dans cette guerre de terrorisme, il faut avoir le courage de le dire, la communauté peulhs est au cœur de tous les débats car la majorité des djihadistes tués sont des peulhs et ce fait alimente les préjugés sur la stigmatisation de certaines ethnies.

Mesdames et Messieurs les journalistes, l’ATELJA regrette cette réalité et propose ce qui suit :

Nous lançons un appel à tous les membres de la communauté peulhs qui ont pris des armes contre le Burkina Faso, à les déposer et à revenir à la maison pour qu’ ensemble nous puissions construire le Burkina Faso. Il pourrait arrivé qu’il y a des frustrés ou des injustices, nous souhaitons que vous saisissez les services compétentes en la matière.

Nous lançons également un appel à tous les leaders peulhs de sensibiliser massivement nos frères et sœurs à se départir de cette entreprise terroriste qui ne fait que dégrader la cohésion et l’intégration des ethnies au Burkina Faso.

Nous demandons pardons à tous les burkinabè sans distinction à faire confiance à l’ethnie peulh car les djihadistes portes des symboles peulhs mais vous devriez savoir que tous les peulhs ne sont pas des terroristes.

Nous sommes tous des burkinabè et nous devrions travailler en ce sens.

- Nous souhaitons une implication de tous les leaders peulhs à tous les niveaux et dans toutes les localités dans le processus de la résolution de la crise terroriste. Monsieur le Président, notre implication s’avère impérative car disait un dicton local : "c’est la personne qui vie sous le toit qui connait mieux les persiennes de ce toit".

C’est pour dire que la résolution de cette crise passe nécessairement par l’implication de toutes les communautés du Burkina Faso.

Nous proposons au gouvernement de mettre un mécanisme conjoint ( FDS et tous différents responsables des communautés vivant au Burkina Faso ) pour éradiquer complètement le terrorisme.

Nous demandons aussi aux FDS de continuer le travail de restauration mais en communiquant avec les familles des victimes prises à la maison ou en complicité avec les terroristes afin d’éviter les scènes de frustration et de radicalisation.

Mesdames et Messieurs les journalistes, la liste n’est pas exhaustive mais l’ATELJA se réjouit ce matin d’avoir l’opportunité de s’exprimer du fond du cœur ce que la majorité pensait tout bas.

Nous espérons une bonne entente de notre appel par les premières autorités afin de renforcer et faciliter les efforts déjà consentis par le gouvernement de la Transition.

Vive la communauté peulhs !

Vive l’intégration des ethnies au Burkina,

Vive une Transition au bonheur de nos communautés,

Que Dieu bénisse le Burkina Faso !!!

La patrie ou la mort nous vaincrons !!!

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 27 janvier 2023 à 10:43, par Jo Lapin En réponse à : Burkina Faso : Une association peulh exhorte ceux qui ont pris les armes à les déposer

    Bonjour Monsieur le directeur de lefasonet. Nous suivons à distance l’évolution de la situation au Burkina Faso avec beaucoup de crainte et de frayeur. Joseph Ki-Zerbo avait déjà prévenu sur le risque de confondre des conflits prétedument "ethniques" avec les conflits sociaux ( A quand l’Afrique ? , 2013 : 67 ). Association Peulh : qu’est-ce cela veut dire ? Les Sannan vont-ils créer la leur ? Les Mossé de même ? Les Gulmatché de l’est pareillement ? Où est-ce que nous allons ? Que fait la presse burkinabè pour nous aider à éviter le pire ? il vaut mieux prévenir que guérir.

  • Le 27 janvier 2023 à 10:45, par Papa En réponse à : Burkina Faso : Une association peulh exhorte ceux qui ont pris les armes à les déposer

    Bravo pour votre courage et honnêteté.que Dieu vous benisse . vous avez apporté votre part pour la réconciliation et la paix. Encore merci pour votre contribution .

  • Le 27 janvier 2023 à 10:46, par Kabadiakite En réponse à : Burkina Faso : Une association peulh exhorte ceux qui ont pris les armes à les déposer

    Que le Tout Puissant vous accompagne dans votre noble tache.

  • Le 27 janvier 2023 à 11:12, par boss En réponse à : Burkina Faso : Une association peulh exhorte ceux qui ont pris les armes à les déposer

    ça c’est très bien. Je soutiens votre appel aux frères et soeurs Peulhs ou autres à déposer les armes. J’estime que toute les structures devraient faire des déclarations publiques dans ce sens pour ceux qui ont pris les armes (coutumiers, religieux, associations diverses...).

  • Le 27 janvier 2023 à 11:17, par l’Intègre En réponse à : Burkina Faso : Une association peulh exhorte ceux qui ont pris les armes à les déposer

    Voila les vrais peuhls leadeurs du BF.
    Envoyez copies de cette déclaration à certains soit disant intellectuels (je doute fort car j’en connais parmi ceux qui parlent beaucoup qui ont abandonné leur mémoire de maîtrise sous les arbres), qui, au lieu de chercher la sortie de crise, jette l’huile sur le feu.
    On se connait hein.

  • Le 27 janvier 2023 à 11:32, par SM En réponse à : Burkina Faso : Une association peulh exhorte ceux qui ont pris les armes à les déposer

    Félicitations pour votre courage ! Cet appel devra se poursuivre dans les langues nationales à travers les médias et plus particulière la radio. Aussi, je propose que l’on organise une campagne nationale de sensibilisation de deux (02) semaines. Au cours de cette période, les leaders des partis politiques vont convaincre les burkinabè qui ont pris les armes à les déposées.
    Cette campagne devrait aboutir à une marche nationale contre l’insécurité au cours de cette journée, tous les leaders politiques devront s’attraper pour marcher dans les rues de Ouagadougou et ailleurs, suivi de leurs militants, pour affirmer le triomphe de la nation burkinabè sur l’insécurité.

  • Le 27 janvier 2023 à 11:38, par saam En réponse à : Burkina Faso : Une association peulh exhorte ceux qui ont pris les armes à les déposer

    Belle initiative ! Gardez le cap ! Démarquez vous toujours de ce grand brigandage appelé à tort "djihadisme" et orchestré par un groupillon de voyous désœuvrés qui mettent à mal leur communauté et le vivre-ensemble.
    Démarquez vous toujours et invitez toutes les communautés burkinabè à soutenir les peuls épris de paix et de justice à faire lutte commune contre ces brigands apatrides avec la complicité de leurs commanditaires tapis dans l’ombre qui assassinent, violent, pillent une population qui ne demande qu’à vivre en paix ! Résilience ! le bien finit toujours par l’emporter.

  • Le 27 janvier 2023 à 11:45, par Emma En réponse à : Burkina Faso : Une association peulh exhorte ceux qui ont pris les armes à les déposer

    Félicitations à vous. C’est comme ça la lutte se fait.
    On doit dire aux frères de déposer les armes au lieu de passer le temps de parler de stigmatisation. Pour les les autres groupes sociaux ne sont pas stigmatiser.
    Félicitations encore, vous êtes les vrais acteurs de la paix.
    Paix et cohésion sociales au Faso. Dieu est dedans

  • Le 27 janvier 2023 à 11:52, par Sabaabo En réponse à : Burkina Faso : Une association peulh exhorte ceux qui ont pris les armes à les déposer

    On peut regretter que cet appel des leaders peuhls à leurs frères peuhls à déposer les armes n’arrive que maintenant. Mais ce qui est bien est bien. Enfin, il y a de l’espoir. Je l’ai dit et je le répète : le terrorisme persiste parce que les leaders peuhls et les leaders musulmans ne sont pas encore vraiment décidés à le combattre. (Pourquoi ?). Si les leaders peuhls et les leaders musulmans le veulent, en 3 mois, on ne parlerait plus de terrorisme au Faso.

  • Le 27 janvier 2023 à 11:58, par lewang En réponse à : Burkina Faso : Une association peulh exhorte ceux qui ont pris les armes à les déposer

    Merci à vous. c’est ce que bcp devraient faire au lieu de passer leur temps à voir la stigmatisation partout. Impliquer les rois et chefs peuls ou d’autres ethnies dans votre démarche. ca va marcher !

  • Le 27 janvier 2023 à 12:03, par SOME En réponse à : Burkina Faso : Une association peulh exhorte ceux qui ont pris les armes à les déposer

    Belle initiative de la part de ces intellectuels peuls : c’est l’attitude position que j’attendais depuis le debut de cette histoire et des accusations contre la communauté peul en general. J’ai toujours dit que le silence des peuls pour laisser la parole a certains n’est pas de nature a aider le simple citoyen peul qui n’a rien demandé sinon a vivre en paix et tranquilité avec les autres.

    Les conflits seculaires ont toujours existé entre pasteurs et agriculteurs en tout lieu et tout lieu. Au depart (pour ceux qui connaissent la bible) l’histoire de Abel et Cain, ce n’est rien d’autre que ce type de conflit entre agriculteurs et pasteurs. C’est dire que le probleme n’est pas nouveaux. La nouveaute (et encore !) c’est le fait que certains ont voulu instrumentaliser cela pour ou contre la communauté peul. Vous taire, c’est le cautionner.

    …leaders peulhs résidents à Ouagadougou et des Peulhs déplacés internes. Ou tout autre peul ! votre initiative ne peut etre saluée, meme si on eut preferé que vous ne vous exprimiez qu’en tant que citoyens ou simples humains et non en tant que groupe ethnique. Mais ne nous cachons pas la realité : la dimension ethnique ne peut ni doit etre ecartée ici. Il faut l’admettre comme vous le faites afin de mieux le circonscrire :

    il faut avoir le courage de le dire, la communauté peulhs est au cœur de tous les débats car la majorité des djihadistes tués sont des peulhs et ce fait alimente les préjugés sur la stigmatisation de certaines ethnies.
    Nous lançons également un appel à tous les leaders peulhs de sensibiliser massivement nos frères et sœurs à se départir de cette entreprise terroriste qui ne fait que dégrader la cohésion et l’intégration des ethnies au Burkina Faso.
    Nous demandons pardons à tous les burkinabè sans distinction à faire confiance à l’ethnie peulh car les djihadistes portes des symboles peulhs mais vous devriez savoir que tous les peulhs ne sont pas des terroristes.
    Nous sommes tous des burkinabè et nous devrions travailler en ce sens.
    Nous souhaitons une implication de tous les leaders peulhs à tous les niveaux et dans toutes les localités dans le processus de la résolution de la crise terroriste
    Comment ne pas etre d’accord avec vous, en tout point de vue et vous saluer pour votre lucidité et votre courage.

    Nous demandons aussi aux FDS de continuer le travail de restauration mais en communiquant avec les familles des victimes prises à la maison ou en complicité avec les terroristes afin d’éviter les scènes de frustration et de radicalisation.
    Cet aspect reste fondamental afin d’eviter le déclenchement de la guerre civile que l’on fait tout pour imposer au burkina en utilisant l’ethnie peul.
    Felicitations a vous !
    SOME

  • Le 27 janvier 2023 à 12:19, par Anso En réponse à : Burkina Faso : Une association peulh exhorte ceux qui ont pris les armes à les déposer

    Bravo chers Compatriotes Peuls,
    Votre action conforte l idee que touts les Peuls ne sont pas terroristes.
    Ensenble nous sauverons le Faso des entreprises terroristes et de l influence nefaste de certains pseudo leaders peul guide par leur agenda personnel

  • Le 27 janvier 2023 à 12:29, par yambia En réponse à : Burkina Faso : Une association peulh exhorte ceux qui ont pris les armes à les déposer

    Malheureusement, l’Etat Burkinabé a laisser faire. Pourquoi créer une association au nom d’une ethnie ? Ca commencer avant même l’insurrection de 2014.

  • Le 27 janvier 2023 à 12:47, par Jeunedame seret En réponse à : Burkina Faso : Une association peulh exhorte ceux qui ont pris les armes à les déposer

    Il y a vraiment fort à craindre Jo LAPIN. Les Burkinabè sont bien tolérants. C’est un regroupement de leaders Peuls avec un préjudice d’acuité et de fraternité. Sinon TEWTUGOL LAAWOL JAM.... pour dire quoi ? Le soleil se lève. À l’Ouest ? « Mesdames et Messieurs les journalistes, dans cette guerre de terrorisme, il faut avoir le courage de le dire, la communauté peulhs est au cœur de tous les débats car la majorité des djihadistes tués sont des peulhs et ce fait alimente les préjugés sur la stigmatisation de certaines ethnies » ALLELUAH...BARK...WENDÉ ! Les Peuls se confessent et demandent ironiquement une « une implication de tous les leaders peulhs à tous les niveaux et dans toutes les localités dans le processus de la résolution de la crise terroriste » seulement et surtout pour « travailler au bonheur de la communauté peulh ».

    Huummm... Ils sont où ces Peuls ? J’aimerais bien les rejoindre pour en profiter. Reste à savoir si ces mêmes Peuls accepteraient un jour entendre une association SAMO parler futilement ainsi. C’est déjà un premier pas de titubation dans la reconnaissance des péchés. Et il vous faut un peu d’empathie et d’intelligence pour la dénomination et le choix des objectifs exprimés. Sinon on risque une réclamation de ministère peul et ainsi de suite.

  • Le 27 janvier 2023 à 13:04, par sidsomde En réponse à : Burkina Faso : Une association peulh exhorte ceux qui ont pris les armes à les déposer

    En tout cas y a coïncidence quelque part :
    on peut remarquer que au fur et à mesure que le Burkina renvoie certains anciens amis , l’armée prend le dessus sur les terro.

  • Le 27 janvier 2023 à 13:27, par Adakalan En réponse à : Burkina Faso : Une association peulh exhorte ceux qui ont pris les armes à les déposer

    bravo, mieux vaut tard que jamais. tel diagnostic tel traitement. Merci beaucoup les frères.

  • Le 27 janvier 2023 à 13:42, par Boukare En réponse à : Burkina Faso : Une association peulh exhorte ceux qui ont pris les armes à les déposer

    BRAVO, BRAVO, BRAVO
    J’apprécie ce NOUVEAU SON DE CLOCHE que ce regroupement apporte. Au lieu de crier toujours victime comme certains le répètent en tout temps, un appel de ce genre est à saluer. Cette pensée positive est la chose que nous devons répéter en tout temps quel que soit qui nous sommes.
    Mère Thérèsa disait " Je ne marcherai pas contre la guerre, par contre si vous marchez pour la paix, venez me chercher".
    Inspirons nous de cela
    .

  • Le 27 janvier 2023 à 14:26, par GPANGA-PANGA Gagannt-Gagnant En réponse à : Burkina Faso : Une association peulh exhorte ceux qui ont pris les armes à les déposer

    C’ est l’Humanité humaine qui gagne ;
    C’est l’Afrique , la Belle Afrique en mutation, qui gagne,
    C’est l’Afrique de l’Ouest qui gagne ;
    C’est le Burkina Faso et chaque burkinabè, qui gagne ;
    C’est chaque membre de la famille qui gagne ;
    Courage à ces frères et sœurs de cette Association.
    le courage, la noblesse et l’intégrité, restent toujours au sein
    de chaque communauté et ethnie burkinabè.
    Que cette Association puise étendre très rapidement sa vision et ses activités dans toutes les régions du pays en vue de préserver et sauver des vies/des hommes, femmes et enfants qui, ne demandent que la liberté de vivre en être humain avec une espérance d’amitié avec d’autres humains de tous les peuples de la terre.!!!

  • Le 27 janvier 2023 à 15:17, par Wena Saam Yandé ! En réponse à : Burkina Faso : Une association peulh exhorte ceux qui ont pris les armes à les déposer

    Pour une première depuis le début de cette guère. C’est pourquoi, vous méritez toutes nos félicitations ! Vous venez de faire ce que vos ainés, vos leaders devraient faire, et ils ne l’ont pas fait. Certains ont préféré créer des associations fantoches, soit disant vouloir lutter contre la stigmatisation des peuhls, d’autres, la courte échèle en inondant la presse et les réseaux sociaux avec des écris nauséabonds. Mais, vous, vous êtes allez à l’essentiel : lancer un appel à vos fils et frères de déposer les armes pour le vivre ensemble, la paix, et la cohésion sociale entre les différentes communautés. A mon avis vous mérité, à travers votre association une reconnaissance de la part de l’état, et le tout couronné d‘une décoration pour votre esprit de paix. Et votre décoration aura plus de valeur que ceux qui sont allé prendre les leur à l’extérieur avec les poches bien pleines. Plaidons tous que les autorités puissent les rencontrer et les encourager à continuer dans ce sens. Je pense que leur voie peut être entendue par leurs frères qui ont pris les armes. Wena Saam Yandé !!!

  • Le 27 janvier 2023 à 16:16, par Bol Sidnoma En réponse à : Burkina Faso : Une association peulh exhorte ceux qui ont pris les armes à les déposer

    Félicitations à vous ! Contactez les autres leaders et communiquez davantage !
    Dieu bénisse le Burkina Faso.Amen !

  • Le 27 janvier 2023 à 16:31, par Boanga En réponse à : Burkina Faso : Une association peulh exhorte ceux qui ont pris les armes à les déposer

    A prendre avec beaucoup de prudence et de bémols, mais à prendre quand-même. Il faut saluer la démarche qui ose appeler chat un chat et qui met le doigt là où ça fait mal. La majorité des djihadistes neutralisés sont des Peulhs, reconnaît-on avec franchise. Pourquoi les leaders musulmans ont-ils peur de reconnaître que la quasi totalité des djihadistes neutralisés au Burkina sont des musulmans ou se revendiquent tels, drapeau islamique et imposition de la charia à l’appui ? Il y a problème. Seule la vérité libère !

  • Le 28 janvier 2023 à 00:04, par Nabiiga En réponse à : Burkina Faso : Une association peulh exhorte ceux qui ont pris les armes à les déposer

    CACA PEUX-TU M’AIDER ?

    Voici une belle initiative des membres de cette communauté dont une bonne partie de ceux qui nous tuent au nom d’un certain Dieu, sont des ses rangs. Comment peut-on l’expliquer que cette communauté soit indexée ? C’est justement là où je vais avoir besoin du conseil de mon ami de toujours CACA. Pourquoi Caca ?

    Hey ben, il a la mémoire d’un éléphont et se rappelle du jour où Ouaga a été pris pour cible après le départ de son idole dans son pays la CI. Caca, peux-tu me renseigner sur cette date fatidique quand les terrorites ont frappé Ouaga et pourquoi, depuis cette date-là, ces membres, ici présent dans la photo, n’ont pas agi jusqu’ici ?

    Recevaient-ils des ordres du côté d’Abidjan ou de la MACA ? Comme d’habitude, je gratte ma tête pour comprendre pourquoi cet appel tardif des membres de cette communauté ? Combien de Burkinabè ont trouvé la mort dans les mains de ces même peuhls ?
    Ce n’est pas une question d’indexation mais bien la réalité et nous les félicitons d’avoir brisé le plafond de dénégation des autres membres de cette communauté.

  • Le 28 janvier 2023 à 04:37, par Tanko En réponse à : Burkina Faso : Une association peulh exhorte ceux qui ont pris les armes à les déposer

    Cette association est l’exact contraire du CISC qui ne voit que la stigmatisation et ne bronche pas lorsque les terros massacrent les civils.
    Il faut en premier lieu sensibiliser.
    Bravo et courage à vous.

  • Le 30 janvier 2023 à 18:43, par SAWADOGO En réponse à : Burkina Faso : Une association peulh exhorte ceux qui ont pris les armes à les déposer

    Un geste de construction n’est pas à sous-estimer. C’est une démarche parmi tant d’autres avec le même objectif. Que tous fassent un geste de construction en sa manière et selon sa compréhension. L’œuvre humaine n’est jamais sans tache. Tolérance, compréhension et accompagnement est demandé à tous pour cet objectif qui nous est commun. Qui que nous soyons et où que nous soyons, nous pouvons relayer cette idée et en être les porteurs. Notre avenir en dépend.

    Merci pour la compréhension.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique