LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Commémoration du 11-Décembre à Gaoua : Les mérites de 89 personnes reconnus

Publié le dimanche 11 décembre 2022 à 22h14min

PARTAGER :                          
Commémoration du 11-Décembre à Gaoua : Les mérites de 89 personnes reconnus

A l’instar des autres régions du Burkina Faso, le Sud-Ouest a commémoré le 62e anniversaire de l’accession à l’indépendance du pays des hommes intègres, ce 11 décembre à la Place de la nation de Gaoua. La cérémonie a été présidée par le gouverneur de la région du Sud-Ouest.

Le 62e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso a été commémoré dans la région du Sud-Ouest dans la sobriété, au regard du contexte sécuritaire qui impose la résilience des populations, a rappelé le gouverneur Boureima Sawadogo.

Pour l’autorité régionale, « l’heure n’est pas à la fête ; cette journée est certes sobre, mais solennelle. C’est l’occasion pour nous de nous replonger dans le passé et de nous rappeler que cette indépendance n’a pas été donnée, elle a été acquise de haute lutte avec de la sueur et du sang ».

Les difficultés sécuritaires auxquelles fait face le Burkina Faso doivent être l’occasion pour chacun de mener la lutte comme nos devanciers l’ont fait, et de faire en sorte que notre indépendance soit totale, comme l’a dit le président du Faso, le capitaine Ibrahim Traoré. Le gouverneur a donc lancé cet appel à la population : « Je lui demande de garder la même dynamique, parce que je suis un gouverneur comblé, au regard des mesures endogènes développées pour faire face à la situation. Et avec l’appel des plus hautes autorités pour le recrutement de Volontaires pour la défense et la patrie, nous pourrons voir d’ici là des changements positifs au niveau de notre région et du Burkina tout entier. Restons mobilisés ».

Isaac Béré, récipiendaire

L’acte solennel de cette commémoration a été la décoration de plusieurs personnes ayant fait preuve d’abnégation dans leur travail. Issus de plusieurs secteurs d’activités, ils sont au total 89 récipiendaires dans divers ordres du mérite burkinabè (grand-croix, commandeur, chevalier, officier, collectivités territoriales).

Yéri Momo, récipiendaire

Voir son travail apprécié par les plus hautes autorités de son pays, c’est réconfortant, nous avouent des récipiendaires. Distingué chevalier dans l’ordre du mérite avec agrafe santé et action sociale, l’agent de santé Vokité Etienne Pooda doit sa médaille à son engagement pour la cause des personnes en situation de handicap. « C’est sûrement à cause de ce que j’ai fait et continue de faire dans ce domaine. Au-delà des sentiments de joie qui m’animent, c’est une façon de m’interpeller pour faire mieux et beaucoup plus », confie le récipiendaire.

Vokité Etienne Pooda, récipiendaire

Pour le protocole du haut-commissaire de la province de la Bougouriba, Isaac Béré, lui aussi décoré, « ce sont des moments de fierté. C’est également un signe de reconnaissance du travail abattu durant plusieurs années, et c’est le lieu de traduire toute ma reconnaissance à mes collègues, à ma famille, aux amis et à toute ma hiérarchie ». Ce même sentiment de joie anime Yéri Momo du service protocole du gouvernorat du Sud-Ouest. « Voir ces années de travail reconnues par cette distinction est signe de satisfaction, et je ne peux que souhaiter une bonne carrière à tous les travailleurs. Le mérite de chacun sera reconnu d’une façon ou d’une autre, le moment venu », a-t-elle déclaré.

Boubacar TARNAGDA

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique