LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Quand un enfant a les mains propres, il prend son repas dans le cercle des anciens.” Les proverbes et adages du Burkina Faso

Promotion de l’entrepreneuriat résilient au Burkina : Les entrepreneurs outillés au modèle « 5s Kaizen » par la JICA

Publié le jeudi 26 janvier 2023 à 14h30min

PARTAGER :                          
Promotion de l’entrepreneuriat résilient au Burkina : Les entrepreneurs outillés au modèle « 5s Kaizen » par la JICA

L’Agence japonaise de coopération internationale (JICA), en collaboration avec l’association Kakehashi, anime une formation de trois jours (26 au 28 janvier 2023) sur le modèle de management japonais dénommé « 5S Kaizen » au profit des entrepreneurs burkinabè. La cérémonie d’ouverture de la formation a été présidée par le représentant résident de la JICA au Burkina, Okitsu Keiichi, aux côtés du président de l’association, Michael Bationo, ce jeudi 26 janvier 2023 à Ouagadougou.

C’est une formation qui sera assurée par l’expert en matière de « 5s Kaizen », le Dr Muller Compaoré. En substance, M. Compaoré a expliqué que cette formation organisée au profit des entrepreneurs, est un modèle de management japonais basé sur l’amélioration continue que les entreprises peuvent appliquer afin d’optimiser leurs résultats.

Dr Muller Compaoré, expert en Kaizen et formateur des 50 entrepreneurs au modèle

En présidant la cérémonie d’ouverture de la formation, le représentant-résidant de l’Agence japonaise de coopération internationale au Burkina, Okitsu Keiichi, a rappelé que la nécessité de trouver une approche de gestion qui permet d’optimiser les rendements des structures s’impose. Et cette formation en 5s Kaizen vient à point nommé, dit-il, tout en montrant que c’est une approche d’amélioration continue que l’on ne doit pas résumer à une révolution faite en un jour, mais la somme d’efforts faits quotidiennement en améliorant l’environnement de travail et en développant un esprit de productivité dans les structures.

Okitsu Keiichi, diplomate japonais et représentant résident de la JICA

Pour sa part, Dr Muller Compaoré, l’expert burkinabè confie que le 5s Kaizen est un modèle de management japonais axé sur les résultats visibles et qui peuvent être quantifiés avec un coût réduit. Tout en précisant que c’est un modèle qui prône la valorisation de l’existant. « C’est-à-dire, en valorisant ce qui existe déjà, on optimise aussi. Et il ne s’applique pas seulement aux entreprises ou aux institutions, parce que, même individuellement, on peut le mettre en application pour changer sa façon de voir les choses et d’interagir aussi avec son prochain », enseigne-t-il.

Cette formation sur le modèle Kaizen se tiendra du 26 au 28 janvier 2023 au profit d’une cinquantaine d’entrepreneurs burkinabè composés d’anciens et de nouveaux boursiers de la JICA, de PMEs et de startups burkinabè, etc. Ce, dans le but de les former au Kaizen, de partager le retour d’expérience des boursiers de la JICA, de promouvoir et de faciliter les échanges concernant les approches, les méthodologies, les meilleures pratiques et les leçons apprises dans les affaires entre le Japon et le Burkina Faso.

Michael Bationo, président de l’association « Kakehashi »

Cette formation a marqué également la présentation de l’association Kakehashi qui regroupe en son sein les anciens et nouveaux boursiers de la JICA. Elle a été créée en avril 2022 et selon le président Michael Bationo, elle est composée d’une trentaine de membres et a pour objectif de promouvoir la coopération économique, sociale et culturelle entre le Burkina Faso et le Japon. Et le nom « Kakehashi » qui veut dire « pont » a été choisi dans un contexte où ils serviront de pont entre le Burkina, l’Afrique et le Japon, a expliqué Michael Bationo.

Yvette Zongo
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique