LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Ce n’est pas la montagne à gravir qui vous fera abandonner, c’est le caillou dans votre chaussure” Mohamed Ali

Burkina : « Les forces armées nationales ont une obligation de résultat », rappelle le ministre de la Défense Kassoum Coulibaly

Publié le mardi 1er novembre 2022 à 22h10min

PARTAGER :                          
Burkina : « Les forces armées nationales ont une obligation de résultat », rappelle le ministre de la Défense  Kassoum Coulibaly

Les forces armées du Burkina Faso ont célébré, ce mardi 1er novembre 2022, le 62e anniversaire de leur création sous le thème : "Forces armées nationales et population : synergie pour la reconquête de l’intégrité du territoire national". Dans son discours, le représentant du chef de l’Etat, le colonel major Kassoum Coulibaly, par ailleurs ministre d’Etat, ministre de la défense et des anciens combattants, a rappelé l’urgence pour les populations d’accompagner les forces de défense et de sécurité dans la lutte contre le terrorisme car dit-il : "les forces armées nationales ont une obligation de résultat". Nous vous proposons l’intégralité de son discours.








.

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 1er novembre 2022 à 14:09, par Mafoi En réponse à : Burkina : « Les forces armées nationales ont une obligation de résultat », rappelle le ministre de la Défense Kassoum Coulibaly

    On exhorte ces militaires à aller au front mais malheureusement ils préfèrent se planquer dans la capitale pour festoyer à la moindre occasion et en toute sécurité.Franchement je me demande comment on peut être aussi irresponsables,inintelligents où personne ne sort du lot pour conseiller l’autre.Alors ils accumulent bourde sur bourde car pour cet attroupement,symboliquement il aurait fallu le délocaliser dans une zone de front auprès de ces soldats qui se retrouvent délaissés sur le terrain afin de les encourager mais que nenni,chacun de ces militaires compradores affairistes se met sur son 31,arbore ses médailles de pacotille sur la poitrine d’autant que ces individus sont incapables d’élaborer la moindre stratégie de guerre et ça parade comme si de rien n’était.Ainsi pour couronner leur bêtise,ils vont se retrouver au mess des officiers pour s’empiffrer et se saouler sans gêne.Honte à vous

    • Le 1er novembre 2022 à 17:08, par Moi MEME En réponse à : Burkina : « Les forces armées nationales ont une obligation de résultat », rappelle le ministre de la Défense Kassoum Coulibaly

      Arrêtez de parler et agissez maintenant !

    • Le 2 novembre 2022 à 07:49, par Leduc En réponse à : Burkina : « Les forces armées nationales ont une obligation de résultat », rappelle le ministre de la Défense Kassoum Coulibaly

      Mafoi, très bonne lecture. Ce que les élites burkinabè savent faire le mieux ce sont les discours inutiles, préparés soigneusement pendant plusieurs jours et plusieurs nuits juste pour montrer qu elles comprennent français, cette malheureuse langue. Ce sont ensuite les cérémonies inutiles pour lesquelles elles perdent suffisamment de temps, d énergie et d argent juste pour se montrer aux autres par vantardise. Ce sont enfin les détournements des biens publics et la corruption, organisés dans le seul but de construire des grosses maisons et acheter de belles voitures pour contenter parents, amis, épouses, maîtresses et enfants. Comment peuvent elles donc élaborer de bons plans et de bonnes stratégies pour nous sauver. Il y en aura que du tâtonnement et des déceptions. Elles n auront à leurs actifs que ces discours et cérémonies étonnement creux et budgetivores.
      Tant qu un régime ne changera pas de paradigme, il faut être naïf pour espérer de bons résultats.

  • Le 1er novembre 2022 à 15:53, par Le burkinabè patriote, intègre et vrai En réponse à : Burkina : « Les forces armées nationales ont une obligation de résultat », rappelle le ministre de la Défense Kassoum Coulibaly

    Bien parlé, monsieur le ministre d’Etat.
    Je voudrais attirer cependant votre attention et celle du Président de la transition sur le manque d’intelligence dans la façon dont les opérations sur le terrain sont menées. Les terroristes nous "niquent" toujours de la la même façon et notre comportement ne change pas. Il m’est souvent venu à l’esprit de croire fermement que notre armée manque de cadres capables de produire de vrais plans de guerre, des plans anti-ambuscades et des plans de ripostes adéquats, efficients et efficaces. Mais rien. Cela justifie l’impérieuse nécessité pour IB et le PM d’avoir le courage de mettre à la retraite anticipée tous les généraux, colonels majors et colonels et même les lieutenants-colonels. Ils ne servent absolument à rien. Tout ce qu’ils savent faire, c’est parader avec leurs étoiles et barrettes aux épaules, manger de la bonne viande, boire du whisky et faire les autres choses s’y rapportant.
    Ainsi, moi citoyen lamda, je voudrais proposer un ptit truc pour déjouer les embuscades des salopards de terroristes, ces fils de putes.
    Il faudra que les unités en déplacement s’aident de drones en miniature. Ca ne coûte pas cher. On les utilise lors des mariages et autres cérémonies. Ainsi, à chaque kilomètre , l’équipe doit s’arrêter et envoyer le drone voir ce qui se passe aux abords de la voie (à 50, 100 ou 200 m à gauche et à droite de la voie) empruntée par l’équipe. Si le drone disparait des radars c’est qu’il a été abattu. Ainsi l’équipe saura qu’à telle distance et à tel emplacement exactement se trouvent des ennemis.Elle pourra, à l’aide de chars, bombarder de loin avec précision la position de l’ennemi et terminer le travail par un face à face si l’ennemi n’a pas fui.Si le drone n’est pas abattu, il enverra les vraies images permettant de repérer les positions ennemies et se préparer en conséquence.

  • Le 1er novembre 2022 à 16:48, par Anbga En réponse à : Burkina : « Les forces armées nationales ont une obligation de résultat », rappelle le ministre de la Défense Kassoum Coulibaly

    Je m’appele Anbga de Laarlin Burkinbila,
    Si un lecteur peut transmettre mon message au ministre de la défense, s’il vous plaît n’hésiter pas.
    Quelques propositions :
    Premièrement, il faut revoir la subdivision administrative du Burkina Faso. Si le préfet est président de la délégation spéciale, il faut avoir des préfectures et des sous préfectures. Chaque sous préfecture doit avoir un commissariat, une brigade territoriale de gendarmerie et un camp militaire. Vous connaissez les normes.

    Deuxièment, il faut des patrouilles a moto. Avec les pic up, il y a plusieurs soldats dedants. Une seule grenades en dessous du véhicule et au maximum onze soldats sont exposer. Avec des grosses motos, il est possible d’éviter les grenades, les pièges, etc.

    Troisièmement, la mise en place du service national au niveau de chaque sous préfecture. Pourquoi pas un soldats pour dirriger chaque sous préfecture ?
    Pour gagner la guerre, il faut de l’argent. Mais il n’existe pas d’autres solutions.

    Finalement, il faut ouvrir une caisse pour l’effort de guerre. Pourquoi pas une caisse populaire au niveau de chaque CSPS ? Ainsi après la guerre ces caisses serviront pour autres choses comme la protections sociales.
    Pour le moment, voici mes propositions.

    Dieu bénisse le Burkina Faso

  • Le 1er novembre 2022 à 16:53, par Leduc En réponse à : Burkina : « Les forces armées nationales ont une obligation de résultat », rappelle le ministre de la Défense Kassoum Coulibaly

    Je vous en prie, cesser vos cérémonies inutiles et faites la guerre. Si le Président et le Premier ministre continuent ainsi, s ils continuent d organiser les cérémonies à Ouagadougou comme l ont fait leurs prédécesseurs, il est certain qu ils s en iront comme les autres et d ailleurs plus vite qu eux.
    Bonnes gens, l heure n est plus aux cérémonies ni aux fêtes. Par exemple, au lieu de célébrer cette fête, vous pouviez convoquer le conseil national de la défense pour réfléchir sur les causes des échecs de notre armée. Le peuple aurait applaudi et vous auriez rassurer le peuple de votre volonté de faire autrement les choses.
    S’il vous plaît, laissez tomber les cérémonies. C est inutile et ça va certainement vous nuire et tout le pays avec. Faites vite pour rassurer le peuple. Votre avenir en dépend. À défaut préparez vous pour céder vos places.

  • Le 1er novembre 2022 à 18:29, par africain d’abord En réponse à : Burkina : « Les forces armées nationales ont une obligation de résultat », rappelle le ministre de la Défense Kassoum Coulibaly

    voici la principale raison pour laquelle je n’irai pas me faire enroller comme VDP. Des gens dont la formation a été financée á 80% par l’argent de nos impôts et á 20% par l’aide au développement se pavanent dans les grandes villes avec des armes achètées par l’argent de nos impôts nous demandant de nous faire enroller comme chair á AK47.

    Non. Je ne pars pas. Donnez l’exemple et je serai le premier au front.

    Le pire reste malheureusement á venir. Je suis burkinabé et je vous assure la France n’a rien avoir dans nos soucis. Remettons nous en cause et la solution viendra.

    Bien á vous

  • Le 1er novembre 2022 à 20:55, par RV En réponse à : Burkina : « Les forces armées nationales ont une obligation de résultat », rappelle le ministre de la Défense Kassoum Coulibaly

    Récoltez vos dividendes de votre business de la honte qui consiste à déserter le front, pérenniser le conflit pour se remplir les poches. Pauvre Burkina Faso ! Sans aucun doute l’un des pays les ridicules du monde. Prions.

  • Le 1er novembre 2022 à 21:49, par Cisse En réponse à : Burkina : « Les forces armées nationales ont une obligation de résultat », rappelle le ministre de la Défense Kassoum Coulibaly

    Africain d’abord tu a donné Des solutions et tu ammene le nom de la france laisse moi te dire que Les 11 accords de la france ne peuvent pa un pay Dan çe monde sauf exclavage

    • Le 2 novembre 2022 à 08:12, par kladjou En réponse à : Burkina : « Les forces armées nationales ont une obligation de résultat », rappelle le ministre de la Défense Kassoum Coulibaly

      Ces accords ne sont plus que dans vos têtes et votre fonds de commerce. Le Burkina achète ces armes avec qui il veut , faire affaire et des accords avec qui il veut, les entreprises françaises sont traités comme tous le monde dans les marchés, mieux pour certains marchés se sont même les nationaux qui sont privilégiés. Allez y vous enrôler et cessez de nous distraire mon Dieu, comme si la France quitte les Djihadistes seront automatiquement vaincus. La France à quitté le Mali, qu’est ce qui a changer là bas ?
      Allez vous enrôler, trève de bavardage inutile si vous aimez vraiment ce pays.

  • Le 1er novembre 2022 à 22:31, par Respect En réponse à : Burkina : « Les forces armées nationales ont une obligation de résultat », rappelle le ministre de la Défense Kassoum Coulibaly

    Pardonnez ! aidions nos soldats et nos VDP à vaincre nos pires ennemis seul le travail libère Que Dieu protège notre chère patrie qui est le Burkina Faso.

  • Le 2 novembre 2022 à 07:35, par aya malaki En réponse à : Burkina : « Les forces armées nationales ont une obligation de résultat », rappelle le ministre de la Défense Kassoum Coulibaly

    bla bla bla ,
    vous en avez pas marre de votre cinéma ?
    c exactement ce que disait kaboré et damiba et maintenant ils sont ou ?
    quesque vous aimez parler et faire des torche papier pour rien ds mon pays vraiment quoi.
    on se demande bien a quoi servent les journalistes ds notre pays parfois pour faire des articles aussi inutile ou on apprend rien .

  • Le 2 novembre 2022 à 07:43, par Passakziri En réponse à : Burkina : « Les forces armées nationales ont une obligation de résultat », rappelle le ministre de la Défense Kassoum Coulibaly

    Ce qu’on demande à nos officiers subalternes et à nos officiers supérieurs , c’est de nous sortir des héros de leurs rangs en allant mener les troupes au front , au lieu de gambader dans les défilés que j’ai d’ailleurs toujours trouvé inutiles, dépassés par le temps et budgetivores. Pourquoi les USA n’exposent pas chaque année leur arsénal ? parce qu’ils savent ce qu’ils ont et n’ont pas besoin de cela pour se faire respecter. Pourquoi la Russie qui n’hésite pas à exposer son arsénal ne reussit pas son invasion en Ukraine ? Parce qu’elle n’avait vraiment rien et avait besoin de montrer ses dents pour effrayer l’adversaire. Finalement elle a finit par oublier qu’elle n’avait pas cette force et a mordu l’adversaire qui est contraint de se défendre, mettant finalement à nue l’absence de ce qu’elle voulait croire posséder.
    Colonels, Généraux, capitaines, comandants , allez au front . On vous a assez vu à Ouaga dans vos jolis treillis et vos belles barettes et étoiles . Seulement ainsi ceux d’en face sauront que nous avons des officiers valeureux.

    Passakziri

  • Le 2 novembre 2022 à 08:57, par le juste En réponse à : Burkina : « Les forces armées nationales ont une obligation de résultat », rappelle le ministre de la Défense Kassoum Coulibaly

    Le vrai probleme de notre pays s’est notre armée. Notre pays ou le Niger sont les pays avec le plus grand nombre de coup d’état. Je crois que cela a commence aprés Sangoulé Lamizana et s’est accentuée avec Blaise Compaoré qui a créé une milice dans une armée. Seulement le camp de Po qui alimentait le RSP était bien armée, le reste était la pour la forme et non pour la défense de notre patrie. Cela veut dire que le gouvernement de Rock repartait a zero pour assoir une vrai armée au service du peuple. Nous avons déja deux coups d’états mais rien n’a vraiment changer. Nous avons sous Rock doublé le budget de l’armée mais cela n’a également rien changé. Le MPRS I avait promis de nous faire un audit de l’armée, de l’administration publique et du gouvernement du MPP mais apres 9 mois rien n’est sur la table. Je crois que si il avait trouvé quelques choses contre le gouvernement du MPP cela serait depuis longtemps sur les réseaux sociaux. J’ai l’impression que nous les burkinabé aimons plus la fiction que la réalité et c’est cela qui risque de nous conduire à l’abime si l’on ne change pas notre comportement.

  • Le 2 novembre 2022 à 09:33, par kwiliga En réponse à : Burkina : « Les forces armées nationales ont une obligation de résultat », rappelle le ministre de la Défense Kassoum Coulibaly

    Encore une cérémonie dommage (ou bien ça s’écrit autrement ?).

  • Le 2 novembre 2022 à 10:11, par Sheikhy En réponse à : Burkina : « Les forces armées nationales ont une obligation de résultat », rappelle le ministre de la Défense Kassoum Coulibaly

    Je ne défends pas ces gens, mais j’ai apprécié la sobriété et la brièveté des cérémonies de cette semaine. On remarquera également que le PT IB délègue, ce qui peut être le signe qu’il est au charbon. L’occupation des officiers supérieurs n’est pas sorcier. Damson a voulu les écarter, mais il semble que cela a été difficile. Pour moi, il faut faire le répertoire des Off. sup. avec leur compétences (avérées). Ceux qu’on pourra cas dans le cadre de la lutte antiterroriste ou d’autres besoins bien identités seront maintenus et utilisés. Les autres, seront mis à la retraite. Je pense même qu’un bon nombre doivent aller à la retraite bientôt.

  • Le 2 novembre 2022 à 18:43, par Baroudeur En réponse à : Burkina : « Les forces armées nationales ont une obligation de résultat », rappelle le ministre de la Défense Kassoum Coulibaly

    Mr. le Ministre d’Etat, a ce que je sache, il n’y a plus de gendarme dans notre armee. Ils sont tous des Sous-officiers. Arrêtez de faire du copier-coller.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique