Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Peu importe le succès, il s’agit d’être grand, non de le paraître.» Romain Rolland, Ecrivain

G5 Sahel : La réunion des ministres recommande un soutien actif au Burkina Faso

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • Lefaso.net • mercredi 11 janvier 2023 à 16h56min
G5 Sahel : La réunion des ministres recommande un soutien actif au Burkina Faso

Les ministres en charge de la défense des pays membres du G5 Sahel, se sont retrouvés en séance extraordinaire le 10 janvier 2023 à N’Djamena au Tchad, pour parler du fonctionnement de l’organisation et proposer des recommandations pour lutter efficacement contre le terrorisme dans le Sahel. Dans un communiqué, les pays membres réaffirment leur volonté à combattre le terrorisme ensemble. L’organisation a également recommandé un soutien actif au Burkina Faso.

Les ministres de la défense et les chefs d’Etat-major des armées des quatre pays membres du G5 Sahel veulent mutualiser leurs efforts afin de lutter contre les attaques des groupes armés terroristes qui sévissent dans le Sahel. Il s’agit du Burkina Faso, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad.

A l’issue de cette rencontre, les pays membres par la voix de leurs ministres de la défense, réitèrent leur volonté de continuer à combattre solidairement le terrorisme dans l’espace du G5 Sahel. Après la fin de l’opération Barkhane et le retrait du Mali de toutes les instances de l’organisation, les pays membres du G5 Sahel veulent redimensionner le commandement et renforcer les capacités de combat de la force conjointe du G5 Sahel afin de la rendre plus opérationnelle, dynamique et efficace.

Pour ce faire, il a été décidé d’intensifier les plaidoyers auprès des partenaires et des organisations internationales pour accompagner la force conjointe du G5 Sahel ainsi que le renouvellement de son mandat. Les ministres ont appelé les pays membres de l’organisation à s’acquitter de leurs contributions afin de permettre le fonctionnement normal et régulier des structures de la force conjointe du G5 Sahel.

Les pays membres du G5 Sahel ont également renouvelé leur souhait de voir le Mali réintégrer l’organisation. La réunion des ministres recommande aussi un soutien actif au Burkina Faso et l’ouverture d’un canal de coopération avec les autres pays et structures de sécurité voisines à l’espace du G5 Sahel.

Les ministres en charge de la défense des pays membres du G5 Sahel ont adopté plusieurs résolutions à l’issue de cette rencontre extraordinaire. On retient la mise en place d’un Etat-major de coordination (EMC) chargé d’assurer la coordination et le suivi des opérations bilatérales et multilatérales des pays membres de l’institution. Cette structure de coordination a pour mission de participer à la planification et à la conduite des opérations, servir d’interface entre le secrétariat exécutif et la force conjointe, etc.

Avec un effectif de 15 personnes et localisé à Niamey au Niger, le commandement de l’état-major de coordination de la force conjointe du G5 Sahel est assuré de manière tournante entre les Etats membres par ordre alphabétique des pays.
Face à l’aggravation de la situation sécuritaire dans l’espace et suite au retrait du Mali et des forces françaises, les ministres ont décidé de l’augmentation du nombre de bataillons de la force conjointe à 14. Ainsi le Burkina Faso comptera 5 bataillons, 2 pour la Mauritanie, 5 bataillons pour le Niger et 2 bataillons pour le Tchad.

Lefaso.net







Vos commentaires

  • Le 11 janvier à 17:18, par SOME En réponse à : G5 Sahel : La réunion des ministres recommande un soutien actif au Burkina Faso

    Nous ne sommes pas dupes. Toutes vos manoeuvres pour appuyer les pressions francaises et maintenir les forces speciales francaises n’y feront rien : le peuple n’en veut pas, il n’en veut pas. Point barre !
    SOME

    Répondre à ce message

    • Le 11 janvier à 18:32, par Waow En réponse à : G5 Sahel : La réunion des ministres recommande un soutien actif au Burkina Faso

      Decidement il cherchent a revenir par tous les moyens.
      Entre la la grec Chrysoula Zacharopoulou qui commence a nous parler gentillement et cette poussée tout azimut, nous voyons bien ces acte de desespoirs dans lequels la France est prete a tout accepter. Mais attention des quelle sera sur scelle et qu’elle aura repris du poil de la bête, elle nous traitera pire qu’avantafin de s’assurer que les Africain ne s’echappent point.
      Non merci le G5 n’a jamais donné de resultat et techniquement c’etait le G6 car la France fait parti de ce dispositif sinon vu que le Mali est parti du G5 on devrait dire le G4 a moins que vous ne comptiez la France.

      Répondre à ce message

  • Le 11 janvier à 18:14, par Sonni ALIBER En réponse à : G5 Sahel : La réunion des ministres recommande un soutien actif au Burkina Faso

    NON ET NON ET ENCORE À LA FRANCE 🇫🇷 AU BURKINA FASO 🇧🇫 /LE PEUPLE BURKINABÉ SOUHAITE LE DÉPART IMMÉDIATEMENT DES FORCES FRANÇAISE ET DE SON G 5 DE SA HONTE DU BURKINA /LE BURKINA NE VEUT NI SOUTIEN NO CHANGEMENT AVEC LA FRANCE /LE BURKINA DOIT SE BATTRE POUR SA LIBERTÉ ET SON INDÉPENDANCE SANS INTERVENTION AUCUNE /G5DE SA HONTE RESTER CHEZ VOUS /VIVE LE BURKINA LIBRE ET INDÉPENDANT COMME DIT LE PRÉSIDENT IB :LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS ✊🏿✊🏿✊🏿

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier à 21:20, par TANGA En réponse à : G5 Sahel : La réunion des ministres recommande un soutien actif au Burkina Faso

    Il y a une erreur. Il s’agit du G4 Sahel puisque le Mali n’est plus dedans et bientôt le G3 par ce que nous Burkinabè ne sommes pas dupes non plus.
    Alors le p’tit Macron envoi sa ministre après avoir donné des instructions à l’alassane et compagnie, puis demande à embalo de se rendre à Ouaga.
    Ha ha ha, la force française sabre va quitter, l’ambassadeur allade va partir, on ne veut pas de G X Sahel au Burkina. Point barre !
    Rien que du folklore ; si vous voulez aider à lutter contre le terrorisme, que chacun renforce la surveillance de ces frontières par tous les moyens. Si les terroristes ne peuvent pas aller et venir, soyez sûr que c’est leur fin.
    En attendant, vous pouvez copier ce que le Burkina fait avec les VDP.
    Restez chez vous et surveillez vos frontières.
    Que ce soit clair, nous ne voulons pas de ce ma hin de force de la CEDEAO.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 04:53, par Le sage En réponse à : G5 Sahel : La réunion des ministres recommande un soutien actif au Burkina Faso

    J’aurais préféré vous voir vous exprimer en dagara ou dans une autre langue locale pour dire a la France de quitter le pays. N’importe quoi !!! Laisser le Jeune Capitaine faire son boulot tranquillement et à coup sûr il va réussir à sécuriser le pays. Il est mieux placé pour savoir si la France doit rester ou partir.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 08:22, par Passakziri En réponse à : G5 Sahel : La réunion des ministres recommande un soutien actif au Burkina Faso

    je pense qu’en toute humilité il faudra entérrer ce mort-né que nous avions voulu nommer G5 -Sahel. Les hommes ont donné, les hommes ont repris. On ne peut pas mettre un enfant au monde et compter sur les autres pour l’alaiter. Si pour une raison ou pour une autre les autres ne le faisaient pas, alors ce bébé n’aurait aucune chance de survie au déla de quelques jours. C’est ce qui s’est passé avec le G5 . Comment cinq pays ont pu se débrouiller pour ne pas pouvoir avoir 500 milliards pour cette force ? Comment on a pu se débrouiller pour penser que les autres devraient la financer ? Franchement je ne comprends pas.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 12:59, par Crazy man En réponse à : G5 Sahel : La réunion des ministres recommande un soutien actif au Burkina Faso

    Cher journaliste ayez pitié pour une fois et dite la vérité car le G5 n’existe plus, en ce moment ses le le G4 car le Mali c’est retiré tranquillement. Pourquoi insisté vous à dire G5 à part le mépris en vers les peuples Africains.

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 09:42, par Le Goupil33 En réponse à : G5 Sahel : La réunion des ministres recommande un soutien actif au Burkina Faso

    Et bien voilà une bonne chose. Les états de ce nouveau G(5-1)Sahel entame leur coordination. Je constate que dans cette affaire, ce sont l’armée burkinabe qui va constituer le gros de la force conjointe. Je constate dans le compte rendu est mentionné une évolution stratégique. Je constate également que pour cela il va falloir que chaque état mette à jour sa contribution financière.

    Alors je souris quand je vois les commentaires qui stigmatisent une fois de plus la France qui pourrait avoir tout au plus un rôle de soutien à cette action, à condition qu’on lui demande. Car voyez vous, La France se prépare à la guerre contre la Russie, pas contre le Burkina Faso.

    Le Burkina lui est libre de faire ce qu’il veut. Mais il doit être responsable de ses actes. A l’indépendance, il y avait environ un peu moins de 5 millions d’habitants, aujourd’hui près de 23 millions. Chaque femme burkinabe avait en moyenne 6 enfants à l’indépendance, plus de 7 dans les années 190
    80 et plus de 5 actuellement. La population du BF est jeune et prompte à s’enflammer. Un peu moins de la moitié des burkinabe ont moins de 15 ans. Il n’ ya qu’à se promener dans les rues de la capitale pour le constater. Elle vit de plus en plus en ville. l’effectif de la population burkinabé de 2030 sera le double de la population de 2007, soit 28,7 millions d’habitants. Dans le scénario haut, l’effectif de la population dépasserait le cap des 30 millions, soit une progression de près de 114% par rapport à 2007.

    Alors , cette explosion démographique n’a-t-elle pas une responsabilité dans ce qui se passe actuellement. La responsabilité d’un gouvernement, c’est aussi de prévoir cela. Malgré toutes les immenses qualités qu’il faut reconnaître au grand Thomas Sankara, one peut pas dire que sur ce point le BF ait quoi que ce soit.

    J’adore les proverbes du jour : Et celui qui suit peut très bien être tenu par un des 400 soldats français qui soit disant occupent le BF.

    « Je sais que je ne suis pas parfait, mais avant de me pointer du doigt , assure toi que tes mains sont propres »

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Coopération : Le Premier ministre Apollinaire Kyelem attendu à Bamako ce mardi 31 janvier 2023
Frédéric Lejeal, journaliste africaniste : « La France doit changer radicalement de logiciel en Afrique si elle veut encore avoir du crédit »
Coopération : Après la Centrafrique, le Mali, … les nouvelles de Wagner en RDC inquiètent des Occidentaux
Le Premier ministre, à l’ambassadrice du Canada : « Nous voulons des armes »
Coopération : L’Agence italienne de coopération évalue l’impact de ses interventions au Burkina
Lutte contre le terrorisme : Le Chef de l’Etat reçoit un messager de son homologue tchadien
Transport aérien : Le Chef de l’Etat échange avec l’ASECNA sur la question de l’aéroport de Bobo-Dioulasso
Coopération : La République tchèque réaffirme son soutien au Burkina Faso dans la lutte contre le terrorisme
Burkina-France : Paris rappelle son ambassadeur à Ouagadougou "pour consultations"
Transition au Burkina : La France retirera ses troupes d’ici « un mois » (ministère français des affaires étrangères)
Coopération Togo-Burkina Faso : Le Togo réaffirme son soutien à la Transition
Coopération au développement : L’Union européenne réaffirme son attachement au Burkina Faso.
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés