Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «"Lorsque tu as entrepris quelque chose, prends patience." Proverbe arabe» 

Utilisation d’internet et des réseaux sociaux au Burkina : Des femmes et des jeunes de l’arrondissement 11 sensibilisés

Accueil > Actualités > Société • Lefaso.net • mardi 6 décembre 2022 à 14h57min
Utilisation d’internet et des réseaux sociaux au Burkina : Des femmes et des jeunes de l’arrondissement 11 sensibilisés

L’Association des femmes juristes du Burkina Faso (AFJ/BF) en consortium avec Oxfam Burkina, le Balai citoyen et le CERA-FP, met en œuvre le projet « Renforcement des bonnes pratiques et des mobilisations citoyennes en faveur de politiques publiques adaptées à la réduction des inégalités au Sahel ». Dans le cadre de ce projet, l’AFJ/BF a organisé ce mardi 6 décembre 2022, une séance de sensibilisation des femmes et des jeunes de l’arrondissement 11 de Ouagadougou sur les dispositions pertinentes du nouveau code pénal régissant l’utilisation d’internet et des réseaux sociaux au Burkina Faso.

Il est indéniable qu’internet et les réseaux sociaux sont d’excellents moyens de rester en contact avec les proches, développer de nouvelles relations, briser la solitude, accéder à des ressources, pratiquer le commerce, etc. Ces très nombreux avantages ne doivent cependant pas faire oublier les dérives qui peuvent en découler, surtout si on en fait une mauvaise utilisation. C’est consciente de cette réalité que l’Association des femmes juristes du Burkina Faso a initié une séance de sensibilisation des femmes et des jeunes de l’arrondissement 11 de Ouagadougou sur les dispositions du nouveau code pénal régissant l’utilisation d’internet et des réseaux sociaux au Burkina Faso.

Les participants ont remercié l’AFJ/BF pour la sensibilisation sur l’utilisation d’internet et des réseaux sociaux.

« On se rend compte que souvent par ignorance, il y a beaucoup qui commettent des erreurs, d’autres également se font arnaquer sur les réseaux sociaux. Beaucoup l’utilisent à tort et à travers. C’est pour attirer l’attention des jeunes, des femmes surtout sur les dispositions pertinentes du code pénal en matière d’utilisation d’internet et aussi sur la protection des données à caractère personnel que nous avons organisé cette sensibilisation », a indiqué Marie Yonli/Zomodo, membre de l’Association des femmes juristes du Burkina Faso et l’une des communicatrices du jour.

A travers cette séance de sensibilisation, il s’est agi donc de renforcer les connaissances des participants sur les dispositions du nouveau code pénal régissant l’utilisation de l’internet et des réseaux sociaux et ses implications, en vue d’une meilleure appropriation et application des textes.

Marie Yonli/Zomodo a souligné qu’internet est souvent utilisé à tort et à travers par les utilisateurs qui ne comprennent pas toujours les implications d’une mauvaise utilisation.

Au cours de la rencontre, les femmes et les jeunes de l’arrondissement 11, ont ainsi pris connaissance de la définition d’internet et des réseaux sociaux et ses implications (utilité, bienfaits, dangers, impact sur la vie des femmes et des jeunes, etc.) et des principes, droits et devoirs en matière d’utilisation de l’internet et des réseaux sociaux au Burkina. Un accent particulier a été mis sur le code pénal en ses dispositions relatives à l’utilisation d’internet et des réseaux sociaux et les participants ont été informés sur les procédures et les structures compétentes à saisir en cas de violation de droits en lien avec l’utilisation d’internet et des réseaux sociaux.

Josiane Kinda a invité les femmes à être vigilantes car il y a trop d’escrocs sur les réseaux sociaux.

A l’issue de la rencontre, les participants ont exprimé leur satisfaction quant aux informations reçues. Josiane Kinda, commerçante, a témoigné sur la tentative d’escroquerie dont elle a été victime. Fort heureusement, elle n’est pas tombée dans le piège. Cette séance de sensibilisation vient donc lui rappeler l’importance d’être encore plus vigilante et de sensibiliser à son tour, son entourage. « Cette sensibilisation est une bonne initiative. C’est important de sensibiliser les gens pour qu’on comprenne bien, parce qu’il y a beaucoup d’escrocs sur internet (…) Je voudrai dire à mes sœurs de se méfier, parce qu’il y a trop d’arnaqueurs sur les réseaux sociaux. Je connais même quelqu’un qui en a été victime », a-t-elle confié. A l’issue de la sensibilisation, les participants se feront donc les relais des informations reçues.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Affaire LONAB : 11 ans de prison et 750 millions d’amende requis contre Emmanuel Tiamobiga
Lutte contre la fraude au Burkina : Victor Ilboudo passe la main à Yves Kafando
Pénurie de gaz butane à Dédougou : Une situation « frustrante et révoltante », selon certains consommateurs
Burkina-Centre-nord : L’Organisation internationale pour les migrations soulage les populations de Korsimoro avec des infrastructures scolaires et sanitaires
Personnes déplacées internes au Burkina : La communauté indienne résidente fait don de vivres et autres biens à Nagréongo
Commune de Ouagadougou : Du 28 janvier au 5 février les horaires de travail sont fixés de 7h30mn à 14h en raison du SIAO
Arrondissement 3 de Bobo-Dioulasso : Le personnel et les délégués se cotisent pour soulager des déplacées internes
Crise humanitaire au Burkina : Une campagne de collecte de dons au profit des PDI de la région du Centre-ouest lancée
Burkina Faso : Une association peulh exhorte ceux qui ont pris les armes à les déposer
Civisme fiscal au Burkina : Le directeur général des impôts félicite Orange Burkina
Burkina : Le Programme de développement d’urgence dresse son bilan à mi-parcours
Education des filles au Burkina : Le projet FASST en sprint dans quatre régions touchées par l’insécurité
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés