Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La foule croit qu’elle sait et comprend tout ; et plus elle est sotte, plus ses horizons lui semblent vastes.» Anton Tchekhow écrivain russe

Énergie au Burkina : Le projet ECED-Mouhoum pour soulager les populations de la boucle du Mouhoum

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 29 novembre 2022 à 18h00min
Énergie au Burkina : Le projet ECED-Mouhoum pour soulager les populations de la boucle du Mouhoum

La cérémonie d’ouverture de l’atelier de valorisation des résultats de la capitalisation des acquis du projet ECED-Mouhoum a eu lieu ce mardi 29 novembre 2022 à Ouagadougou. Placé sous le patronage de l’ambassadrice du Canada au Burkina et la présidence du ministre de l’énergie, des mines et carrières, le présent atelier a pour objectif de capitaliser les acquis du projet pour leur réplicabilité.

Le projet ECED-Mouhoun est une initiative du Burkina Faso avec l’appui de la coopératión canadienne. Ce projet est en adéquation avec la stratégie nationale de l’énergie et les documents de politique du pays. En effet, selon les initiateurs, le ministère en charge de l’énergie s’est engagé ces demières années dans l’amélioration du taux d’accès des populations aux services énergétiques modernes. Et la contribution de ce projet a permis sans nul doute, selon eux, l’augmentation du nombre de localités électrifiées et du nombre des installations de systèmes solaires isolés dans les services sociaux de base.

Ce projet a permis également le renforcement du partenariat pour le développement des solutions énergétiques entre les membres du secteur privé, la société civile et les collectivités décentralisées. Il vise à accélérer la croissance économique durable au Burkina Faso à travers des interventions ciblées et articulées autour des composantes opérationnelles telles que l’amélioration de l’accès à l’énergie, le développement économique local et la gouvernance et le renforcement des capacités etc.

Le projet Énergie et croissance économique durable dans la Boucle du Mouhoun a été mis en œuvre par Cowater International pour une durée de cinq ans (2017-2023) dans la région de la Boucle du Mouhoun.

Moïse Ouedraogo, représentant du ministre de l’énergie, des mines et carrières

Il a été financé par Cowater à auteur de 18,2 millions $ CA en collaboration avec le ministère des Affaires mondiales du Canada (AMC), l’Agence burkinabè de l’électrification rurale (ABER) et Windiga Énergie (en nature).

Pour le représentant du ministre en charge de l’énergie, Moïse Ouédraogo, ce projet a été très innovateur en prenant en compte le développement du marché des lampes solaires certifiées, la problématique de la Zone d’activités électrifiées, l’analyse comparative liée au sexe au sein du ministère et ses agences rattachées etc.

« Non seulement le projet a traité les questions institutionnelles relatives à l’intégration du genre dans le secteur de l’énergie, mais il a mené des actions qui ont permis de faire connaître davantage le rôle et les prérogatives de toutes les directions générales de notre ministère auprès des acteurs décentralisés afin d’avoir un meilleur suivi et une gestion quotidienne des infrastructures énergétiques par ces derniers », a-t-il expliqué.

Véronique Doyon, vice du président de Cowater International a confié qu’à l’issue de pratiquement cinq années de mise en œuvre des activités du projet ECED-Mouhoun, des résultats probants ont été atteints et les attentes en matière de plusieurs cibles ont déjà été dépassées avant même la fin du projet.

Véronique Doyon, vice-présidente de Cowater international

« Tel qu’annoncé lors du précédent comité directeur le 3 août dernier, nous étions en cours de pourparlers avec le gouvernement du Canada (AMC) pour prolonger la période du projet ECBD-Mouhoun d’avril à novembre 2023. Cette période d’extension de onze mois du projet a été officiellement accordée par AMC le 10 novembre dernier. Il en va de soi que les résultats de cet atelier de capitalisation permettront de mettre à jour la feuille de route, objet de cette période d’extension (pour la validation de la partie nationale), en tenant compte des recommandations formulées durant les deux prochains jours d’atelier », a-t-elle martelé.

Mme.Doyon a expliqué que cette prolongation de la période du projet permettra non seulement de couvrir l’année de garantie avec les entreprises de travaux mandatées, mais aussi de porter une attention particulière à l’autonomisation et la pérennisation des structures de gestion durant la phase exploitation (que ce soit pour l’électrification rurale des 16 localités, la ZAE, les CSPS ou les AGR).

Elle a donc invité tous les participants à s’inscrire dans cette démarche, de sorte à ce que le projet ECED-Mouhoun, dans sa phase finale d’exécution, planifie des actions prioritaires qui contribuent à la pérennisation des investissements réalisés dans ce secteur innovant qu’est l’énergie solaire.

Issa Salgo, l’un des bénéficiaires du projet, a indiqué que ECED-Mouhoun leur a été d’une grande aide dans la réalisation de leurs tâches.

« Avant, nous n’avions pas d’électricité et c’était très dur. Les élèves étaient obligés d’étudier avec la lumière des torches de téléphones ce qui n’était pas sans conséquences sur leur santé. Aussi au niveau de notre CSPS les sages-femmes souffraient énormément car l’électricité faisait défaut et lors des accouchements c’était très pénibles et pour elles et pour les femmes en travail », a confié M. Salgo.

Il a traduit leurs sincères remerciements à tous ceux qui de près ou de loin qui n’ont ménagé aucun effort pour les soulager de leurs souffrances. Il a profité de l’occasion pour solliciter l’aide de toutes les personnes de bonne moralité à emboîter les pas de leurs donateurs.

Patricia Coulibaly
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Nayala : Toma dans l’obscurité depuis près de trois semaines
Burkina : Quatre nouveaux officiers des forces armées nationales nommés à des postes de responsabilité
Burkina Faso : Une conférence publique pour discuter des enjeux et défis de l’enregistrement des décès
Amicale des femmes de la Sitarail : Une journée pour faire découvrir le métier de cheminot aux enfants des travailleurs
Administration du travail : Le Burkina accueille la 44e session du Centre régional africain d’administration du travail
High-tech : Abstergo Store à la conquête du marché burkinabè
Ouagadougou : Un dépôt de matériels explosifs et de produits médicaux prohibés découvert au quartier Larlé
Burkina Faso : « En 2020 il y a eu près de 1132 cas de cancer du col de l’utérus avec près de 839 cas de décès liés à cette maladie », Pr Aboubacar Bambara.
Santé et pollution de l’air au Burkina Faso : Des experts se penchent sur un plan d’action
Burkina : Les restes mortuaires de Thomas Sankara seront inhumés au Mémorial Thomas Sankara courant février 2023
Burkina Faso : Des civils non armés auraient été tués par des FDS, selon le Collectif contre l’impunité et la stigmatisation des communautés
Burkina : Le PNUD offre 14 véhicules et trois motos au ministère de la Justice
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés