Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La foule croit qu’elle sait et comprend tout ; et plus elle est sotte, plus ses horizons lui semblent vastes.» Anton Tchekhow écrivain russe

Gestion foncière au Burkina : La direction générale de l’urbanisme enregistre 307 communes et 63 villages lotis

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 6 décembre 2022 à 22h04min
Gestion foncière au Burkina : La direction générale de l’urbanisme enregistre 307 communes et 63 villages lotis

307 communes et 63 villages sont lotis au Burkina Faso. Ce sont les statistiques annoncées par la direction générale de l’urbanisme, ce mardi 6 décembre 2022 à Ouagadougou. C’était lors de la visite du ministre de l’urbanisme, des affaires foncières et de l’habitat, Mikaïlou Sidibé. Il a par la même occasion effectué une prise de contact avec le personnel au sein des locaux de ladite direction.

Afin de s’imprégner de l’évolution du travail exécuté dans le cadre de la numérisation des plans de lotissement sur plan national, Mikaïlou Sidibé, ministre en charge des affaires foncières, s’est rendu à la direction générale de l’urbanisme. Selon Diedonné T. Compaoré, directeur des statistiques et de la gestion urbaine, ce sont 307 communes et 63 villages lotis qui ont été enregistrés au Burkina Faso, à l’issue de la phase de collecte de données.

« Nous avons collecté tous les plans de lotissement des localités concernées que nous avons traités. Le traitement a consisté à convertir les fichiers des plans d’un format “DWG” à un format “Shape file”, utilisable par les systèmes d’information géographique », a-t-il expliqué.

Diedonné T. Compaoré, directeur des statistiques et de la gestion urbaine (à droite) présentant la conception en cours de la base de données des plans de lotissement au ministre de l’urbanisme (à gauche)

Ces opérations sont menées par trois équipes bien organisées, dont celle qui s’occupe de vérifier les conversions des plans et de les ranger en fonction des régions et des provinces. Ces plans, souligne M. Compaoré, sont assemblés sous forme de base de données spatiale par commune, par province et par région. L’assemblage final de tout cela va aboutir à une base de données nationale.

77 110 parcelles de lotissement enregistrées dans la région du Nord

Alors que le trio présentait au ministre chargé de l’urbanisme, ce à quoi il faut s’attendre pour la base de données en pleine conception, il est ressorti qu’un total de 77 110 parcelles de lotissement ont été enregistrées dans la région du Nord.

« Les travaux pourront s’achever en 2023 en fonction des ressources mises à notre disposition », Diedonné T. Compaoré

« En vue de contribuer à l’informatisation du cadastre, nous fournissons ici les plans de base nécessaire. Ainsi, l’on a des références cadastrales comme le numéro de lot, le numéro de la parcelle, la superficie, la destination initiale de la parcelle », a spécifié le directeur des statistiques et de la gestion urbaine.

La donnée “destination initiale de la parcelle” va permettre à partir d’une enquête de savoir si la destination préalablement définie a été modifiée ou non. À cela s’ajoute l’année de lotissement et le commanditaire. Toutes ces informations vont contribuer aussi bien pour le cadastre que pour la direction générale de l’urbanisme, d’assurer une bonne gouvernance foncière. C’est ce qu’a précisé M. Compaoré.

« Au regard de la présentation que je viens de voir, je me réjouir de l’état d’avancement et je félicite l’équipe pour le travail abattu », ministre de l’urbanisme, Mikaïlou Sidibé

Pour le ministre de l’urbanisme, Mikaïlou Sidibé, la fin du processus en cours va permettre de disposer d’une base de données spatiale des plans de lotissement. Cette base en effet, dit-il, va être mise à la disposition des ministres en charge du cadastre afin de passer à l’étape de digitalisation du cadastre national.

La finalité de cette initiative est de contribuer à la lutte contre la spéculation foncière, à la sécurisation du foncier et une mobilisation des recettes fiscales.

Hamed NANEMA
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
High-tech : Abstergo Store à la conquête du marché burkinabè
Ouagadougou : Un dépôt de matériels explosifs et de produits médicaux prohibés découvert au quartier Larlé
Burkina Faso : « En 2020 il y a eu près de 1132 cas de cancer du col de l’utérus avec près de 839 cas de décès liés à cette maladie », Pr Aboubacar Bambara.
Santé et pollution de l’air au Burkina Faso : Des experts se penchent sur un plan d’action
Burkina : Les restes mortuaires de Thomas Sankara seront inhumés au Mémorial Thomas Sankara courant février 2023
Burkina Faso : Des civils non armés auraient été tués par des FDS, selon le Collectif contre l’impunité et la stigmatisation des communautés
Burkina : Le PNUD offre 14 véhicules et trois motos au ministère de la Justice
Burkina : « Cette transition ne devrait pas être une transition de trop », prévient une OSC
Reprofilage de voies à Bobo-Dioulasso : De la mélasse pour soulager des riverains contre la poussière
Province camillienne du Burkina : Sept frères ordonnés diacres ce 2 février 2023
Santé : Le Burkina Faso se prépare à faire face à une éventuelle épidémie de méningite
Burkina : Plus d’une centaine de femmes bénéficient de formations en transformation agroalimentaire et en élevage
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés