Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Toucher le fond est une victoire pour celui qui s’en sort.» Smarty

Projets et programmes de l’UEMOA : Le président de la commission échange avec les partenaires techniques et financiers

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • Lefaso.net • dimanche 20 novembre 2022 à 14h10min
Projets et programmes de l’UEMOA : Le président de la commission échange avec les partenaires techniques et financiers

Le président de la commission de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) a eu une rencontre, ce vendredi 18 novembre 2022 à Ouagadougou, avec les partenaires techniques et financiers. Cette rencontre a permis à l’UEMOA de faire le point des projets et programmes qu’elle exécute sur financement de ces partenaires extérieurs.

130 milliards de F CFA, c’est le montant du financement des partenaires techniques et financiers de l’UEMOA pour les projets et programmes actuellement en cours de mise en œuvre au sein des pays membres de l’union.
La rencontre qui s’est tenue ce 18 novembre 2022 entre le président de la commission de l’UEMOA et les partenaires techniques et financiers a été l’occasion de passer en revue ces projets et programmes.

Ils portent sur les statistiques régionales avec un projet de la Banque mondiale pour un montant de plus de 22 milliards de FCFA, les finances publiques avec le Programme d’appui à la transition fiscale en Afrique de l’Ouest financé par l’Union européenne pour un montant de 6,5 milliards de F CFA, le commerce avec le Programme de facilitation des échanges en Afrique de l’Ouest géré conjointement par la commission de l’UEMOA et la CEDEAO. Il s’agit d’un programme multi-bailleurs financé par l’Union européenne, les Pays-Bas, le Danemark, l’USAID, la GIZ et le Groupe de la Banque mondiale, pour un montant de plus de 320 millions de F CFA.

Les partenaires techniques et financiers ont pris connaissance de l’état d’avancement des projets et programmes qu’ils financent.

Les partenaires techniques et financiers, notamment la Banque africaine de développement (BAD), financent également le Projet d’appui au secteur du transport en Afrique centrale et occidentale, pour un montant de plus de deux milliards pour le volet UEMOA. L’aménagement du territoire est aussi pris en compte avec trois programmes financés par la Coopération suisse dans les domaines de la formation professionnelle, la coopération décentralisée locale et la décentralisation financière, pour un montant de plus de 18 milliards de F CFA. A cela s’ajoutent les projets dans le secteur de l’environnement et de l’agriculture, le logement, etc.

« Nous avons présenté les projets et programmes à nos partenaires et il en est ressorti de la satisfaction dans le volume des investissements. Aujourd’hui, c’est un portefeuille de plus de 130 milliards de F CFA que nous gérons avec ces partenaires et que nous sommes en train d’exécuter de la façon la plus efficace possible. Les discussions que nous avons eues avec les partenaires ont fait sortir la nécessité d’améliorer la mobilisation de ces ressources, d’améliorer l’efficacité de nos procédures pour assurer une mobilisation plus efficace des ressources au profit de la commission, mais surtout au profit de nos populations pour qui nous avons initié tous ces projets et pour qui nous travaillons », a laissé entendre Abdoulaye Diop, président de la commission de l’UEMOA, au sortir de la rencontre.

Abdoulaye Diop, président de la commission de l’UEMOA, a indiqué que l’institution gère un portefeuille de 130 milliards de F CFA des partenaires techniques et financiers.

En plus de la revue de ces projets et programmes financés par les partenaires techniques et financiers, la rencontre a été l’occasion de présenter un autre programme important développé par la commission de l’UEMOA. Il s’agit du Programme régional de développement de l’économie numérique dont le coût est estimé à 121 milliards de F CFA, et qui vise le renforcement de la gouvernance du secteur, l’amélioration de l’accès des usagers aux services numériques, l’accroissement de l’offre de services numériques et le développement de l’innovation et de la recherche.

La rencontre a aussi été le lieu de parler de la mise en place de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF). A travers la ZLECAF, il s’agit de stimuler la croissance à long terme dans les pays africains, le commerce intra-africain, l’industrialisation, les investissements et les chaînes de valeur ainsi que la promotion des femmes et des jeunes. « C’est un programme important initié par l’Union africaine qui permettra à tous les pays africains de mieux s’intégrer, de mieux commercer pour un développement économique harmonieux. L’UEMOA est en train de travailler pour sa stratégie d’insertion dans la ZLECAF pour en tirer le meilleur parti pour ses États et ses populations », a indiqué Abdoulaye Diop.

Aminata Mbow Fam, représentante résidente de la Banque mondiale au Burkina Faso, salue les performances des projets et programmes mises en œuvre par la commission de l’UEMOA.

Des partenaires satisfaits

Au sortir de la rencontre, les partenaires techniques et financiers ont exprimé leur satisfaction quant à la mise en œuvre des projets et programmes. « Les missions principales de la commission de l’UEMOA convergent avec les missions de la Banque mondiale au niveau de la région Afrique. Nous avons beaucoup d’axes de développement qui sont similaires (...) Nous nous réjouissons de cette plateforme de dialogue et d’échanges que la commission de l’UEMOA organise régulièrement. Nous sommes très satisfaits de ces échanges et du fait qu’il y a des programmes très structurants dans le développement de l’économie numérique et également dans l’opérationnalisation de la zone de libre-échange continentale. Ce sont des projets et programmes très structurants qui vont renforcer l’intégration régionale. Nous avons passé en revue les projets financés par la Banque mondiale et nous nous réjouissons globalement de leurs performances », a déclaré Maimouna Mbow Fam, représentante résidente de la Banque mondiale au Burkina Faso.

Jean-Michel Limat, chef de coopération suppléant de la Coopération suisse, lui, souhaite qu’en plus des rencontres multilatérales, la commission de l’UEMOA continue de tenir des rencontres bilatérales avec chacun de ses partenaires techniques et financiers pour faire une revue approfondie des projets.

Jean-Michel Limat de la Coopération suisse souhaite que la commission de l’UEMOA maintienne également des rencontres bilatérales avec chacun de ses partenaires.

Tout en saluant les efforts de la commission de l’UEMOA, Karsten Mecklenburg, premier conseiller de la Délégation de l’Union européenne au Burkina Faso, estime qu’il reste encore beaucoup de défis à relever. Et pour ce faire, l’Union européenne se tiendra toujours aux côtés de la commission de l’UEMOA en tant que partenaire historique.

Karsten Mecklenburg de l’Union européenne au Burkina Faso rassure que l’Union européenne sera toujours aux côtés de la commission de l’UEMOA.

En rappel, la rencontre d’échanges avec les partenaires techniques et financiers est, selon le président de la commission de l’UEMOA, un mécanisme né en 2014 et qui vise à instaurer un dialogue franc et interactif sur la conduite du processus d’intégration. Il a souligné que cette année encore, la conduite des chantiers de l’intégration s’est faite dans un contexte difficile en raison de la situation sécuritaire, notamment dans la zone dite des trois frontières.

Justine Bonkoungou
Photo : Bonaventure Paré
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Semaine de la diplomatie climatique : La contribution de l’Union européenne au Burkina débattue au cours d’un panel
Coopération Japon-Burkina : Le comité consultatif évalue l’efficacité de la distribution du riz KR
Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade
Coopération UE-Burkina : « Nous avons décidé de donner beaucoup plus », affirme la représentante spéciale pour le Sahel
Convention sur la diversité biologique au Canada : Les délégués burkinabè préparent leur participation
Conduite de la Transition : Le Médiateur de la CEDEAO échange avec le Président de la Transition
Diplomatie : Cinq nouveaux ambassadeurs pour renforcer la coopération avec le Burkina
CEDEAO : La cour de justice lève les suspensions de procedure à l’encontre du Burkina Faso, du Mali de la Guinée
Diplomatie : Le Burkina Faso et le Canada célèbrent 60 ans d’amitié et de coopération bilatérale
Développement de l’espace UEMOA : Le comité de pilotage régional examine le plan d’actions 2023-2025
Consulat de France à Ouagadougou : Désormais les demandes de visas officiels doivent passer par un prestataire privé
Burkina : L’UE déplore l’absence de réactions appropriées des services de sécurité après les « agressions » contre l’ambassade de France
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés