Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Peu importe le succès, il s’agit d’être grand, non de le paraître.» Romain Rolland, Ecrivain

Mise en œuvre de la Transition : Le Président en exercice de la CEDEAO à Ouagadougou pour s’enquérir du processus

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • Lefaso.net • mercredi 11 janvier 2023 à 20h30min
Mise en œuvre de la Transition : Le Président en exercice de la CEDEAO à Ouagadougou pour s’enquérir du processus

(Ouagadougou, 11 janvier 2023). Le Président de la République de Guinée Bissau, Umaro Sissoco EMBALO, Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), est arrivé, ce mercredi en fin de matinée à Ouagadougou, pour s’enquérir du processus de mise en œuvre de la Transition en cours au Burkina Faso.

Accueilli à l’aéroport international de Ouagadougou par le Président de la Transition, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE, le Président bisseau-guinéen a ensuite eu une séance de travail avec le Chef de l’Etat, élargie à leurs délégations avant de s’entretenir en tête-à-tête.

A l’issue des échanges avec le Chef de l’Etat, le Président en exercice de la CEDEAO, qui a été rassuré de la bonne conduite de la Transition, a réaffirmé la disponibilité de l’organisation ouest africaine à soutenir et à accompagner le Burkina Faso dans la lutte engagée contre le terrorisme.

A cet effet, « lors du sommet de la CEDEAO, le 4 décembre dernier, tous les Chefs d’Etat étaient unanimes pour soutenir les doléances et les requêtes que le Président de la Transition avait formulées à la CEDEAO », a soutenu le Président Umaro Sissoco EMBALO.

Aussi, le Président bissau-guinéen qui dit avoir « compris beaucoup choses qui se passent dans notre pays », a indiqué qu’il fera le point de sa mission au prochain sommet de la CEDEAO afin que des décisions urgentes puissent être prises pour accompagner notre pays.

Dans cette perspective, le Président EMBALO a souligné la nécessité de poursuivre les échanges avec les chefs d’Etat de la CEDEAO et aussi avec les différents partenaires pour apporter du soutien dans les meilleurs délais à notre pays qui fait face à des défis sécuritaire et humanitaire.

Les échanges entre le Chef de l’Etat et le Président bissau-guinéen ont concerné également l’implication des autres Etats de la sous-région dans la résolution de la crise sécuritaire. Car pour le Président EMBALO, il est important et pertinent que tous les pays vivent en harmonie et en paix.

Selon le Président en exercice de l’organisation, l’esprit de la CEDEAO n’est pas de sanctionner ni d’imposer. « Nous sommes là pour accompagner tous les pays qui sont en transition ».

Direction de la communication de la Présidence du Faso

Vos commentaires

  • Le 11 janvier à 20:58, par Bebeto En réponse à : Mise en œuvre de la Transition : Le Président en exercice de la CEDEAO à Ouagadougou pour s’enquérir du processus

    Personne ne nous aide actuellement dans notre lutte contre le terrorisme, nous rejetons avec fracas toute imposition d’un agenda contraire au devenir et à la stabilité du Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier à 21:07, par Kato En réponse à : Mise en œuvre de la Transition : Le Président en exercice de la CEDEAO à Ouagadougou pour s’enquérir du processus

    La CEDEAO est une organisation qui fait rire 🤣 ! Tellement elle n’est plus crédible car corrompue par des présidents des 3ème Mandats 🇨🇮 et les pays comme la France 🇫🇷 et l’Union européenne 🇪🇺.
    CEDEAO s’il te plaît va te soigner. Tu es une organisation malade et corrompue que la jeunesse africaine ne te crois plus.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier à 23:02, par Barou En réponse à : Mise en œuvre de la Transition : Le Président en exercice de la CEDEAO à Ouagadougou pour s’enquérir du processus

    Vous etes toujours dans votre histoire de la CEDEAO de Alassane, Maki et la France ????
    C est quelle institution le Burkina a besoin pour lui dire quoi faire et comment se gerer ????
    Quand le pays etait dans le K O ou etaient ces institutions ???
    Vous avez pris votre destin en main laisser encore ces gens qui n ont rien a faire avec vous, des gens dont votre priorité n importe peut vous dicteer quoi faire.
    Si la CEDEAO etait vraiment pour votre cause elle voyait bien comment les presidents passés ont geré le pays elle n a jamais interpelé un president disant que l interet du peuple avant tout. Elle etait la le Burkina dans le carnage des presidents qui vivaient autre realités la CEDEAO n a rien fait elle etait même ami de DAMIBA.
    Je dis encore aucune nation aucune institution ni personne au monde ne peut developer le Burkina.
    Seul le Burkina lui même et les Burkinabes peuvent faire changer ce pays,donc vous n avez pas d instructions ou d ordre a recevoir de qui que se soit.
    LE BURKINA EST EN GUERRE LE TEMPS N EST PAS A S ENQUÈRIR DE PROCESSUS QUELQU EN SOIT LE PROCESSUS.
    Le Burkinabé aussi a des problemes très serieux de complexe.
    Est ce que cette visite est une priorité ??? On cherche a liberer le pays tantdis que certaints leur priorité c est le processus qu ils nous imposent ET NOUS BURKINABÉS ON EST DISPONIBLE ET DISPOSÉ A LES ECOUTER

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 06:15, par AHMED En réponse à : Mise en œuvre de la Transition : Le Président en exercice de la CEDEAO à Ouagadougou pour s’enquérir du processus

    Comme il n’est pas venu avec MACRON il est venu sans cravate qui lui avait été ôté. La France manipule les chefs d’état de la CDEAO jusqu’à leur habillement. IB est militaire et n’est pas concerné dans les mics macs des Alassane et autre qui respirent par la France. Espérons que IB leur a parlé comme SANKARA à MITTERAN

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 07:28, par legrand2000 En réponse à : Mise en œuvre de la Transition : Le Président en exercice de la CEDEAO à Ouagadougou pour s’enquérir du processus

    Vous pourrez tous defiler mais NOUS le peuple du Burkina Faso sommes et resterons souverains. Personne, meme pas les pires fins strateges de la France-Afrique nous intimideront. Surtout pas un monsieur qui se dedie au vu des Euros de Macron. Chez nous on dit qu’une bouche qui dit et se dedie, un anus vaut mieux que cette bouche la.Nous accueillons tous les messagers, mais c’est pour nous rassurer que l’on vous a dit TOUTE la verite. Le peuple Burkinabe a trop souffert pendant que les gens nous regardaient comme si nous etions un pays d’une autre planete. Maintenant que le bout du tunnel se profile a l’horizon, vous vous pointer avec vos vestes maladroitement cousues pour dire KO on a compris le peuple burkinabe et on va se voir au niveau de la CEDEA -machin pour soutenir le peuple burkinabe. Bande de vampires....
    A bon entendeur, salut.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 07:38, par Frontières terrestres ivoiriennes fermées En réponse à : Mise en œuvre de la Transition : Le Président en exercice de la CEDEAO à Ouagadougou pour s’enquérir du processus

    Monsieur le Président en exercice de la CEDEAO, pouvez-vous demander au Président Ouattara pourquoi est ce que les frontières terrestres ivoiriennes sont toujours fermées ? Si la C.I ne fait plus partie de la CEDEAO et de l’UEMOA, qu’elle le dise et on comprendra.
    Monsieur le Président en exercice de la CEDEAO, je vous prie de bien vouloir resoudre ce problème qui a assez duré. Frontières terrestres fermées pour raison de COVID-19 en 2020, tous les autres pays ont ouvert. il y en a même qui n’avaient pas fermé comme le Benin. Vive la libre circulation des peuples entre les Etats membres.
    Signé : L’Etalon Enragé

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 10:18, par l’Intègre En réponse à : Mise en œuvre de la Transition : Le Président en exercice de la CEDEAO à Ouagadougou pour s’enquérir du processus

    Attention, vigilance car un bon petit du plus grand empoisonneur (rci) du monde et du plus méchant partenaire mondial (la fRANCe).

    Répondre à ce message

  • Le 15 janvier à 18:22, par jeunedame seret En réponse à : Mise en œuvre de la Transition : Le Président en exercice de la CEDEAO à Ouagadougou pour s’enquérir du processus

    Adieu à vos embarras, on travaille. CEDEAO Camp des Écervelés et Dépossédés dans les Errements aux Astuces Opportunistes. Qui a besoin de vos visites ? Ne nous souillez pas la Transition. Maintenant que le soleil se lève avec IB et les récoltes sont mûrissantes, voilà Bouki l’hyène et ses propriétaires se ruer vers les champs pour faire croire aux passants qu’ils ont aussi participé aux labours sous un ciel brûlant. Tchiiuuuu...! Croyez vous que le soutien se limite aux visites louches et impudiques ? On ne veut pas de virus à notre transition. SVP, Kyélem et IB, il faut vite rafistoler toutes nos toitures pour ne pas laisser les eaux cedeao pourrir nos récoltes.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Coopération : Le Premier ministre Apollinaire Kyelem attendu à Bamako ce mardi 31 janvier 2023
Frédéric Lejeal, journaliste africaniste : « La France doit changer radicalement de logiciel en Afrique si elle veut encore avoir du crédit »
Coopération : Après la Centrafrique, le Mali, … les nouvelles de Wagner en RDC inquiètent des Occidentaux
Le Premier ministre, à l’ambassadrice du Canada : « Nous voulons des armes »
Coopération : L’Agence italienne de coopération évalue l’impact de ses interventions au Burkina
Lutte contre le terrorisme : Le Chef de l’Etat reçoit un messager de son homologue tchadien
Transport aérien : Le Chef de l’Etat échange avec l’ASECNA sur la question de l’aéroport de Bobo-Dioulasso
Coopération : La République tchèque réaffirme son soutien au Burkina Faso dans la lutte contre le terrorisme
Burkina-France : Paris rappelle son ambassadeur à Ouagadougou "pour consultations"
Transition au Burkina : La France retirera ses troupes d’ici « un mois » (ministère français des affaires étrangères)
Coopération Togo-Burkina Faso : Le Togo réaffirme son soutien à la Transition
Coopération au développement : L’Union européenne réaffirme son attachement au Burkina Faso.
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés