Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Peu importe le succès, il s’agit d’être grand, non de le paraître.» Romain Rolland, Ecrivain

Protection et assistance aux migrants au Burkina : Les FDS renforcent leurs capacités

Accueil > Actualités > Société • Lefaso.net • lundi 28 novembre 2022 à 22h30min
Protection et assistance aux migrants au Burkina : Les FDS renforcent leurs capacités

L’Organisation catholique pour le développement et la solidarité (OCADES), CARITAS Burkina et Welthurgerhilfe renforcent les capacités des Forces de défense et de sécurité (FDS), les 28 et 29 novembre 2022 à Ouagadougou, sur la protection et l’assistance aux migrants.

Cette activité entre dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’appui à la protection des migrants les plus vulnérables sur les routes migratoires du Sahel (PROMISA). Ce projet vise à assurer la protection des migrants les plus vulnérables et leurs accès aux services de base. Le présent atelier intervient dans ce sens.

L’Abbé Constantin Séré a salué tous les efforts consentis par les FDS pour réduire la vulnérabilité des migrants.

Selon le secrétaire général de l’OCADES CARITAS, Abbé Constantin Séré, l’objectif de cet atelier est de renforcer la compréhension et les compétences opérationnelles des FDS en matière de traite des personnes ainsi que du lien entre le genre et la migration. « Aujourd’hui, la question de la protection des migrants reste d’actualité malgré la crise que traverse notre cher pays (…) Et lorsque les migrants arrivent sains saufs dans leurs pays de destination, les épreuves surmontées tout le long du parcours peuvent affecter leur intégrité physique ou leur santé mentale », a-t-il développé.

Les modules qui vont être dispensés au cours de ces 48 heures d’échanges ont un lien avec la psychologie de la personne vulnérable et la mise en confiance des migrants.

Sur cette photo de groupe, ce sont les participants du premier jour. d’autres viendront au deuxième jour.

Comprendre les réalités du terrain

La directrice et fondatrice de Besity AS, Nimbela Yasna, a expliqué que les échanges vont beaucoup porter sur les réalités du terrain, car ce sont les FDS qui sont sur le terrain. Cette entreprise sociale norvégienne spécialisée dans la migration et l’intégration a été engagée pour accompagner la mise œuvre du plaidoyer. « C’est aussi important pour nous de bien comprendre leurs réalités et comment on peut adopter les différents outils qui sont à notre disposition », a indiqué Nimbela Yasna.

La directrice et fondatrice de Besity AS, Nimbela Yasna, va présenter un module sur la protection et l’assistance des migrants.

Le Projet d’appui à la protection des migrants les plus vulnérables sur les routes migratoires du Sahel (PROMISA) fait partie d’une des activités du Fonds fiduciaires d’urgence de l’Union européenne pour l’Afrique (FEUE) pour la protection des migrants les plus vulnérables en Afrique de l’Ouest. PROMISA est porté par le consortium d’organisations sous le lead de Caritas Suisse (CaCH) à savoir Catholic relief services (CRS), OCADES Caritas Burkina, Caritas Mali et Welthurgerhilfe (WHH).
Du côté de Caritas Suisse, ils s’attendent à ce que les FDS s’approprient des outils qui ont été développés dans le cadre du projet, a laissé entendre le Collaborateur programme, Gilbert Rugira.
Le PROMISA intervient au Burkina Faso, Mali et Niger. Il a débuté en janvier 2020 et a une durée de trois ans.

Cryspin Laoundiki
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Handicap au Burkina : « Fermer la porte d’une école à un enfant parce qu’il est handicapé, c’est fermer la porte de toutes les opportunités à cet enfant », selon Abdoulaye Traoré président de la CORAH/HBS
Humeur : M. le directeur général du Trésor public, il y a beaucoup d’argent à prendre dans la circulation !
Journée mondiale des maladies tropicales négligées : « Le Burkina a enregistré 238 nouveaux cas de lèpre en 2022 dont huit enfants », Dr Ilboudo, dermatologue-vénérologue
Incendie à « Sankar-Yaaré » de Ouagadougou : Environ 70% des boutiques sont parties en fumée, selon le ministre du commerce Serge Poda
Arrondissement 6 de Ouagadougou : Des riverains révoltés suite à l’attribution d’une réserve administrative à un particulier
Incendie à Sankar-Yaaré de Ouagadougou : Le syndicat national des commerçants soutient les sinistrés et les encourage à se ressaisir
Femmes et pratique des arts martiaux : Philippe Sawadogo explique des raisons des réticences
BCB golf challenge 2023 : Salif Samaké et Justine Sanou sacrés meilleurs joueurs de la 2e édition
Construction de la Cour d’appel de Ouagadougou : Plus de six milliards de francs CFA mobilisés pour les travaux
Autosuffisance alimentaire au Burkina : La question de la maîtrise d’eau au centre d’une réflexion à Ouagadougou
Ouagadougou : Le marché Sankar-Yaaré ravagé par le feu, "des centaines de boutiques" parties en fumée
Transition au Burkina : « Notre soutien au capitaine Traoré ne se marchande pas », clament les Patriotes du Nord
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés