LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Nomination de Donatien Nagalo au ministère du Commerce : Des petits commerçants de Bobo-Dioulasso crient au scandale

Publié le vendredi 28 octobre 2022 à 19h10min

PARTAGER :                          
Nomination de Donatien Nagalo au ministère du Commerce : Des petits commerçants de Bobo-Dioulasso crient au scandale

La nomination de Donatien Nagalo à la tête du ministère en charge du commerce ne fait pas l’unanimité au sein des acteurs du commerce. Pour les membres du Mouvement des associations de petits commerçants de Bobo-Dioulasso, « cette nomination est une violation flagrante des valeurs et principes de la transition telles que définies dans sa charte ». Ils l’ont fait savoir au cours d’une conférence de presse tenue dans l’après-midi du jeudi 27 octobre 2022 dans la ville de Sya.

Parmi les ministres du gouvernement de Me Apollinaire Kyelem de Tambela, s’il y a un qui ne fait pas l’unanimité au sein des populations et particulièrement au sein des commerçants, c’est bien Donatien Nagalo. Porté à la tête du département du commerce depuis le mardi 25 octobre dernier, sa nomination n’a cessé de susciter des protestations. C’est ainsi que le Mouvement des associations de petits commerçants de la ville de Bobo-Dioulasso a également voulu donner de la voix en s’opposant à cette nomination. Selon le porte-parole des conférenciers, Alassane Konaté, « la nomination de Donatien Nagalo est une violation flagrante des valeurs et principes de la transition ».

Ils estiment que les critères d’exemplarité et de compétence ne sont guère réunis dans la désignation du manager du département en charge du commerce, un département qu’ils jugent « stratégique ». A en croire ces conférenciers, la balance commerciale du Burkina étant déficitaire, l’économie dépend plus de l’extérieur. Pour eux, les grands défis relatifs à la relance économique ne sont pas à la portée de l’homme choisi. C’est pourquoi, disent-ils, le casting du président de la transition a été mal fait avec Donatien Nagalo à la tête du ministère du Commerce.

Les participants à la conférence de presse

« A travers cette conférence de presse, nous prenons l’opinion publique nationale à témoin sur la moralité douteuse liée à l’incompétence de celui qui a été désigné à la tête du ministère du Commerce. L’article 9 de la charte de la transition soutient que le Premier ministre et les autres membres du gouvernement doivent avoir les compétences requises, être intègres, impartiaux et de bonne moralité. Si, sur une équipe de 23 membres, il y a seulement un seul qui est contesté, il y a vraiment de quoi s’interroger sur la moralité douteuse de l’individu. Nous disons que le casting du président de la transition burkinabè a été mal fait avec Nagalo à la tête du ministère en charge du commerce », a laissé entendre le porte-parole des conférenciers.

C’est pourquoi, il appelle au bon sens d’écoute et d’intégrité du capitaine Ibrahim Traoré et de son Premier ministre, Apollinaire Kyelem de Tambela. « S’ils disposent des institutions capables de mener une enquête pour vérifier la justesse de ce que nous racontons, nous les invitons à le faire car le maintien de Nagalo serait perçu comme une insulte contre l’ensemble des commerçants qui ont bien voulu fermer les marchés, boutiques et étals pour sortir dans les rues, enfin de manifester pour le maintien du capitaine à la tête du pays », a-t-il fait savoir.

Il a par ailleurs souligné que le but de cette conférence de presse n’est pas de faire un affront ni au président de la transition, ni au Premier ministre. Cette rencontre avec la presse bobolaise est une manière d’attirer l’attention des autorités sur la situation. Toutefois, il appelle l’ensemble des membres du mouvement et les commerçants à rester mobilisés autour de la défense de leurs intérêts matériels et « à combattre toute situation pouvant fragiliser davantage l’économie burkinabè ».

Romuald Dofini
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 28 octobre 2022 à 17:29, par Indjaba En réponse à : Nomination de Donatien Nagalo au ministère du Commerce : Des petits commerçants de Bobo-Dioulasso crient au scandale

    Ils insultent le ministre mais c’est les mêmes qui fraudent, qui rusent avec les taxes et les impôts. Dites que ça aussi c’est du vol comme voler la moto de quelqu’un. Tous ces commerçants qui crient et qui cachent leurs recettes et leurs marchandises aux impôts sont aussi des voleurs. Les dizaines de prières quotidiennes dans les églises et les mosquées ne changeront rien à votre sort si vous n’avouez pas votre vol à Dieu et ne restituez pas ce que vous devez à l’État.

  • Le 28 octobre 2022 à 18:09, par Nick En réponse à : Nomination de Donatien Nagalo au ministère du Commerce : Des petits commerçants de Bobo-Dioulasso crient au scandale

    Ni Les commercants de Ouaga, ni ceux de Bobo n’ont donne des details sur ce qu’on reproche a Donatien Nagalo. Plus de details allaient aider. Je ne connait rien sur le nomme Donatien Nagalo personnelement. Mais il faut un chois suffisamment mauvais pour reunir les commercants de Ouaga et de Bobo

  • Le 28 octobre 2022 à 18:25, par Nick En réponse à : Nomination de Donatien Nagalo au ministère du Commerce : Des petits commerçants de Bobo-Dioulasso crient au scandale

    Je trouve que cette transiton a mis du temps pour regler cette affaire. Cela risque de les fragiliser. Vous n’avez pas besoin de ces petites disputes. Surtout que vous avez besoin de ces commercants pour rester. Sinon, le MPSR 3 va les recuperer et vous n’aurez meme pas les 8 mois que Damiba a eu. La rigueur tant pronee doit comment au haut niveau. Meme s’il ya la presomption d’innocence, il faut avoir des casserole aussi sales pour provoquer autant de rage. Aussi, si la nommination du Pere Sorgho est avere, c’est mal parti. On ne peut constituer un gouvernement comme si on composait une equipe de Maracana au terrain du village a la fin de soiree.
    A bas le clanisme
    A bas le nepotisme
    A bas les affairages ay sommet de l’Etat.
    Oui a la rigueur commencant par le plus haut.
    Vous n’allez pas combattre la corruption avec des gens comme ca dans le gouvernement. Au contraire, vous risquez de l’empirer.
    Persone du Gouvernement Damiba ne devrait etre reconduite parceque persone n’a eu l’audace de denoncer l’augmentation de salaire ou de reverser la difference dans la caisse de l’Etat par principe. J’ai eu la chance de travailler dans l’Occident.
    Quand je suis au pays, j’ai mal. Nous manquons de rigueur dans presque tout ce que nous faisons. Meme si parfois je suis emerveille par la rqueur de quelques rares individus dan tt ce qu’ils font. Seulement, ces gens deviennent de plus en plus rare au Faso.

  • Le 28 octobre 2022 à 18:42, par Mogo En réponse à : Nomination de Donatien Nagalo au ministère du Commerce : Des petits commerçants de Bobo-Dioulasso crient au scandale

    Monsieur le Président du Faso, Monsieur le Premier Ministre, vous avez toujours été à l’écoute des populations. Les critiques actuelles sur le Ministre du commerce nommé récemment semblent bien fondées. Tout le monde ne peut pas être contre quelqu’un en même temps. On est toujours rattrapé par son passé et chaque citoyen qui aspire à un poste de responsabilité dans ce pays doit l’intégrer. Le pays n’est plus comme avant. Je suggère que l’ASCE ouvre une enquête approfondie sur ce monsieur. Ça devient trop pour un individu. Y’a d’autres compétences qui peuvent bien diriger ce département ministériel, donc n’insistons pas et le pays doit avancer. Fini le copinage lors des nominations

  • Le 28 octobre 2022 à 20:14, par Tengbiiga En réponse à : Nomination de Donatien Nagalo au ministère du Commerce : Des petits commerçants de Bobo-Dioulasso crient au scandale

    S’il vous plaît Messieurs les commerçants, dites nous ce que Nagalo a fait.

  • Le 28 octobre 2022 à 20:30, par TAMA En réponse à : Nomination de Donatien Nagalo au ministère du Commerce : Des petits commerçants de Bobo-Dioulasso crient au scandale

    Bonsoir a tous :
    Les mis en cause doivent demissionner de part eux memes et non attendre qu une enquete vienne confirmer ou infirmer ce qui leur est reprocher :

  • Le 28 octobre 2022 à 20:48, par Bob En réponse à : Nomination de Donatien Nagalo au ministère du Commerce : Des petits commerçants de Bobo-Dioulasso crient au scandale

    Pour rien au monde je ne voudrais être à la place de IB et le Chambellan. S’ils n’écoutent pas voix des protestataires, ils perdent leur soutien populaire, s’ils écoutent la rue ils auraient l’impression de perdre la face. Mais ils ont un EXEMPLE récent. La première ministre britannique a été obligée de démissionner pour n’avoir pas écouté certaines voix. Si la GRANDE BRETAGNE un des paradis de la DÉMOCRATIE a 3 premiers ministre en 6 mois sans que la terre s’arrête de tourner, faisons ATTENTION. Le Burkina pourrait avoir 4 présidents en 11 mois sans aucun problème. IB et le Chambellan ont manqué de jugeote en reconduisant des ministres du MPSR 1. Dans l’esprit des politiques, il ne peut y avoir de passerelle entre MPSR 1 et 2. Dans leur esprit il doit y avoir une rupture nette entre les 2. Pour eux seule une certaine PARESSE a conduit IB à garder MPSR. Il y’a donc une incompréhension totale. Je conseillerais à IB de jouer les opportunistes et changer sa kalach d’épaule sinon il est mal barré.

  • Le 28 octobre 2022 à 22:29, par jeunedame seret En réponse à : Nomination de Donatien Nagalo au ministère du Commerce : Des petits commerçants de Bobo-Dioulasso crient au scandale

    Timidité sans sagesse. Bizarre que tout ce monde informé et révolté ne veuille rien dire ouvertement sur les péchés de ce pauvre ministre ministre NAGALO. En êtes-vous aussi complices ou sans confirmation de vos on-dit ? Il faut vraiment inspirer crainte pour être dans cette crainte. On dirait que ce ministre est une menace aux dossiers, privilèges et magouilles des uns et des autres. Et ils craignent de devenir la risée de la population en cas d’ouverture et de jugement. ou autres défaveurs. Sinon, on ne comprend pas ces reproches mesquins. Dites haut ce que vous savez bas !

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique