LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Solidarité : IPBF offre du matériel divers au profit de 100 femmes déplacées internes de Nimnin (Bisghin)

Publié le mardi 13 décembre 2022 à 20h00min

PARTAGER :                          
Solidarité : IPBF offre du matériel divers au profit de 100 femmes déplacées internes de Nimnin (Bisghin)

L’ambassade des Pays-Bas au Burkina Faso en partenariat avec l’Initiative pananetugri pour le bien-être de la femme (IPBF) a organisé une séance de self-défense suivie d’une cérémonie de remise de don au profit des femmes déplacées internes de Nimnin (Bisghin). Ces activités ont eu lieu le 3 décembre 2022, à Ouagadougou.

Il a été clairement démontré que la pratique régulière d’une activité physique peut contribuer à diminuer le risque des maladies cardio-vasculaires et d’hypertension artérielle. C’est aussi un moyen pour développer certaines compétences corporelles. Ce sont autant de raisons qui ont motivé l’ambassade des Pays-Bas au Burkina Faso à initier une séance de self-défense le samedi 3 décembre 2022, à Ouagadougou.

La chargée des questions de santé, droits sexuels et reproductifs auprès de l’ambassade des Pays-Bas, Lydia Tapsoba, a situé le contexte de la présente activité

Sous la conduite des coachs Djibril et Daouda Kader Traoré, des filles et femmes membres de l’Initiative pananetugri pour le bien-être de la femme (IPBF), partenaire de la présente activité, ont pendant plus d’une heure dégagé beaucoup de chaleur et gagné en techniques d’auto défense. Et ce, dans une ambiance conviviale. Selon Lydia Tapsoba, chargée des questions de santé, droits sexuels et reproductifs auprès de l’ambassade des Pays-Bas par ailleurs point focal genre, cette activité s’inscrit dans le cadre d’une campagne dénommée « 365 jours contre les violences basées sur le genre (VBG) » et vise à donner les rudiments nécessaires aux femmes pour pouvoir se défendre en cas de violence.

La chargée de programme et mobilisation des ressources, Latifatou Ouédraogo, a invité les bénéficiaires à cultiver le sens du partage

« Nous avons commencé cette activité depuis le mois de février. Chaque samedi, nous nous retrouvons ici avec un coach qui nous enseigne les techniques d’auto défense. Aujourd’hui, nous avons le plaisir d’accueillir l’association IPBF qui s’est jointe à nous dans le cadre des 16 jours d’activisme contre les violences à l’égard des femmes », a précisé Mme Tapsoba. A l’en croire, cette activité sportive a été une réussite du point de vue de la mobilisation. En effet, dit-elle, une cinquantaine de filles et de femmes y ont pris part. Outre cet aspect, l’événement a accueilli pour la première fois des hommes.

Donner du sourire aux femmes déplacées internes de Nimnin

En marge de cette activité, l’Initiative pananetugri pour le bien-être de la femme a exprimé de la solidarité à l’intention de 100 femmes déplacées internes du site de Nimnin (Bisghin) à travers la remise de don en nature et en espèces. Le don en nature était essentiellement composé de savons, sceaux, pagnes, couvertures, serviettes hygiéniques, torches, lave-mains complets. Cette dotation permettra d’améliorer davantage leur condition de vie. Ce qui contribuera à leur plein épanouissement. S’exprimant au nom de la présidente de l’organisation, la chargée de programme et mobilisation des ressources, Latifatou Ouédraogo, a laissé entendre que cette activité s’inscrit dans le cadre des « 16 jours d’activisme contre les violences à l’égard des femmes ». Elle a souhaité que ce don soit utilisé de façon optimale et efficiente afin d’atteindre l’objectif recherché. Puis de conclure ses propos en ces termes : « On ne peut pas aider tout le monde. Mais on espère qu’elles vont partager avec celles qui n’ont pas eu la chance de figurer parmi les bénéficiaires du jour ».

Asséta Zongo a, au nom des bénéficiaires, traduit sa gratitude à la structure donatrice.

Heureuse de recevoir ce don, les bénéficiaires, par la voix de Asséta Zongo, ont tenu à remercier la donatrice et souhaiter que le Tout Puissant l’accompagne dans ses activités afin qu’elle fasse encore plus la prochaine fois, parce que les défis sont nombreux. Pour la petite histoire, Mme Zongo a fui l’insécurité à Tougouri pour se réfugier au quartier Nimnin (Bisghin), avec sa famille. Des mois après, la mélancolie est toujours perceptible dans le récit de notre interlocutrice quand elle s’exprime sur sa situation de déplacée. « A notre arrivée sur ce site, la vie était difficile. On n’avait absolument rien même pas de quoi pour se nourrir ». Grâce aux bonnes volontés, ce souvenir amer relève désormais du passé.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
BEPC session 2024 au Nayala : 412 admis au premier tour