LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Lutte contre la corruption et le terrorisme : L’ASCE-LC outille les acteurs de la Chambre de commerce Bobo-Dioulasso

Publié le mardi 13 décembre 2022 à 16h13min

PARTAGER :                          
Lutte contre la corruption et le terrorisme : L’ASCE-LC outille les acteurs de la Chambre de commerce Bobo-Dioulasso

L’Autorité supérieure du contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE-LC) a organisé ce mardi 13 décembre 2022 à Bobo-Dioulasso, une conférence publique de sensibilisation au profit des élus consulaires et opérateurs économiques de Bobo-Dioulasso sur la corruption. La session a été placée sous le thème « Lutter contre la corruption, quels enjeux pour la restauration du territoire national ? ».

Cette première édition de conférence publique sur la prévention et la lutte contre la corruption en direction des acteurs de la Chambre de commerce et d’industrie de Bobo-Dioulasso entre dans le cadre des activités commémoratives de la journée internationale de lutte contre la corruption.

Vue des participants

En effet, le 9 décembre 2022, le Burkina Faso célébrait à l’instar de la communauté mondiale, la journée internationale de lutte contre la corruption décrétée par les nations unies. Il s’agit d’amener l’ensemble des Burkinabè à tous les niveaux à faire un bilan des progrès accomplis dans la lutte, en élaborant les stratégies appropriées pour une lutte plus efficace et inclusive.

Quant au thème national « Lutter contre la corruption, quels enjeux pour la restauration du territoire national ? » qui a été retenu pour commémorer cette journée, il invite à fédérer les intelligences et interpelle en particulier sur la situation sécuritaire délétère du pays. La corruption faut-il le rappeler, nourrit le terrorisme qui menace le bien-être social et par ricochet l’avenir de la nation. Comme le souligne le contrôleur général d’Etat de l’ASCE-LC Philippe Neri Kouthon Nion, de nombreuses études réalisées par des structures étatiques et des organisations de la société civile révèlent que la corruption et la mauvaise gouvernance se nourrissent de vices tels que le favoritisme, le clientélisme, la cupidité, le faux et l’usage de faux, la fraude, l’enrichissement par tous les moyens…

Philippe Neri Kouthon Nion, contrôleur d’Etat de l’ASCE-LC

Ces vices constituent des obstacles majeurs qui influencent négativement les acquis en matière de rigueur dans la gestion du bien public et entravent conséquemment les efforts de développement endogène durable du pays. Et malgré le dispositif juridique existant, la corruption a du mal à régresser tant elle est ancrée dans les habitudes. Il nous faut, dit-il, « davantage d’engagements car la victoire sur le terrorisme est intrinsèquement liée à celle que nous gagnerons contre la corruption ».

Philippe Neri Kouthon Nion souligne par ailleurs que la présente, sensibilisation ils l’ont voulu très rapprochée pour partager leurs expériences en matière de lutte contre la corruption mais aussi pour obtenir des participants un engagement dans la lutte contre la corruption dans un ultime objectif de pouvoir contribuer aussi à la vague de restauration du territoire national lancée par la transition. Il a cité quelques cas de corruption qui peuvent avoir un lien avec le terrorisme : il s’agit par exemple des défaillances en matière de contrôle routier qui peuvent avoir une conséquence sur la sécurisation du territoire national, de la contrebande de carburant qui peut contribuer à nourrir et à faciliter le mouvement des groupes terroristes... Il y a également la contrebande de marchandises qui peut contribuer à entretenir les réseaux terroristes.

Mahamadou Barry, entrepreneur et représentant du président de la délégation consulaire régional des Hauts-Bassins

Voilà pourquoi, dit-il, « nous avons décidé d’avoir cette approche avec le monde des affaires qui est impliqué dans le développement socio-économique de notre pays, pour les sensibiliser sur leur implication au refus de la corruption sous toutes ses formes. Quand nous faisons la lecture de la condition actuelle de notre pays, l’insécurité et le terrorisme peuvent être vaincus si des mesures fortes sont prises en matière de lutte contre la corruption sous toutes ses formes ». [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Haoua Touré
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
BEPC session 2024 au Nayala : 412 admis au premier tour